Un site utilisant WordPress.com

Archives de juin, 2009

Des preuves de la prophétie de Mouhamad sal Allah alayhi wa salam

Quelques preuves de la Véracité de la prophétie de Mouhamad sal Allah alayhi wa salam


Le Coran lui-même démontre par plusieurs procédés la véracité de la prophétie de Mohammed (
sal Allah alayhi wa salam)
; chaque procédé étant accompagné d’un certain nombre d’arguments et de
preuves pour le confirmer
.

Par exemple : il a informé son peuple
d’événements passés dont un être humain ne peut matériellement avoir
connaissance.
La seule façon de les connaître, c’est d’être un prophète
ou bien d’avoir pris ses renseignements de la part d’un prophète. Son
peuple sait pertinemment qu’il ne détient pas ces mystères d’un être
humain ; qu’il fasse partie des gens du Livre ou non. Ce procédé se
vérifie à deux niveaux.

Premièrement : à
travers les questions que lui posaient les païens et les gens du Livre (juifs et chrétiens)
pour vérifier s’il était vraiment un prophète. Les membres de son
peuple prenaient contact avec les gens du Livre qui habitaient loin
d’eux. Localisés à Médine ou ailleurs, les gens du Livre étaient
sollicités pour savoir quel genre de question il fallait poser à Mohammed pour le mettre à l’épreuve.


Deuxièmement :
Allah révèle initialement des informations qui constituent des signes et des preuves venant conforter la prophétie de Mohammed, bien que ces histoires relatées aient d’autres fonctions.


Ces
deux sortes d’arguments sont à la fois une preuve et une morale venant
confirmer la prophétie à deux niveaux : ils dévoilent certains mystères
du passé que seul un prophète peut découvrir, en même temps qu’ils
dévoilent une morale puisée de l’histoire de deux acteurs : le croyant
et l’infidèle.

La
morale c’est qu’il faut suivre le bon exemple des uns pour avoir suivi
le bon chemin et s’être éloigner du mauvais exemple des autres qui ont
pris le mauvais chemin. La même conclusion se fait pour une chose et
une chose analogue. Si les uns et ceux qui les suivent connaissent le
bonheur et les autres et ceux qui les suivent sont voués au malheur,
c’est à la fois une preuve et une morale indiquant qu’il faut suivre le
chemin du Prophète et faire attention à ne pas lui désobéir.

C’est
aussi un argument en faveur des prophètes avant lui à deux niveaux :
d’un côté, ils ont le même discours sans qu’il n’y ait eu de
concertation entre eux au préalable ni d’échange d’informations ; il ne
sait pas inspiré d’eux et ils ne se sont pas inspirés de lui.

Chacun
reçoit indépendamment ses informations directement du Seigneur. Il
serait impossible en temps normal qu’elles puissent coïncider entre
elles, si ce n’est par concertation. Le cas échéant s’il n’y a ni
concertation ni échange d’informations, et s’il est impossible que leur
discours soit identique sans concertation préalable, il devient clair
que les auteurs de ces deux informations sont aussi crédibles l’un
l’autre.

Allah (I) a déclaré : "Il y a vraiment en Yûsuf et ses frères, des signes pour ceux qui s’interrogent".[1] Il a ensuite relaté son histoire tout au long du Chapitre pour dire ensuite : "Voici
l’une des histoires qui relèvent des mystères de l’inconnu ; Nous te
l’avons révélée. Tu n’étais pas parmi eux lorsqu’ils se sont réunis
pour tramer leur piège • Mais la plupart des hommes, même si tu
t’employais à les guider, ne sont pas croyants • Tu ne leur demandes
aucun salaire, ce n’est qu’un Rappel pour l’humanité • Combien
passent-il devant les signes qui abondent dans les cieux et la terre,
alors qu’ils s’en détournent • La plupart ne croient pas en Allah sans
Lui vouer des associés
".[2] Il a dit pour conclure : "Dis
: voici mon chemin, j’appelle à Allah avec clairvoyance ; moi et ceux
qui me suivent. Gloire à Allah ! Je ne suis point du nombre des associateurs • Nous n’avons
envoyé avant toi uniquement des hommes auxquels Nous consacrons la
Révélation parmi les gens des cités • Ne parcourent-ils pas les terres
pour voir quelle fut la fin des générations précédentes. Pourtant
l’autre demeure est meilleure pour les gens pieux, n’allez-vous pas
raisonner ! • Quand les messagers ont perdu quasiment espoirs, ils ont
pensé qu’on les avait démenti,
[3]
Notre victoire leur est alors venue ; Nous sauvons dès lors qui Nous
voulons mais rien ne peut empêcher Notre courroux d’atteindre la gente
criminelle • Il y a une morale dans leur histoire pour les gens doués
de raison • Ce n’est pas une vulgaire parole inventée, mais elle
confirme les anciennes Ecritures et elle explique toute chose ; c’est
une direction et une miséricorde pour les croyants
".[4]

