Un site utilisant WordPress.com

Archives de la catégorie ‘Les Bienfaits de L’Islam’

Pas de politique dans l’islam ?

Pas de politique dans la religion, et pas de religion…

Al-Lajnah ad-Dâ-îma & SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Les éminents savants de Lajnah ad-Dâ-îma ont expliqué que la religion Islamique est venue avec la politique authentique entre les états musulmans et les autres, que ce soit en état de paix comme en état de guerre. Elle comprend également la politique authentique que les gouverneurs des musulmans doivent appliquer pour gérer les affaires de la nation musulmane dans la vie d’ici-bas et sur le plan religieux.

Quant à la mauvaise politique, basée sur la perversion, la trahison, le mensonge, la violation des pactes et engagements, le non accomplissement des serments, elle n’est pas incluse dans la religion Islamique. Celui qui étudie les textes du Livre, la Sounnah du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et sa biographie pratique, trouvera certes la politique véridique, sincère et juste à l’égard de ceux qui l’appliquent et de ceux qui la refusent. [1]

La politique Islamique (Légiférée) est celle qui est basée sur le Livre (d’Allâh) et la Sounnah ; et cela avec justice de la part de celui qui gouverne, écoute et obéissance pour les gouvernés. Cela comme Allâh – Ta’âla – le dit :

« Certes, Allâh vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. »

Jusqu’à :

« Ô les croyants ! Obéissez à Allâh et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. » [2] [3]

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) a expliqué que l’Unicité d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – se concrétise dans l’obéissance et l’application véritable de l’attestation qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allâh, et que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh. Et cela n’a lieu pour les adorateurs que quand ils jugent avec ce qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – a révélé à Son Envoyé. Et délaisser le jugement avec ce qu’Allâh a révélé à Son Envoyé, pour les lois dignes de l’époque de l’ignorance, ou les lois inventées par les hommes, ou des jugements liés aux coutumes tribales ou tout autre jugement qui contredit ce qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – a révélé, est de la mécréance majeure à l’égard d’Allâh et rend caduque l’attestation de foi qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allâh et que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh.

Et cela a été la raison pour laquelle SHeikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahab (rahimahullâh) a nommé l’un de ses chapitres (dans le livre de l’Unicité) ainsi, afin d’expliquer que le jugement par ce qu’Allâh a révélé est obligatoire, et juger avec une loi autre que ce qu’Allâh a révélé dans les affaires des justiciables, et cela en substitut du Qor’ân (Coran), est du polythéisme majeur à l’égard d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – en plus d’être de la mécréance qui fait sortir de la religion Islamique. L’imâm SHeikh Muhammad Ibn Ibrâhîm (rahimahullâh) a débuté son ouvrage intitulé « Les lois des hommes » par les paroles suivantes : « La mécrance majeure manifeste consiste à élever les lois humaines maudites au niveau de la révélation posée par l’Esprit de vérité (Djibrîl – l’Ange Gabriel) dans le cœur du maître des Envoyés (Muhammad sal Allah alayhi wa salam), afin que ces lois soient une référence législative pour les mondes, ce qui annule et s’oppose à ce qu’a révélé le Seigneur de l’univers. » Fin de ses propos dans son sens. [4]

Notes

[1] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 23/401-402

[2] Coran, 4/57-58

[3] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 23/401

[4] Al-Tamhîd li-Charh Kitâb it-Tawhîd de SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.405-406

voir: http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article666

——————————————-

Les parenthèse en couleur orange sont des  clarifications que j’ai ajouté moi même afin de facilité la compréhension du lecteur.

Sinon concernant cet article c’est une excellente réponse à ce que disent les médias ou certains penseurs, que l’islam et l’état doivent être séparé, que la religion doit se manifesté seulement dans la maison des individus etc… tous cela n’éxiste pas en islam, la religion et l’état font un, l’état gouverne par les lois d’Allah, elles sont les plus justes et les plus droites, elles englobent tous les domaines de la vie des individus (les sanctions, l’économie, les transactions, la préservation de la vie des gens, de leurs biens, de leurs raisons, leurs éducations, etc…) C’est pourquoi il est totalement faux de vouloir séparé l’état du religieux en islam.

Cela à pu être le cas chez les chrétiens ou autres, car leurs livres ont subis des altérations, des modifications, des adaptations, ceci car leurs prescriptions ne sont pas adaptés à toute époque et sont imparfaite, mais ceci ne concerne pas les musulmans qui suivent la voie du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam valable à toute époque et parfaite en tout temps….

