Un site utilisant WordPress.com

Archives de septembre, 2008

Remarquables attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam


Remarquable attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam


J’ai tenu a mentionné quelques hadith qui nous montre l’excellent comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam, ces hadiths traitent de son comportement dans certaine situation qui était survenue à son époque. J’aimerai surtout que le non musulman qui lira cela tire les leçons qu’il conviendra de tirer.

En effet nous voyons des personnes que je ne citerai pas pour ne pas leurs faire de la publicité et qui sont maintenant connue des média et des gens de la masse qui ont critiquer l’islam et le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam l’ayant décrit comme étant " un maître de haine ". Les quelques hadith que je vais cité ci-dessous vont vous démontré quel était vraiment le vrai comportement du prophète que les musulmans suivent, ces hadiths suffiront à eux seul à répondre à ces fausses accusation mensongère dénué de toute justice et qui d’ailleurs démontre une profonde ignorance de l’islam. Voici quelques situations et attitudes remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam.

1ère attitude remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Un jour, un homme des tribus du désert était à la mosquée et y urina. les présents se mirent en colère contre lui et le grondèrent sévèrement; mais le prophète (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam) se contenta d’ordonner qu’on jeta de l’eau à l’endroit sali et il appela le bédoin et lui dit :

" La mosquée est un lieu qui doit rester propre car elle est un lieu dédié à la prière et à la lecture du Coran " ( Rapporté par al Boukhari (219,220), Muslim (98,100)

Voila le magnifique comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam, cela est-il le comportement d’un maître de haine ?? ou est ce plûtot le comportement d’une personne qui a les meilleurs vertu ? le prophète sal Allah alayhi wa salam n’a pas crié sur cette personne en lui disant " qu’a tu fais ! tu as uriné dans la mosquee ! " il  ( sal Allah alayhi wa salam ) ne l’a pas non plus frappé ni même n’a pas encouragé les gens à le frapper mais il ( sal Allah alayhi wa salam ) a simplement ordonner qu’on jeta de l’eau à l’endroit sali et il appela le bédoin et lui dit :

" La mosquée est un lieu qui doit rester propre car elle est un lieu dédié à la prière et à la lecture du Coran "

2ème attitude remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Une autre fois, un homme vint vers lui et lui dit :

" Oh, Messager de Dieu, je suis perdu ! J’ai eu commerce avec ma femme alors que nous sommes en période de jeûne ! ( c’est à dire qu’il avait eu un rapport sexuel durant le jeûne ) ". L’homme n’ayant pas d’esclaves à libérer, ni la force pour faire le jeûne continu pendant deux mois, ni assez d’argent pour nourrir soixante pauvres ( Ce qui est l’expiation pour celui qui à fait le Coït avec sa femme durant la journée de jeûne ), le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam plein de mansuétude, lui donna un panier de dattes et lui demanda de faire l’aumône avec. L’homme demanda " Y-aurait-il des gens plus pauvres que nous ? " le prophète sal Allah alayhi wa salam se mit à rire à pleine dent et lui dit :

" Va donc, donne-le en nourriture pour ta famille " ( Rapporté par al-boukhari (1936), Muslim (81,87) )

Voilà encore un magnifique exemple du comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam dont peut témoigné toute personne en sois, l’homme qui était venu se sentait perdu car il avait commis un acte très grave qui était d’avoir un rapport sexuel avec son épouse durant la journée de jeûne et celui qui fait cela ( le Coït avec sa femme durant la journée de jeûne ) doit affranchir un esclaves et si il n’en a pas les moyens il doit jeûner deux mois consécutifs, et si il ne peut pas à cause d’une excuse légalement valable alors il doit nourrir soixante pauvres, dans ce hadith cet homme n’avait pas les moyens d’accomplirs aucune des expiations mentionné plus haut, le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam plein de mansuétude lui à donc donné un panier de dattes et lui a dis de faire l’aumône avec, mais cet homme était aussi pauvre alors il a dit :

" Y-aurait-il des gens plus pauvres que nous ? " le prophète  ( Mouhammad ) sal Allah alayhi wa salam se mit à rire à pleine dent et lui dit :

" Va donc, donne-le en nourriture pour ta famille " ( Rapporté par al-boukhari (1936), Muslim (81,87) )

Est-ce la encore une fois le comportement d’un maître de haine ?? ou le comportement d’une personne vertueuse ?