Allah révèle (I) : "Ils t’interrogent au sujet de Dhû el Qarnaïn. Dis : je vais vous en réciter en partie l’histoire".[5] "Ils t’interrogent au sujet de l’âme. Dis : l’âme provient de l’Ordre de Mon Seigneur. Vous n’en avez reçu qu’une science infim").[6] "Ou bien pensez-vous que les gens de la caverne et de la tablette soient l’un de Nos signes étonnants ?"[7]

Après avoir cité le plus long passage concernant l’histoire de Nûh (Noé) qui se trouve dans Sourate Hûd, le Seigneur ( ) a révélé : "Voici
l’une des histoires qui relèvent des mystères de l’inconnu ; Nous te
l’avons révélée. Tu ne les connaissais pas auparavant ni toi ni ton
peuple. Patiente car la fin heureuse est aux pieux
".[8]

Mohammed
et son peuple n’étaient pas au courant de certains mystères du passé
dévoilés par Allah par le biais de la Révélation.

Ni son peuple ni même
les gens du Livre (juifs et chrétiens) ou autre ne connaissaient ce genre d’informations.
D’ailleurs, il était uniquement en relation avec son peuple ; les gens
autour de lui le savaient pertinemment. Ils avaient conscience qu’ils
n’avaient pas accès à ce genre d’informations. Ils savaient également
que ces histoires étaient inconnues du Prophète (
sal Allah alayhi wa salam)
et qu’il était uniquement en relation avec les gens de son pays. Ce
détail était un argument irréfutable à l’encontre de son peuple ou
d’autres gens connaissant parfaitement sa situation.

Il
a par exemple raconté l’histoire d’Adam ; la prosternation des anges en
son honneur (note de ma part : les anges se sont prosterner devant Adam par obéissance à Dieu afin d’honorer Adam et non pas pour adorer Adam), la séduction de Satan en lui faisant manger le fruit
interdit, son expulsion sur terre lui et sa femme. Il a aussi relaté
l’histoire de Nûh (Noé) qui est resté neuf cent cinquante ans au
milieu de son peuple. La Thora entre les mains des gens du Livre
mentionne explicitement la duré qu’il est resté au milieu des siens
avant et après le déluge. Il a parlé de l’Ami d’Allah Ibrahim (Abraham) et de son
aventure avec les siens lorsque ces derniers l’ont jeté dans un bûché,
de l’anecdote où il a voulu offrir son fils Ismâ’îl en sacrifice, de
celle où deux anges sous forme humaine se sont fait ses hôtes ; ils lui
ont annoncé la naissance d’Ishâq et de Ya’qûb (Jacob).