 

Les premiers pas du nouveau Musulman

Les premiers pas du nouveau Musulman

Salam alaykoum,

Voici une série très intéressante concernant les nouveaux convertis à l’islam, en voici le descriptif :

Les premiers pas du nouveau musulman…

Cher frère converti et chère sœur
convertie ! Vous vous posez sûrement une question essentielle : Comment
développer votre Islam ? Quand vous avez embrassé l’Islam, vous avez
commencé une nouvelle page de votre vie
, la plus belle. Vos péchés
antérieurs, Allah vous les a pardonnés en embrassant l’islam. Le nouveau
musulman est comparable à un nouveau-né à la candeur innocente qui n’a
commis aucun péché. Fort de ce bel acquis, à vous désormais de
développer et de fortifier votre Islam.
Comment ? En étendant la sphère
de votre savoir islamique, cette série vous y aidera de la meilleure
façon si Allah veut. En effet notre frère bien-aimé Abdel-Malik a pris
soin de montrer les vertus de votre religion et d’expliquer ses points
essentiels et indispensables.
D’ailleurs, le titre initial de la série
est « l’indispensable dans l’apprentissage de la religion immuable ».
Cette série peut toute aussi être offerte à une personne prête à se
convertir ou attirée par l’Islam.
Les premiers pas en Islam du nouveau
musulman peuvent s’annoncer périlleux (relations familiales, vision des
autres, etc), cette série contribuera à préserver votre Islam, à le
consolider et à l’affermir. En vous convertissant, vous avez procuré à
vous-même tant de bien. Vous êtes alors comparable à celui qui a
découvert un immense trésor. Une telle personne aura certes des
contestataires qui essayeront de le lui usurper.
Certaines gens
essayeront de vous éloigner de votre nouvelle religion et vous
tourneront en dérision. Ils accuseront l’Islam de tant de mensonges et
tenteront de détourner votre esprit par des points équivoques.
Armez-vous de science et de patience ; cette série sera votre bouclier
pour parer et votre épée pour conquérir !

(Écrit par Abdelmalik l’auteur de la série)

الدروس للمسلمين الجدد

Voici la liste des cours disponible :

Cours n°1 : Énoncé des vertus de l’islam/L’unicité
(Tawhid)/L’équité/La religion…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-1.mp3

Cours n° 2 : Énoncé des objectifs de la charia/La
préservation de cinq choses existentielles…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-2.mp3

Cours n° 3 : Explication des deux attestations/ Ses
deux piliers : l’affirmation et…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-3.mp3

Cours n° 4 : L’islam : Explication du terme « Islam
»/Démonstration multiple du…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-4.mp3

Cours n° 5 : Les bénéfices de la foi en
Dieu/Explication de la foi en les anges/Ses…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-5.mp3

Cours n° 6 : Explication de la foi aux prophètes/Ses
bénéfices divers/ Explication…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-6.mp3

Cours n° 7 : Explication de la foi au destin bon ou
mauvais/Les piliers de l’Islam/ Les…

http://www.dourouss-abdelmalik.com/mp3/fr-Islamhouse-PremierPas-7.mp3

Au cas ou les liens ne fonctionnerait plus veuillez vous rendre ici : 

http://www.dourouss-abdelmalik.com/index.php?option=com_content&view=article&id=215&Itemid=62

Et pour finir voici un descriptif d’Abdel Malik al firansi, celui qui a fait ces cours :

Abdel
Malik Abou Adam Al-Firansi (de son prénom Christophe,
avant sa conversion à l’Islam
)
est licencié de la faculté du hadith de l’Université de Médine et
prêcheur au centre de prêche et d’orientation religieuse de la ville de
Joubail en Arabie Saoudite, il a également appris la langue arabe. Ce centre est supervisé par le ministère des
affaires religieuses du Royaume d’Arabie Saoudite.

La droiture en Islam

salam alaykoum,

La droiture en Islam

 

L’islam
rappelle à l’homme qu’il lui faut vivre sur terre et satisfaire ses
besoins terrestres, corporels et matériels, en tenant compte de ses
exigences spirituelles. Il lui rappelle que son âme est le confluent du
corps et du « cœur », et donc, de façon naturelle, le siège parfois de
tentations, donc de choix, donc de la reconnaissance du bien et du mal.