3ème remarquable attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Un jour, une femme lui offrit un manteau dont la bordure est tissée et lui dit :

" Ô Messager de Dieu ! je t’offre ceci ". Le prophète (Mouhammad sal allah alayhi wa salam), ayant besoin (d’un manteau), l’accepta et s’en revêtit. Un homme d’entre les compagnons, l’ayant vue, dit :

" Ô messager de Dieu ! que ce manteau est beau ! donne-le moi…"

" Certainement " répondit le prophète ( Mouhammad sal Allah alayhi wa salam ). après le départ du prophète, les présents dirent à l’homme :

" Tu n’as pas bien agi ! tu lui as demandé de te le donner bien qu’il en avait besoin et tu sais qu’il ne refuse rien à celui qui lui demande une chose " … ( Rapporté par al boukhari (6032) )

l’homme expliquera par la suite qu’il avait demander cela pour se servir du manteau du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam comme linceuil à sa mort ( à la mort de cet homme )

Une fois de plus dans ce hadith ressort le magnifique comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam qui n’est pas le comportement d’un maître de haine mais le comportement d’un prophète qui a les meilleurs vertu et qui est un exemple pour le monde entier. Dans ce hadith le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam n’a pas refuser de donner ce manteau bien qu’il en avait besoin, il l’a plutot donné à cette personne et c’est a cela que l’islam nous encourage, a aider ceux qui sont faibles et démunis ainsi que ceux qui sont dans le besoin.

C’est plutot cet société matérialiste qui forme les gens à devenir avare et à ne vouloir que s’accaparer le plus de bien possible, c’est même d’ailleurs le but de certaine personne dans leurs vie, une simple quête au richesse qui finira tot ou tard, ce qui pousse tous ces gens a être avares et à délaisser les autres, tandis que l’islam pousse l’individu a se préparer pour le jours des Comptes, c’est a dire après la mort, cet croyance permet à l’individu de savoir que ce bas monde finira tot ou tard et qu’il n est pas la demeure éternelle mais juste un pont que l’ont franchis, ceci pousse le musulman a être généreux envers les autres en vue d’acquérirs les bonnes oeuvres qui lui permettront d’atteindre le paradis avec l’agrément d’Allah.

Quand à celui qui n’a pas cet croyance, ils ne courts qu’après ce bas monde comme cela est bien connus mais la n’est pas notre sujet.

En résumé tout ce que nous avons vu confirme ce verset du Saint Coran ou Allah dit de Son prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam traduction approximative du sens du verset :

" C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. " Saint Coran, Chapitre 3 Verset 159

Cet versets déments et expose les mensonges et ruses de ceux qui veulent le faire passer pour un maître de haîne et ces trois situations remarquables mentionné plus haut suffiront à montré la vérité à toute personne sincère en sois et qui ne pourra qu’être en admiration devant de tel vertus, j’aimerai terminé ce petit article sur quelques parole de non musulman connus qui même s’il n’était pas musulman n’en demeure pas moins des témoignage sincère :

W. Montgomery disait : « La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.

Georges Bernard Shaw disait : « Je l’ai étudié – le merveilleux homme – et à mon avis, loin d’être un antéchrist, il mérite le titre de Sauveur de l’humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. J’ai prophétisé sur la foi de Mohammad qu’elle sera acceptable à l’Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l’Europe d’aujourd’hui. » Georges Bernard Shaw, The genuine Islam, Vol I., No 8, 1936.

Michael H. Hart disait : « Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire), Hart Publishing Co. Inc. (New-York), 1978, p. 33.

Et je terminerai sur cet parole de Maurice Bucaille :

Maurice Bucaille, scientifique français, disait : « Comment un homme, illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.