Le Coran relate l’histoire où les anges se sont rendus chez Lût (Lot), les évènements qui ont eu lieu entre lui et son peuple, la destruction par Allah des villes du peuple de Lût (Lot).
Il relate notamment l’histoire d’Ismâ’îl et de ses enfants, celle de
Yûsuf et des événements d’Egypte, celle de Moussa (Moïse) avec Pharaon ; Allah
lui a parlé à plusieurs reprises ; Il l’a appuyé dans sa mission par le
miracle du bâton, de la main blanche, des poux, des grenouilles, du
sang ; Il a ouvert la mer en deux, couvert les tribus d’Israël sous un
nuage, leur a offert la manne et la caille, jaillir du rocher douze
sources pour les abreuver. Ils (pas Moïse) ont ensuite adoré le veau d’or ( note de ma part: ce qu’ils ne devaient pas faire ), et ils
ont dû s’entretuer suite au pardon d’Allah. Il y a aussi l’histoire de
la vache, et celle où la montagne fut soulevée au-dessus de leurs
têtes. Il y a l’histoire de Dâwûd (David lorsqu’il a tué Jâlût (Goliath),
celles des habitants d’une ville sortis par milliers de leurs maisons
par peur de la mort. Allah leur a dis : « Mourrez ! » Il les a
ensuite ressuscités. Il y a l’homme qu’Allah a fait dormir pendant cent
ans, et l’a réveillé ensuite, et bien d’autres événements concernant
les enfants d’Israël.

Puis, il y a l’histoire de Zakariyâ ( Zackarie ) et de Jean (Yahya)
son fils, celle de ‘Issa fils de Mariam (Jésus fils de Marie), les aventures du Messie, de
ses miracles, du prêche fait à son peuple et des signes en détail liés
à sa mission. Il y a l’histoire des gens de la caverne, de Dhû el
Qarnaïn, et bien d’autres histoires concernant les prophètes, les
vertueux, et les infidèles, relatées en détail, de façon très claire,
et très fondée.

Son
peuple qui connaît sa situation depuis sa plus tendre enfance ( note de ma part: la situation de Mouhamad sal Allah alayhi wa salam ) jusqu’à
son avènement sait pertinemment qu’il n’est pas inspiré par un être
humain
. il n’a d’ailleurs jamais eu l’occasion de rencontrer quelqu’un
capable de lui expliquer ces choses, sans compte qu’à la Mecque
personne ne possédait une telle culture ; que ce soit parmi les Juifs,
les chrétiens, ou quiconque.

Ce
constat constitue la plus grande preuve à l’encontre de son peuple,
qu’il ne pouvait détenir ces informations que du Seigneur. Seul un
prophète ou une personne qui aurait pris ces renseignements auprès d’un
prophète peut ainsi avoir accès aux mystères de l’inconnu. Si l’on sait
qu’il ne les a pas pris d’un prophète, il devient évident qu’il est
lui-même un prophète
.

[1] Voir : Saint Coran chapitre 12 :Yûsuf ; verset 7

[2] Yûsuf ; 102-106

[4] Yûsuf ; verset 108-111

[5] La caverne ; verset 83

[6] L’Ascension ; verset 85

[7] La caverne ; verset 9

[8] Hûd ; verset 49

Texte publié par Karim Zentici ( j y est ajouté quelque parenthèse )

_________________________________

Maurice
Bucaille,
scientifique français, disait : « Comment un homme, illettré
au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de
la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe,
énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne
pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre
déclaration erronée sous ce rapport ? »
Maurice Bucaille,
La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.


W.
Montgomery
disait : « La façon dont il accepta les persécutions dues à
sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le
prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait
que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle
Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en
résout
. Et pourtant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si
peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. »
W. Montgomery,
Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.

La véritable croyance au sujet de Jésus se trouve dans l’islam (fin)

La véritable croyance au sujet de Jésus fils de Marie se trouve dans l’islam


chapitre 8 : Un unique chemin, un unique message, un Dieu Unique


Puisque
nous avons clarifier la vrai position de Jésus à
travers la croyance islamique que cela soit du point de vue de sa
naissance, de son statut et de sa fin et que le lecteur peut
maintenant s’aperçevoir que la croyance islamique concernant
jesus est la juste croyance et la vérité et qu’elle est
en accord d’ailleurs avec bon nombres de verset biblique par contre, elle
diverge totalement de la croyance chrétienne, il est a tout un
chacun maintenant qui a lu ce texte de suivre la vérité
et d’être sincère.


Accepter
l’islam, sa n’est pas renié Jésus mais c’est justement
le suivre, parce que Jésus lui même avait annoncer la
venue du prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam, qui par
la révélation Coranique que Dieu lui a transmis a
rétablis la vérité concernant Jésus.


Suivre
Mouhamad sal Allah alayhi wa salam c’est donc suivre Jésus.