Imam Mouslim a rapporté d’après Soufiane ibn Abd Allah qui a dit : « Je
dis : « O messager d’Allah  ( c’est à dire Mouhammad sal Allah alayhi wa salam ) ! Dis-moi dans l’Islam une parole à propos
de laquelle je n’interrogerai personne d’autre que toi ». Il dit :
« Dis : « Je crois en Allah, et reste sur le droit chemin [et suis le
chemin de la droiture] »).

La
véritable droiture réside dans ses trois piliers qui sont : La droiture
de la langue selon la parole du prophète (que le salut et la
bénédiction d’Allah soient sur lui) « dis : « je crois en Allah » ; et la droiture du cœur et des membres selon sa parole (que le salut et la bénédiction d’Allah soient sur lui) : (« et reste sur le chemin de la droiture »),
car prétendre être droit avec la langue seulement n’est pas considéré
être une droiture complète, tout comme la droiture avec les membres et
le cœur seulement n’est pas une droiture complète.

La
plus importante droiture est celle que l’homme a dans l’unicité pure
d’Allah 
; et ceci, dans la connaissance d’Allah, Son adoration, Sa
crainte, Sa vénération, en plaçant espoir en Lui, en ayant peur de Lui,
en L’invoquant, en plaçant la confiance en Lui, ne rien Lui associer ou
ne pas se retourner vers un autre que Lui. Abou Bakr ( un compagnon du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam ) a interprété la
parole d’Allah {Ceux qui disent : « Notre Seigneur est Allah », et qui se tiennent dans le droit chemin} [Saint Coran chapitre : Foussilat : verset 30], en disant que ce sont ceux qui ne se sont jamais tournés vers un autre qu’Allah.

La
droiture dans la religion d’Allah est très importante, bien qu’elle
soit entourée de dangers de toutes parts où les tentations
s’entrechoquent et secouent ceux qu’elles atteignent. Les hommes sont
alors forcés de combattre ces tentations sinon la perdition est
annoncée. La fermeté sur la droiture et s’y accrocher est comme tenir
une braise entre les mains.

Les
tentations se succèdent, touchent l’homme et produisent dans son cœur
une brèche et une certaine négligence. Beaucoup de musulmans sont
atteints par cela, et ceux qui ne sont pas atteints par les flammes de
la tentation sont atteints par sa fumée. Seulement Allah n’a pas laissé
ainsi le musulman sans lui montrer ce qui peut le protéger ; Allah
oriente le musulman vers le pardon qui exige le repentir sincère et le
retour à la droiture. Allah a dit ( à dit de dire ) : « Dis
: « Je ne suis qu’un homme comme vous. ( il s’agit du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam ) Il m’a été révélé que votre Dieu
est un Dieu unique. Cherchez le droit chemin vers Lui et implorez Son
pardon ». Et malheur aux associateurs »
}
[Saint Coran chapitre : Foussilat : verset 6].

Le prophète (que le salut et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit « Crains
Allah où que tu sois ; fais suivre la mauvaise action par une bonne,
celle-ci l’effacera ; et aie un bon comportement dans tes relations
avec les gens). »
(Tirmidhi).

Allah a dit : « Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. » [Saint Coran chapitre Houd : verset 114 traduction approximative].

Lorsque
nous faisons des efforts pour rester sur le chemin de la droiture et
sur la fermeté dans la religion, nous devons savoir que c’est une chose
très difficile et qu’il faut lutter contre l’âme qui incite au mal.
Qu’Allah nous soutienne !

 tiré du site islamhouse.com

note personnel :

J’ai ajouté quand cela était nécesseraire entre parenthèse un éclaircissement pour les non musulmans.

Le réelle sens du Jeûne

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Le sens du ramadan

 

 

Introduction

 

Est-ce que le jeûne du mois de ramadan est seulement une succession de privations ? Quelle est la symbolique de ce pilier de l’Islam ? En quoi est-il un mois de rappel, de pardon, de « don de soi » et d’entraide ?

Consiste-t-il seulement à ne pas manger, à ne pas boire, à ne pas avoir de relations intimes, de l’aube jusqu’au coucher du soleil ?

 Vous l’aurez compris, le mois du ramadan est bien plus que cela. C’est un mois béni où le mal est enfermé et le bien libéré. D’après Aboû Hourayra (Qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam) a dit :

« Dès l’arrivée du ramadan, les portes du Paradis s’ouvrent, celles de l’Enfer se ferment et les diables sont enchaînés ». (Rapporté par Mouslim)

Le mois de Ramadan est donc un excellent moyen pour s’attirer la Miséricorde et le Pardon divin. En effet : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés. » (Rapporté Boukhâry et Mouslim).