"

" Ô hommes! Si vous doutez au sujet de la Résurrection, c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence puis d’un embryon (normalement) formé aussi bien qu’informe pour vous montrer (Notre Omnipotence) et Nous déposerons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons (à l’état) de bébé, pour qu’ensuite vous atteignez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent (jeunes) tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre désséchée: dès que Nous y faisons descendre de l’eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. "

Saint Coran traduction approximative du verset 5 du chapitre 22

Le réelle sens du Jeûne

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Le sens du ramadan

 

 

Introduction

 

Est-ce que le jeûne du mois de ramadan est seulement une succession de privations ? Quelle est la symbolique de ce pilier de l’Islam ? En quoi est-il un mois de rappel, de pardon, de « don de soi » et d’entraide ?

Consiste-t-il seulement à ne pas manger, à ne pas boire, à ne pas avoir de relations intimes, de l’aube jusqu’au coucher du soleil ?

 Vous l’aurez compris, le mois du ramadan est bien plus que cela. C’est un mois béni où le mal est enfermé et le bien libéré. D’après Aboû Hourayra (Qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam) a dit :

« Dès l’arrivée du ramadan, les portes du Paradis s’ouvrent, celles de l’Enfer se ferment et les diables sont enchaînés ». (Rapporté par Mouslim)

Le mois de Ramadan est donc un excellent moyen pour s’attirer la Miséricorde et le Pardon divin. En effet : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés. » (Rapporté Boukhâry et Mouslim).

Le jeûne permet de purifier et de développer la conscience de notre relation avec Allah. C’est une protection contre les desseins du Satan le lapidé et de ce monde terrestre. Allah nous informe en disant : (Traduction approximative du sens du verset et il en sera de même pour tous les autres versets)

« Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable,  et lui donne des moyens de subsistance là où il n’aurait pu les imaginer. Et celui qui fait confiance à Allah, Il lui suffit. Assurément Allah atteint Son but. Allah a assigné une mesure à toute chose. » Sourate 65, At-Talaq (Le divorce), versets 2-3

 

1- Révélation du Coran :

Le Coran a été révélé pendant le mois du ramadan à l’humanité pour être un guide, une preuve, une guidance et un discernement afin que le croyant puisse déterminer la validité de ses actions. Lorsque nous écoutons la beauté du Coran, nous devons également garder à l’esprit que le Coran a été envoyé comme guide et comme discernement. Le Coran fut révélé sur une période de 23 années pendant laquelle Allah envoyait les versets à Son dernier Messager (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam).

Ce mois « d’abstinence » a été instauré afin que les croyants puissent adorer Dieu sans penser à autre chose que Lui, pour qu’ils puissent cultiver leur piété, puissent se rappeler le mois où est descendu le Coran, pour qu’ils puissent penser aux autres…

« […] le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne vous veut pas la difficulté, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidé, et afin que vous soyez reconnaissants ! » Sourate 2, Baqara, verset 185

 image du Saint Coran le livre révélé par Allah Le Seigneur de l’Univers à Son prophete Mouhammad sal Allah alayhi wa salam comme guide pour toute l’humanite toute nation confondue.

 

2- Actes naturels ou actes sacrés ?

Souvent manger, boire, vivre sa sexualité nous apparaît comme des actes naturels, si naturels que nous oubliions même parfois qu’ils sont des dons de Dieu pour Ses Créatures. Ils sont précieux. Après une journée de jeûne, la nourriture la plus simple est un bonheur.

Dieu a offert tant de bonnes choses à ses créatures, comment ne pas le Lui rendre par la reconnaissance ? Ce mois nous rappelle à Lui. Avec le jeûne du mois de ramadan, le musulman découvre que tous ces actes sont sacrés. Il prend conscience de la grandeur de Son Créateur. Il mange, il boit, il aime en louant Son Créateur, son acte (jadis « naturel ») prend un autre sens plus profond. Il élève son âme durant ce mois en ôtant les chaînes du désir corporel. Il est léger et libéré dans son adoration, détaché de son quotidien terrestre, prêt à faire le bien. Il évite les actes ostentatoires et préfère la juste mesure, car il reconnaît l’excès des effets négatifs.