Quand
à ceux qui ne le suivent pas ils n’auront pas suivis Jésus
et ils lui auront d’ailleurs donné un statut que lui même
rejettait, puisqu’ils l’ont hissé au rang de fils de Dieu voir
même de Dieu lui même chose qu’il rejettait totalement.


Mais
Dieu n’a pas laisser les gens dans l’égarement et le doute, Il
a envoyé le dernier des Prophète Mouhamad sal Allah
alayhi wa salam afin que la vérité éclate au
grand jours.


«
Ô gens du Livre ! (juifs et chrétiens) Notre messager
(Mouhamad) est venu pour vous éclairer après une
interruption des messagers afin que vous ne disiez pas : « Il
ne nous est venu ni annonciateur ni avertisseur » Voilà,
certes, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur. Et Allah
est Omnipotent. »
(Saint
Coran, chapitre 5 verset 19)


Celui
qui veut obtenir le salut maintenant doit accepter l’islam, tout
comme chaque prophète en son temps était un salut pour
son peuple dans le sens ou ceux qui ont suivis Abraham iront au
paradis, tous comme ceux qui avaient suivis Moïse en son temps,
ainsi que Jésus fils de Marie en son temps, maintenant le
dernier prophète est Mouhamad sal Allah alayhi wa salam et le
salut ne s’obtiendra qu’en le suivant.


Le
musulman accepte tous les prophètes, cela fait même
partis des éléments de base de la foi islamique.


«
Dis : « Nous croyons en Allah, à ce qu’on a fait
descendre (de révélation) sur nous, à ce qu’on a
fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus,
et à ce qui a été apporté à Moïse,
à Jésus et aux prophètes, de la part de leur
Seigneur : nous ne faisons aucune différence entre eux ; et
c’est à Lui que nous sommes Soumis ».
(
Saint Coran, chapitre 3, verset 84 )


Pour
nous tous ces prophètes ont toujours appeler à la même
religion qui est l’islam, l’islam sa signifie la soumission à
Dieu et être musulman cela veut dire soumis à Dieu, hors
tous les prophète ont appeler à la soumission à
Dieu ( l’islam ), chacun est venu dire à son peuple d’adorer
Dieu seul et de ne rien ne lui associer, tous sont sur un même
message que cela soit Noé, Abraham, Moïse, Jésus
fils de Marie et Mouhamad sal Allah alayhi wa salam ( pour ne cité
que les plus connus ) tous sont sur une même voie, celle de
Dieu qui est Unique et leurs messages étaient unique
également, tous ont appelé aux monothéisme pure.


« Nous
t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à
Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons
fait révélation à Abraham, à Ismaël,
à Isaac, à Jacob aux Tribus, à Jésus, à
Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous
avons donné le Zaboûr à David. »
(Saint Coran chapitre 4 verset 163)


Jamais
Moïse n’a appelé au judaïsme, jamais Jésus
fils de Marie n’a appelé au christianisme ( a noter que le
terme christianisme est dérivé du terme christ ) aucun
d’entre eux n’est venu avec un concept différent du
monothéisme. Il n’y a pas eu un prophète pour appeler
au judaïsme, un autre pour appeler au christianisme, un autre
pour appeler à etc…, cela serait contradictoire puisque tous
ses messagers reçoivent la révélation d’un seul
et même Dieu.


Jésus
n’est jamais venu pour dire qu’il fallait l’adorer ou qu’il était
le fils de Dieu ou qu’il faisait partis d’une quelquonque trinité.


«
(Rappelle-leur) le moment où Allah dira : « Ô
Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : «
Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en
dehors d’Allah ? » Il dira: « Gloire et pureté
à Toi! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je
n’ai pas le droit de dire! Si je l’avais dit Tu l’aurais su certes.
Tu sais ce qu’il y a en moi et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi Tu
es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est
inconnu ».
( Saint Coran chapitre 5
verset 116 )


Si
le lecteur comprend tous cela, il comprendra que la seul vrai
religion et dont les enseignement sont encore preservé
aujourd’hui est l’islam, le Saint Coran a été preservé
dans son intégralité, encore aujourd’hui même des
enfants l’apprenne par coeur, tout comme au temps du prophète
Mouhamad sal Allah alayhi wa salam ses compagnons l’avait mémorisé.
Si aujourd’hui ont voudrais supprimer le Coran en brulant tous les
Coran existant cela ne suffirait pas, car il suffirait d’appeler un
simple imam pour le retranscrire par écrit puisque le Coran
est appris par coeur.