Le jeûne permet de purifier et de développer la conscience de notre relation avec Allah. C’est une protection contre les desseins du Satan le lapidé et de ce monde terrestre. Allah nous informe en disant : (Traduction approximative du sens du verset et il en sera de même pour tous les autres versets)

« Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable,  et lui donne des moyens de subsistance là où il n’aurait pu les imaginer. Et celui qui fait confiance à Allah, Il lui suffit. Assurément Allah atteint Son but. Allah a assigné une mesure à toute chose. » Sourate 65, At-Talaq (Le divorce), versets 2-3

 

1- Révélation du Coran :

Le Coran a été révélé pendant le mois du ramadan à l’humanité pour être un guide, une preuve, une guidance et un discernement afin que le croyant puisse déterminer la validité de ses actions. Lorsque nous écoutons la beauté du Coran, nous devons également garder à l’esprit que le Coran a été envoyé comme guide et comme discernement. Le Coran fut révélé sur une période de 23 années pendant laquelle Allah envoyait les versets à Son dernier Messager (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam).

Ce mois « d’abstinence » a été instauré afin que les croyants puissent adorer Dieu sans penser à autre chose que Lui, pour qu’ils puissent cultiver leur piété, puissent se rappeler le mois où est descendu le Coran, pour qu’ils puissent penser aux autres…

« […] le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne vous veut pas la difficulté, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidé, et afin que vous soyez reconnaissants ! » Sourate 2, Baqara, verset 185

 image du Saint Coran le livre révélé par Allah Le Seigneur de l’Univers à Son prophete Mouhammad sal Allah alayhi wa salam comme guide pour toute l’humanite toute nation confondue.

 

2- Actes naturels ou actes sacrés ?

Souvent manger, boire, vivre sa sexualité nous apparaît comme des actes naturels, si naturels que nous oubliions même parfois qu’ils sont des dons de Dieu pour Ses Créatures. Ils sont précieux. Après une journée de jeûne, la nourriture la plus simple est un bonheur.

Dieu a offert tant de bonnes choses à ses créatures, comment ne pas le Lui rendre par la reconnaissance ? Ce mois nous rappelle à Lui. Avec le jeûne du mois de ramadan, le musulman découvre que tous ces actes sont sacrés. Il prend conscience de la grandeur de Son Créateur. Il mange, il boit, il aime en louant Son Créateur, son acte (jadis « naturel ») prend un autre sens plus profond. Il élève son âme durant ce mois en ôtant les chaînes du désir corporel. Il est léger et libéré dans son adoration, détaché de son quotidien terrestre, prêt à faire le bien. Il évite les actes ostentatoires et préfère la juste mesure, car il reconnaît l’excès des effets négatifs.

(..)

Durant ce mois béni, il n’est plus l’esclave de ses désirs et de ses plaisirs ( à noter que le musulman ne l’est pas même en dehors de ce mois bénis ), il se contrôle, il réforme son comportement, il s’éduque pour Dieu. Il retrouve son équilibre en comprenant la logique de ses désirs et de ses plaisirs, en comprenant son être tout entier et la finalité de celui-ci.

 photo de différent fruit qu’Allah a crée pour Ses créatures, le mois du ramadan fait comprendre aux musulman le bienfait de toute ces choses tandis que celui qui ne s’en prive jamais ne peut en ressentir le bienfait, tout comme ont se rend compte du bienfait de la santé lors de la maladie, ont se rend également compte du bienfait de la nourriture dans sa privation, ceci nous montre encore une fois de plus la pérfection de l’islam.

3- La générosité :

Ibn Abbâs (Qu’Allah soit satisfait d’eux deux) a dit : « Le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) était le plus généreux des hommes. Cette générosité se manifestait pleinement durant le mois du ramadan, lorsque Gabriel (Que la paix soit sur lui) venait chaque nuit lui enseigner le Coran. Et lorsque Gabriel le rencontrait, l’Envoyé d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) était plus généreux que le vent envoyé par Allah (vent porteur de pluie)". (Rapporté par Mouslim).

Le musulman se met à la place du démuni, du pauvre, de ceux qui ne mangent pas à leur faim et comprend leur souffrance.

(..)

4- L’être humain = un corps + une âme

L’Islam est la seule religion qui prend en considération le corps et l’âme. L’être humain est un tout, il se soumet par le cœur, mais aussi par le corps. Donc, les deux doivent montrer leur adoration, (..)