(..)

Durant ce mois béni, il n’est plus l’esclave de ses désirs et de ses plaisirs ( à noter que le musulman ne l’est pas même en dehors de ce mois bénis ), il se contrôle, il réforme son comportement, il s’éduque pour Dieu. Il retrouve son équilibre en comprenant la logique de ses désirs et de ses plaisirs, en comprenant son être tout entier et la finalité de celui-ci.

 photo de différent fruit qu’Allah a crée pour Ses créatures, le mois du ramadan fait comprendre aux musulman le bienfait de toute ces choses tandis que celui qui ne s’en prive jamais ne peut en ressentir le bienfait, tout comme ont se rend compte du bienfait de la santé lors de la maladie, ont se rend également compte du bienfait de la nourriture dans sa privation, ceci nous montre encore une fois de plus la pérfection de l’islam.

3- La générosité :

Ibn Abbâs (Qu’Allah soit satisfait d’eux deux) a dit : « Le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) était le plus généreux des hommes. Cette générosité se manifestait pleinement durant le mois du ramadan, lorsque Gabriel (Que la paix soit sur lui) venait chaque nuit lui enseigner le Coran. Et lorsque Gabriel le rencontrait, l’Envoyé d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) était plus généreux que le vent envoyé par Allah (vent porteur de pluie)". (Rapporté par Mouslim).

Le musulman se met à la place du démuni, du pauvre, de ceux qui ne mangent pas à leur faim et comprend leur souffrance.

(..)

4- L’être humain = un corps + une âme

L’Islam est la seule religion qui prend en considération le corps et l’âme. L’être humain est un tout, il se soumet par le cœur, mais aussi par le corps. Donc, les deux doivent montrer leur adoration, (..)

Ce mois de ramadan implique des sacrifices, mais au-delà de cela, il y a une épreuve, une remise en question, un retour à Dieu. Il permet de tester l’endurance du croyant, de fortifier la piété et la crainte en Dieu. Le jeûneur prie, invoque son Seigneur, il est tourné vers Lui. Il est aussi à l’écoute des autres, généreux, juste, il s’efforce de se préserver encore plus de la corruption, de la méchanceté et des vices similaires. Il purifie son âme ET son corps aussi, il allège son estomac, son foie, épure son sang et une faim et une soif de Foi s’impatronisent.

 

Conclusion

Par conséquent, l’Islam répond à une réalité et il pousse l’homme à réfléchir sur sa vie et sa manière de l’organiser. Durant le mois de Ramadan, on doit être à la recherche du pardon et du repentir, nous devons également faire tout notre possible pour attirer sur nous la Miséricorde Divine, et ce, en pratiquant et en multipliant nos œuvres pieuses. Sans oublier bien entendu d’accorder une attention particulière à la protection de notre jeûne de tout ce qui pourrait le souiller et diminuer ainsi de son mérite.

Allah Le Très Miséricordieux nous accorde l’immense bienfait de pouvoir donner le meilleur de soi, alors demandons à Allah Le Tout Miséricordieux de profiter de ce mois afin de goûter à la douceur de la foi et à ses délices.

Faisons que ce mois soit une continuation dans notre comportement et nos actes d’adoration, dans tous les autres mois et tout au long de notre vie…

 

 Écrit par Sawsan R.

Revu et corrigé par Abu Hamza Al-Germâny

 

Publié par le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

tiré du site www.islamhouse.com ( avec un ajouts de quelques parenthèse pour en facilité la compréhension aux non musulman et ceci était un résumé du texte et non tout le texte )

Note personnel:

J’ai voulu posté ce texte car souvent des nons musulman peuvent penser que le jeûne n’est qu’une privation de plaisirs et une souffrance pour le musulman. Or tous ceci n’est pas vrai bien au contraire le musulman aime ce mois béni et profite de tous les avantages et sagesses qu’il renferme dont quelques unes ont été exposé plus haut.