Un
quelconque prêtre ne pourrait certainement pas en faire autant
avec la bible.


Il
faut savoir que nous croyons vraiment que Moïse avait reçus
la Thora et qu’elle fut une révélation de Dieu mais que
les hommes ont falsifié cela par la suite, il en est de même
pour l’évangile de Jésus, nous pensons vraiment comme
nous l’indique le Saint Coran que Jésus fils de Marie avait
reçus l’évangile comme révélation mais
que les hommes ont falsifié cela par la suite, la charge des
ancienne révélation était remise aux hommes,
c’était à eux de preserver cela, quand au Saint Coran
c’est Dieu qui s’en charge.


Voilà
un bref exposé qui je l’espère aura été
utile au lecteur et qui le mèneront à l’islam, ou du
moins à vouloir s’y interessé ( pour cela voir
www.islamhouse.com ), car
cela le menera au pure monothéisme, chose qui n’existe que
dans l’islam.


Le lecteur ne pourra jamais trouvé une voie plus clair et plus droite que l’islam, un monothéisme aussi pure, jamais une personne ne pourra trouvé une voie plus droite que cet religion parfaite. Si le lecteur ne comprend pas une chose concernant cet religion, il ne doit pas accuser la religion mais il doit faire des recherches et il verra par lui même que la faute ne venait pas de la religion mais de sa propre personne.


Et
je vous invite à l’islam qui n’est rien d’autre que le message
de tous les prophètes, adorer Dieu et ne rien lui associer,
c’est à dire de ne pas diviniser les hommes ni quoi que ce
soit, de ne pas adorer les morts, ni un ange, ni un arbre, ni une
pierre car tous ceux la ne mérite pas l’adoration mais comme disait jésus d’après la bible
«Tu
adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
»
(
Mathieu
4:10
)
.


«
Dis : « Ô gens du Livre (juifs et chrétiens) venez
à une parole commune entre nous et vous ; que nous n’adorions
qu’Allah sans rien Lui associer et que nous ne prenions point les uns
les autres pour seigneurs en dehors d’Allah ».

Puis,
s’ils tournent le dos, dites : « Soyez témoins que nous,
nous sommes soumis »

(Saint
Coran, chapitre 3 verset 64 )


Texte
finis
, écrit par ( Ismail abou Maryam convertis à
l’islam ), les versets  du Coran étaient dans le sens de la traduction en français.

La Véritable croyance au sujet de Jésus fils de Marie se trouve dans l’islam

La véritable croyance au sujet de Jésus fils de Marie se trouve dans l’islam

Suite du texte ( veuillez revenir au post précédent afin de suivre un ordre chronologique important concernant ce sujet et aussi afin de comprendre la méthodologie sur laquel est basé ce texte ceci est très important  revenir au post antérieur )

 

chapitre 5 : quel est la différence entre la conception biblique et
Coranique concernant la crucifixion de Jésus ?

Les
chrétiens prétendent que Jésus fut tué et
mis a mort par la crucifixion pour le rachat des péchés
des hommes, qu’en est il dans le Saint Coran et celon la croyance
islamique.

En
islam nous ne croyons pas que Jésus fut crucifier parce que
Dieu dit :

«
et à
cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ,
Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah"… Or, ils ne
l’ont
ni tué ni
crucifié;
mais
ce n’était qu’un faux semblant! Et ceux qui ont discuté
sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude: ils n’en ont aucune
connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils
ne l’ont certainement
pas tué
»
(Saint Coran chapitre 4 verset 157)

« (Rappelle-toi)
quand Allah dit: "Ô Jésus, certes, Je vais mettre
fin à ta vie terrestre, t’élever
vers Moi,
te débarrasser de ceux qui n’ont pas
cru..»