Ce mois de ramadan implique des sacrifices, mais au-delà de cela, il y a une épreuve, une remise en question, un retour à Dieu. Il permet de tester l’endurance du croyant, de fortifier la piété et la crainte en Dieu. Le jeûneur prie, invoque son Seigneur, il est tourné vers Lui. Il est aussi à l’écoute des autres, généreux, juste, il s’efforce de se préserver encore plus de la corruption, de la méchanceté et des vices similaires. Il purifie son âme ET son corps aussi, il allège son estomac, son foie, épure son sang et une faim et une soif de Foi s’impatronisent.

 

Conclusion

Par conséquent, l’Islam répond à une réalité et il pousse l’homme à réfléchir sur sa vie et sa manière de l’organiser. Durant le mois de Ramadan, on doit être à la recherche du pardon et du repentir, nous devons également faire tout notre possible pour attirer sur nous la Miséricorde Divine, et ce, en pratiquant et en multipliant nos œuvres pieuses. Sans oublier bien entendu d’accorder une attention particulière à la protection de notre jeûne de tout ce qui pourrait le souiller et diminuer ainsi de son mérite.

Allah Le Très Miséricordieux nous accorde l’immense bienfait de pouvoir donner le meilleur de soi, alors demandons à Allah Le Tout Miséricordieux de profiter de ce mois afin de goûter à la douceur de la foi et à ses délices.

Faisons que ce mois soit une continuation dans notre comportement et nos actes d’adoration, dans tous les autres mois et tout au long de notre vie…

 

 Écrit par Sawsan R.

Revu et corrigé par Abu Hamza Al-Germâny

 

Publié par le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

tiré du site www.islamhouse.com ( avec un ajouts de quelques parenthèse pour en facilité la compréhension aux non musulman et ceci était un résumé du texte et non tout le texte )

Note personnel:

J’ai voulu posté ce texte car souvent des nons musulman peuvent penser que le jeûne n’est qu’une privation de plaisirs et une souffrance pour le musulman. Or tous ceci n’est pas vrai bien au contraire le musulman aime ce mois béni et profite de tous les avantages et sagesses qu’il renferme dont quelques unes ont été exposé plus haut.

le lien entre Allah et Ses creatures

salam alaykoum,
 
Le lien entre Allah et Ses creatures
 
par cheikh al Fawzan ( Suite )
 

( Pour lire la premiere partie, veuillez vous rendre au post plus bas )

[ chapitre 4 – Verset 36 ]

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et ce que vos mains possedent, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant.”

Allah a énoncé dans ce noble verset 10 droits et c’est pour celà que ce verset est appellé :

âyat al huqooqi al 3acharah (le verset des 10 droits).

Et Allah a commencé par Son droit propre (Adorez Allah et ne Lui associez rien) ensuite Il a cité le droit des parents,

puis celui des prôches, puis celui des orphelins, celui des pauvres etc …

Et Allah gloire et pureté à Lui lorsqu’Il nous conte les recommandations de luqmân à son fils, il nous dit

(traduction rapprochée du sens) :

[ chapitre 34 – Verset 13 ]

“Et lorsque Luqmân dit à son fils tout en l’exhortant : Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme..”

Puis Il continu en disant (traduction rapprochée du sens) :

[ chapitre 34 – Verset 14 ]

“Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère.”

Ici nous voyons donc que le premier droit à être cité en priorité est celui d’Allah qui n’est autre que le fait de l’adorer Seul sans associé, à l’exception de tout autre, puis après cela Allah gloire et pureté à Lui cite le droit des parents.

De même dans un hadith authentique rapporté par Mu3adh dans lequel le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam

lui a dit :

[ Rapporté par al boukhary, mouslim, at tirmidhi, Ahmad et ibn Mâjah ]

“Ô Mu3adh connais-tu le droit d’Allah sur les serviteurs ? et le droit des serviteurs sur Allah ?”

Mu3adh répondit alors :

“Allah et son messager sont les plus savants”

Le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam dit alors :

Le droit d’Allah sur les serviteurs est qu’il l’adore sans rien Lui associer, et le droit des serviteurs sur Allah est qu’Il ne châtie pas quiconque l’adore sans rien Lui associer”

Mu3adh dit alors :

“Ô Messager d’Allah, Puis-je annoncer la bonne nouvelle aux gens ?”

Le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam dit alors :

“Non ! Ne leurs dit rien de peur qu’ils se reposent dessus”

Dans ce hadith le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam met en évidence que le droit d’ Allah sur les serviteurs :

et c’est le fait qu’on l’adore sans rien lui associer.