Ces choses n’annulent pas le Jeûne

Ces choses n’annulent pas le Jeûne
 
 
 
 
 
Se laver pour se rafraîchir ( en cas de chaleur, pour Janaba ou autres nécessités ).

« Le Prophète

(Paix et bénédiction d’Allah sur lui)  versait de l’eau sur sa tête alors qu’il jeûnait à cause de la soif ou de la chaleur. » Hadith authentique. réf. le Sahih Sounane abi Dawoud n°2072

 
 
Le cheikh al Ajmi dit " Se baigner pendant la journee de Ramadan est permis et il n’y a pas de mal a cela, le messager d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) se versait de l’eau sur le corps par temps de chaleur ou quand il avait soif pendant qu’il jeunait. Ibn cUmar, qu’Allah les agree, se mouillait les vetements alors qu’il jeunait dans le but d’attenuer la rudesse de la chaleur ou de la soif. Mais celui qui fait cela doit prendre garde a ne pas avaler de l’eau." tiré du livre de question réponse sur le jeûne traduit par salafs.com question N°14
 
q            
 
Le Le Siwak, le parfum, les pommades, le noir pour les yeux (Khôl), le Henné, les gouttes pour les yeux et les oreilles ainsi que les piqûres ( injections non nutritives ) et avaler sa salive.

L’origine de tout cela est la permission car si cela était interdit pour le jeûneur, Allah
nous en aurait informé et de plus le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) nous en aurait averti. Allah a dit dans le Coran :

Traduction relative et approchée : " Et ton Seigneur n’oublie point."  S19 Verset 64 du Saint Coran

 

 

ttttttToute ces choses sont permises aux jeûneurs et n’invalident pas le jeûne et voici quelques réferences tiré du livre fatawa as syam Cheikh ibn Baz (pour ce qui est de la fatawa concernant la permissions  des gouttes pour les yeux et les oreilles pour le jeûneurs voir page.43 du livre ;  Cheikh ibn Utheymine ( pour ce qui est de la permission du  Hénné pour le jeûneur voir page 45 du livre ainsi que pour le Siwak : page 39 du livre) 

Question poser au cheikh al Ajmi :

Certaines personnes souffrent d’asthme, leur est-il permis d’utiliser l’inhalateur pendant le jeûne ou bien est-ce que son utilisation invalide leur jeûne?

Réponse

: Il est permis au jeuneur d’utiliser l’inhalateur (contre l’asthme) s’il en a besoin et son jeune ne s’annule pas pour autant car cela ne ressemble pas au fait de manger et de boire et n’entre pas dans leur sens. Question n°27 tiré du livre de questions réponse du cheikh al Ajmi

Est-il permis d’utiliser un (baume) adoucissant pour les lèvres pour celui qui souffre de gerçure à cause de la sécheresse ?

Réponse

: Il est permis au jeuneur d’utiliser un adoucissant qui enleve la secheresse pour les levres ou les narines mais il faut prendre garde a ne pas en avaler. ( Question n°30 tiré du livre de questions réponse du cheikh al Ajmi )

Pour ceux qui veulent un très bon texte voici un question réponse du cheikh al Ajmi concernant le jeûne du mois de Ramadan ici http://www.salafs.com/docs/jeune.pdf

 

 

 

kkCet article est un compilé tiré de différents site tel que al.baida

 

gg

 

 

 

Tt

 

Ce qui annule le Jeûne du Musulman

Ce qui annule le jeûne

 

Shaykh Al-‘Uthaymîn

 

 

 

 

Question : Quelles sont les choses qui annulent le jeûne ?