Nous
croyons comme l’indique le verset que Dieu l’a elevé vers Lui
et qu’il ne fut pas crucifié ni tué, Jésus fils
de Marie reviendra a la fin des temps pour tuer l’antechrist,
lorsqu’il viendra il se raliera aux musulmans et ne viendra pas avec
une nouvel révélation mais il suivra l’islam, ensuite
il mourra sur terre car tout être humain doit mourrir un jours, tel est la conception islamique.

Nous
avons donc la ferme croyance que Jésus n’a jamais été
crucifié ni été tué et que cela est un
mensonge à son encontre
, d’ailleurs celon la bible Jésus
aurait dit avant sa crucifixion « Mon Dieu pourquoi m’as tu
abandonné»
hors ceci n’aurait eu aucun sens dans le
cas ou Jésus d’après les chrétiens aurait été
envoyé comme sacrifice pour expier les péchés
des hommes, serait il normale celon la conception biblique que Jésus
disent une tel parole aux moment de la conclusion de sa
prétendue mission sur terre ?
à savoir mourir pour
le rachat des péchés des hommes celon la croyance
chrétienne?

Il
est évident que Jésus n’a jamais dit cet
parole et qu’elle est un mensonge à son encontre et quel
n’aurait pas le moindre sens.

Chapitre 6 : Quelques éloges du Coran envers Jésus fils de Marie
et quelques paroles du prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa
salam au sujet de Jésus.

Le
Coran décrit Jésus fils de Marie comme étant
«
illustre
ici-bas comme dans l’au-delà, et
l’un
des rapprochés d’Allah »

comme
étant
«
du nombre des gens
de bien »
.
Comme étant un messager. Voici
également d’autres versets :

«Mais
(le bébé, Jésus qui parla étant bébé
et cela fut un miracle
) dit: "Je suis vraiment le
serviteur
d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné
Prophète. Où que je sois, Il m’a rendu béni; et
Il m’a
recommandé,
tant que je vivrai, la prière et la Zakat
1;
et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent
ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je
naquis,
le jour où je mourrai, et le jour où je serai
ressuscité vivant." Tel est `Issâ – (Jésus),
fils de Marie: parole de
vérité,
dont ils doutent. Il ne convient pas à Allah de S’attribuer un
fils.
Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d’une
chose, Il dit seulement: "Sois!" et elle est.(Jésus
dit), Certes, Allah est mon Seigneur
tout comme votre
Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin »".


Le prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa
salam dit au sujet de Jésus
: "Je
suis, parmi les hommes, le plus rapproché du fils de Marie.
Les prophètes sont issus de mères différentes et
entre lui et moi, il n’y pas eu de prophète"
.
Rapporté par

Muslim

Le prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa
salam nous dit également : «
Jésus, fils de Marie, voyant un homme voler quelque chose, lui
dit: "Ne viens-tu pas de voler?". – "Nullement,
répondit l’homme, j’en jure par Celui qui Seul est Allah".
– "Je crois en Allah, répliqua Jésus, et ne crois
point en mes yeux (mes yeux peuvent me tromper)". rapporté par Muslim


Prochain chapitre insha Allah :

Chapitre 7 : Jésus fils de Marie avait annoncer la venue du prophète
Mouhamad sal Allah alayhi wa salam

Puisque
les enseignement de Jésus allait être perdus et que les hommes n’allait pas preserver la Parole de Dieu comme il se devait,
et que certains allait attribué le rang de Dieu à
Jésus, ainsi que de fils de Dieu ou encore lui attribuant de faire partie
d’une quelquonque trinité et d’autres croyance erroné
que Jésus n’avait jamais prêcher de son vivant, il
fallait donc que la prophétie soit donné par la suite a
un autre peuple qui se chargera de la preserver.