Puis le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam a mis en évidence les fruits, les bénéfices qui découlent de cette

adoration quand il nous dit : “ et le droit des serviteurs sur Allah est qu’Il ne châtie pas quiconque l’adore sans rien Lui associer “.

Ainsi les fruits, les bénéfices de l’adoration d’Allah sont qu’ils empèchent le châtiment d’Allah le Tout Puissant,

ils sont une protection contre le châtiment d’Allah et ils entrainent Sa Miséricorde, Son affection, Son amour pour

ses serviteurs, “on voit clairement “ que cette adoration est le lien, la liaison entre les serviteurs et Allah qu’Il soit

glorifié.

Et c’est pour cela que l’appel des prophètes que la prière et la paix soient sur eux de même que ceux qui les

suivent jusqu’au jour dernier leur appel a toujours débuté par l’adoration d’Allah, la première chose à quoi ils ont

appelés les communautés et les gens :

Qu’ils adorent Allah et qu’ils ne lui associent rien !

Nouh (Noe) ‘alayhi salât wa salâm qui fût le premier Messager envoyé à l’humanité commença sa prophétie en disant

aux gens (traduction rapprochée du sens) :

[ chapitre 4 – Verset 36 ]

“Adorez donc Allah et ne Lui associez rien !”

C’est à dire : Adorez donc Allah vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui !

[ chapitre 7 – Verset 59 ]

Nous avons envoyé Nouh (Noe) vers son peuple. Il dit : “ Ô mon peuple, adorez donc Allah. vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui””

[ chapitre 7 – Verset 73 ]

Il dit : “ Ô mon peuple, adorez Allah. vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui””

De même que le prophète Houd ‘alayhi assalâm.

[ chapitre 7 – Verset 65 ]

Et (Nous avons envoyé) au Aad, leur frère Hud, qui leur dit : “ Ô mon peuple, adorez Allah. vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui“”

De même que le prophète Sâlih ‘alayhi salâm.

[ chapitre 7 – Verset 73 ]

“Et (Nous avons envoyé) au Thamud, leur frère Sâlih, qui dit : “ Ô mon peuple, adorez Allah. vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui””

De même que le prophète shou’ayb ‘alayhi salâm.

[ chapitre 7 – Verset 85 ]

“Et (Nous avons envoyé) au Madyan, leur frère Chu3aïb qui leur dit : “ Ô mon peuple, adorez Allah. vous n’avez pas d’autres divinités digne d’adoration en dehors de Lui “”

Et ainsi de suite l’ensemble des prophètes que la prière et la paix soient sur eux ont commencé leur da’wah, leur

prêche en appelant les gens à adorer à Allah le Tout Puissant et à délaisser l’adoration vouée à tout autre que Lui,

que ce soit une statue ou tout autre chose car c’est le droit exclusif d’Allah qu’Il soit glorifié, et quiconque l’aura mis en pratique aura certes réussi dans cette vie d’ici-bas et il fera parti des bienheureux dans l’au-delà.

Et par opposition quel que soit l’acte d’adoration mis en pratique ou quel que soit l’acte pieux effectué en vue de

satisfaire Allah, si celui qui l’accomplit est déficient dans le droit d’Allah, si celui qui l’accomplit associe à Allah dans son adoration alors quel que soit l’acte accompli il sera rejeté et tombera en poussière, il ne sera d’aucune utilité quelconque car il n’aura pas été fondé sur une base correcte, un dogme valide, parce que le droit d’Allah n’aura pas été respecté.

Et Allah nous dit dans le Qour-ân (traduction rapprochée du sens) :

[ Sourate 39 – Verset 65 et 66 ]

En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : “Si tu donnes des associés à Allah, ton oeuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants

Et il nous dit également (traduction rapprochée du sens) :

[ Sourate 6 – Verset 88 ]

“Mais s’ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu’ils auraient fait eût certainement été vain

Et le droit d’allah qui est le fait d’adorer Allah sans rien lui associer, adorer Allah en lui vouant un culte pur, si il est

pleinement réalisé pour Allah le très haut alors le serviteur (ou la servante) sera preservé de l’enfer et il entrera au paradis, et si cet adorateur avait quelques manquements dans ses actes d’adoration ou si il avait commis des

péchés qui n’atteignent pas le niveau de shirk ( association a Allah ), qui n’entrent pas sous la dénomination de polythéisme alors certes …

[ Sourate 4 – Verset 116 ]

“Allah ne pardonne pas qu’on lui donne des associés, à part cela il pardonne à qui il veut

[ Sourate 4 – Verset 48 ]

“et quiconque donne un associé à Allah a certes commis un péché immense”

[ Sourate 4 – Verset 116 ]

“et quiconque donne un associé à Allah a certes commis un péché immense c’est certes égaré d’un égarement évident”

[ Sourate 5 – Verset 72 ]

“Et quiconque associe à Allah, alors certes Allah lui a interdit l’entrée au paradis son refuge sera l’enfer et pour les injustes nul secoureur”

Et le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam a dit :

[ rapporte par Al boukhari, mouslim, ahmad ]

“Quiconque atteste qu’il n’existe de divinité digne d’adoration sauf Allah, que Mouhammed est le messager d’Allah et que ‘issâ ( Jesus fils de Marie ) est le serviteur d’Allah et Sa parole [5] ( voir note ci bas ) et un esprit [6] ( voir note ci bas ) émanant de lui que le paradis est vérité, que l’enfer est vérité, Allah le fera entrer au paradis.”

[5]


C’est à dire qu’Il l’a crée par Sa parole : « Sois ! ». Et ‘Issa ( jesus fils de Marie ) fût, par Sa Puissance ( d Allah ) et Sa Sagesse. Et il fût appelé « une Parole » qui est à l’origine de son existence : par La Parole du Très Haut : « Sois ! »

[6]

C’est à dire que ‘Issa ( jesus fils de Marie ) est une âme parmi les âmes qu’Allah a créé, et fait exister.  Note de ma part ( Il etait important de souligner cela pour ne pas preter a confusion car il faut savoir qu en islam la notion de trinite n existe pas Allah est Unique quand a Issa ( Jesus fils de Marie ) il est un messager en islam et ne fait ni partis d une trinite quelquonque et n est ni le fils d Allah car Allah est Unique.

Reprise du texte de cheikh al Fawzan ici

Et ceci est dû à son Tawhid et à sa sincérité dans son adoration d’Allah Seul, ceci car il aura accomplit le droit d’Allah,

ainsi Allah le fera entrer au paradis et ce même si il avait quelques manquements et quelques imperfections dans sa mise en pratique de ce qu’Allah lui avait imposé, tant que cela n’atteint pas le niveau de polythéisme on espère pour lui le pardon et la miséricorde d’Allah soubhânahou wa ta’âlâ.

Quant à celui qui aura été négligent vis à vis du droit d’Allah, qui aura commis des actes de grand polythéisme, qui

aura donné à Allah des associés, qui aura invoqué autre qu’Allah soubhânahou wa ta’âlâ, qui aura recherché le

secours auprès d’un autre qu’Allah, qui aura voué un sacrifice pour autre qu’Allah, ou qui aura destiné un acte

d’adoration quel qu’il soit pour autre qu’Allah alors cette personne sera vouée à la perdition,

(… plus loin le cheih al fawzan cite ces versets du Coran  )

[ Sourate 7 – Verset 40 ]

“Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s’en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n’entreront au Paradis que quand le chameau pénètrera dans le chas de l’aiguille”

[ Sourate 5 – Verset 72 ]

“et quiconque donne des associés à Allah, alors Allah lui a certes interdit l’entrée au paradis et son refuge sera l’enfer”

(.. plus loin le cheikh dit )

Et la cause de tout celà est le fait qu’ils ont renié le droit d’Allah, ils n’ont pas réalisé le droit d’Allah (qui est le fait de lui vouer un culte pur sans rien lui associer).


La suite prochainement insha Allah

Livre conseiller sur le bon comportement

 
Livre conseillé, " Invitation au bon comportement " de cheikh Abdel Malik Ramadani
 
 
 
Je conseille à tous se magnifique livre du cheikh Abdel Malik Ramadani
 
 
 
 
 
 
 
114 pages –EDITIONS TAWBAH
 
 
Allah a incité Ses serviteurs à se parer de nobles caractères dans de nombreux versets, en promettant une grande récompense qui n’est autre que le Paradis et le pardon.

De même, le Prophète a souvent encouragé les gens – et avec insistance – à se parer de nobles caractères, au point où lorsqu’on lui demanda : « Quelle est la meilleure chose dont on puisse être doté ? » Il répondit : « Le bon comportement. »

Il a aussi clairement montré le poids du bon comportement [dans la Balance] le Jour de la Résurrection par rapport à toutes les autres actions. Il a ainsi dit : « Rien ne pèse plus dans la balance que le bon comportement. Et le bon comportement d’une personne lui fait atteindre le degré de ceux qui prient et jeûnent assidûment. »

Nul doute que le bon comportement fait partie intégrante de la personnalité du musulman et qu’un manque à ce niveau reflète un manque au niveau de la foi. Ce livre se veut un court rappel qui, par la permission d’Allah, sera profitable aux croyants.