Celon
la bible il est dit:

"C`est
pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé,
et sera donné à une nation qui en rendra les fruits..
"
Mathieu
21: 43

Cet
nation ne peut être que la communauté de l’islam, elle
ne concerne pas les chrétiens puisque l’ont sais et nous avons
vu que les chrétiens se sont écarté du vrai
message de Jésus «Tu
adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
»
(
Mathieu
4:10
)
hors les chrétiens se sont plus orienté vers
l’adoration de Jésus au lieu de l’adoration de Dieu,  ont peut donc dire que la nations qui devait apporté les fruits visé par Jésus ne concerne pas les chrétiens,
par contre la communauté islamique
a
porté ses fruits, l’islam appel au monothéisme pure et
interdit toute forme d’association à Dieu, la communauté
islamique s’est élargis à un point que même les musulmans étaient arrivé jusqu’en Andalousie (Espagne), elle domina une partie du monde lorsque les musulmans s’attachaient aux
precepte Coranique révélé au prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam, d’ailleurs le Coran nous annonce que Jésus
lui même avait annoncer la venue du prophète Mouhamad
sal Allah alayhi wa salam

«Et
quand Jésus fils de Marie dit: "Ô Enfants d’Israël,
je suis vraiment le Messager d’Allah (envoyé) à vous,
confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à
moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi,
dont le nom sera "’Ahmad" (un des noms du prophète
Mouhamad). Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves
évidentes, ils dirent: "C’est là une magie
manifeste".
»
Saint Coran

Ont
retrouve de nombreuses trace de la venue de Mouhammad sal Allah
alayhi wa salam dans les anciennes écritures malgré les
falsifications qui se sont opéré à travers la
bible il en reste toutefois des traces, une des traces les plus
évidente est ce verset de la bible ou jésus dit :

«Cependant
je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je
m’en aille, car si je
ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous;
mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu,
il convaincra le monde
en ce qui concerne le péché, la
justice, et le jugement… Quand le consolateur sera venu, l’Esprit
de vérité, il vous
conduira
dans toute la vérité
;
car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il
aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me
glorifiera….
»
[
Jean 16: 7-14].

Toute
ces caractéristique ne peuvent que correspondre au prophète
Mouhamad sal Allah alayhi wa salam, la révélation
Coranique qu’il à reçus de Dieu est parfaite concernant
la justice et démontre d’une façon claire ce qui est
mauvais pour l’homme et bénéfique pour lui, le prophète
Mouhamad sal Allah alayhi wa salam ne parlait pas de lui même
d’ailleurs les chapitre du Saint Coran commence par « au Nom de
Dieu, le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux »

Aussi
quand Dieu dit au prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam
de dire quelque chose ont retrouve l’ordre inscrit tel quel, comme cet exemple
«Dis:
"Il est Allah, Unique. Allah, Le Seul à être
imploré
pour
ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas
été engendré non plus. Et nul
n’est
égal à Lui".
» (Saint Coran)


cela
va de paire avec la parole de Jésus « 
car
il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura
entendu
 »

le
prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam a également
annoncer les choses a venir d’une manière claire et limpide et
ces choses se sont produites, il a également glorifier Jésus
dans le sens ou a travers la révélation Coranique, le
véritable statut de Jésus à été
clairement exposé, c’est un messager qui n’est pas démentis
mais il n’est pas une divinité ni même le fils de Dieu
chose qui lui avaient été imputé par les chrétiens
injustement.

Je
sais que certain chrétien contesteront le verset plus haut
parlant du consolateur qui doit venir et que certains chrétiens
disent qu’ils s’agit du saint esprit, mais je n’ai pas envie d’ouvrir
le débat ici par soucis de ne pas être long, mais il
faut que le lecteur garde une chose en tête, c’est que pour
nous musulman que ce verset concerne bien Mouhamad sal Allah alayhi
wa salam comme nous le pensons ou que cela ne le concerne pas, cela
ne changera rien pour nous car Dieu dans le Coran nous a indiquer que
Jésus avait annoncer Mouhamad sal Allah alayh wa salam donc
nous y croyons, à supposer qu’il n’en reste plus de trace dans
la bible actuelle ( et cela n’est pas le cas ) cela voudrait dire qu’elles ont été
éffacé bien que pourtant il en reste une multitude de
preuves mais je ne voudrais pas m’étaler sur ce sujet de peur
d’être long ( pour plus de détails concernant cela revenir a ce lien télécharger le livre ici http://www.islamhouse.com/p/172314 et se rendre a la page 225 )

Prochain chapitre si Dieu Le veut : chapitre
7 : Un unique chemin, un unique message, un Dieu Unique