Sommaire du livre :

Introduction
Du mérite du bon comportement
Un pécheur voit ses péchés pardonnés en raison de son bon comportement
Les anges sont proches des personnes dotées d’un bon comportement et les démons sont éloignés d’elles
Le musulman au bon comportement sera proche du Messager d’Allah
L’importance qu’il faut accorder au bon comportement
Les conséquences du bon comportement
Le verset le plus complet concernant l’attitude à adopter envers les gens
Le bon comportement des Compagnons envers le Prophète
Le bon comportement des prédécesseurs dans la gestion des biens
Faire preuve d’un bon comportement envers tous les êtres humains
Être bienfaisant, même envers les animaux
On ne doit pas avoir un bon comportement envers les créatures seulement
C’est au domicile familial que l’on découvre le vrai caractère d’une personne
Un éminent caractère prophétique

 

Acceuillons le moi de Ramadan comme il se doit

Sachons accueillir Ramadan

Shaykh Al-‘Uthaymîn

 

Question :

 

Quelle est la sagesse derrière l’obligation du jeûne ?

Réponse :

Si nous lisons la Parole d’Allah « Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » (Al-Baqarah : 123), nous voyons quelle est la sagesse dans l’obligation du jeûne, et c’est d’atteindre la piété (taqwâ) et d’adorer Allah. At-Taqwâ consiste à délaisser ce qui est interdit, et plus généralement elle englobe le fait d’accomplir ce qui est ordonné et de laisser ce qui est interdit. Le Prophète a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. » (Al-Bukhârî). Cela confirme l’ordre pour le jeûneur d’accomplir les obligations et de s’éloigner des choses interdites, paroles et d’actes. Il ne doit pas calomnier les gens, mentir, chercher à causer des différents entre eux, réaliser de ventes illicites, et s’éloigner de tous les interdits. S’il fait cela durant tout le mois, son âme se rectifiera pour le restant de l’année.

Mais il est regrettable de voir que la plupart des jeûneurs ne font pas la différence entre leurs jours de jeûne et leurs jours de rupture. Ils restent sur leurs habitudes de délaissement des obligations, d’accomplissement des interdits. On ne voit même pas qu’ils jeûnent, et bien que ces choses n’annulent pas le jeûne, elles en diminuent la récompense, et il se peut même (que leur poids) dépasse celui de la récompense du jeûne, et ainsi ils en perdront la récompense.

Question

 :

 

Quel est le comportement à adopter pendant le jeûne ?

Réponse

 :

 

Fait partie du bon comportement à adopter pendant le jeûne : le fait de craindre Allah en accomplissant Ses ordres et en s’éloignant de Ses interdits, d’après Sa Parole : « Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » et la parole du Prophète a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. »

aussi partie du bon comportement le fait de donner beaucoup l’aumône, d’être bon (obéissant envers ceux qui ont autorité sur nous), d’être bienfaisant envers les gens. Surtout pendant Ramadan, car le Prophète était le plus généreux des hommes, et il était plus généreux encore pendant Ramadan, lorsqu’il rencontrait Jibrîl qui lui enseignait le Coran (Al-Bukhârî).

Aussi, le fait de s’éloigner de ce qu’Allah a interdit comme mensonge, insulte, tricherie, tromperie, regard interdit, écoute interdite, et d’autres choses encore parmi les actes interdits dont le jeûneur et les gens (en général) doivent s’éloigner, mais plus encore pour le jeûneur.

Aussi, le fait de prendre le repas de fin de nuit (sahûr), et de le repousser au dernier moment, d’après la parole du Prophète : « Prenez le sahûr car il contient une bénédiction. » (Al-Bukhârî, Muslim).

Aussi, le fait de rompre avec des dattes fraîches, s’il n’en trouve pas alors des dattes sèches, et s’il n’en trouve pas alors avec de l’eau. Et qu’il se presse de rompre le jeûne dès que le coucher du soleil est confirmé ou qu’il pense fortement qu’il est couché, d’après la parole du Prophète : « Les gens ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils se presseront de rompre le jeûne… » (Al-Bukhârî, Muslim).

 

Source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm p.451/485-486 

 

Traduit par les frères de salafs.com