Réponse
 : Le jeûne est annulé par :

1 – le rapport sexuel

2 – Manger

3 – Boire

4 – l’éjaculation volontaire provoquée par la recherche de plaisir

5 – tout ce qui est assimilé au fait de boire et manger

6 – vomir volontairement

7 – Le sang extrait par hijâmah (NdT : sur ce point les avis des savants divergent)

8 – Le sang des règles et de l’accouchement


 

Pour ce qui est de la nourriture, de la boisson et du rapport sexuel, la preuve est la Parole d’Allah : « Désormais, jouissez d’elles, et cherchez ce qu’Allah a prescrit pour vous. Et mangez et buvez jusqu’à ce que vous puissiez distinguer le fil blanc de l’aube du fil noir [de la nuit]. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit. » (Al-Baqarah : verset 187 du Saint Coran)

Pour ce qui est de l’éjaculation volontaire provoquée par la recherche de plaisir (shahwah), la preuve est la Parole d’Allah dans le hadith qudsî à propos du jeûneur (Allah dit): « Il laisse sa nourriture, sa boisson et ses désirs (sexuels) pour Moi. » Et l’éjaculation est considéré comme une shahwah, d’après la parole du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « Et dans le rapport que l’un d’entre vous a avec son épouse, il y a une aumône. » Les Compagnons dirent : « Ô Messager d’Allah ! L’un d’entre nous assouvi son désir (shahwah) et il est récompensé en cela ? » Il dit : « S’il l’avait assouvi (en arabe : il dépose) dans l’illicite, n’aurait-il pas commis un péché ? De même s’il l’assouvit dans le licite, il est récompensé pour cela. » (Muslim) Et ce que l’on dépose, c’est le sperme (manî) éjaculé. C’est pour cela que l’avis authentique est que le liquide spermatique (madhî) (Le Madhi est le liquide transparent apparaissant après l’excitation,cela n’annule pas le jeûne mais nécessite le lavage de la partie ainsi que le nettoyage à l’eau de l’endroit souillé. De plus cette personne doit refaire ses ablutions si elle veut prier) n’annule pas le jeûne même s’il sort sous l’effet du désir et des caresses sans qu’il y ait pourtant pénétration.

Cinquièmement
 : tout ce qui est assimilé au fait de boire et manger, comme les injections nutritives qui dispensent de boire et de manger, car même si ce n’est pas de la nourriture et de la boisson, elles en portent le sens puisqu’elles dispensent de manger, et ce qui a le sens d’une chose en porte aussi le jugement. Le corps se nourrit ainsi, à travers ces injections. Quant aux injections qui ne sont pas nutritives et ne remplacent pas la nourriture et la boisson, elles n’annulent pas le jeûne, que cette injection soit faite dans une veine ou un muscle ou sur tout autre endroit du corps.

Sixièmement
 : vomir volontairement, c’est-à-dire faire sortir ce qui est dans le ventre par la bouche, et ce d’après le hadith d’Abû Hurayrah qui rapporte que le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Celui qui se fait vomir, qu’il compense son jeûne et celui qui est pris de vomissements (involontaires) n’a pas à compenser. » (Abû Dâwûd, At-Tirmidhî) La sagesse en cela est que lorsque l’on vomit, le ventre se vide de nourriture et le corps a besoin de combler ce vide. Ainsi nous disons que si c’est un jeûne obligatoire, il n’est pas permis de se faire vomir, car celui qui le fait annule son jeûne.

 

Note de ma part le cheikh al Ajmi dit :

mais si la personne vomit sans le faire expres son jeune est valide parce que le Prophete (sal Allah alayhi wa salam

) a dit �" Celui qui vomit volontairement doit refaire son jeûne, quant à celui qui vomit involontairement il n’aura pas a le rattraper. »

Rapporte par Abu Dawud, Tirmidhi et Al-Albani l’a juge authentique dans [

Al Irwâ-] 923


Septièmement
 : Le sang extrait par hijâmah, d’après la parole du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « Celui qui pratique la hijâmah et celui qui se la fait faire ont rompu leur jeûne. » (Al-Bukhârî dans ses commentaires, NdT : ce qui signifie que le hadith n’a pas le même degré que ceux rapporté dans le corps du texte du Sahîh)

Huitièmement
 : Le sang des règles et de l’accouchement, d’après la parole du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) à propos de la femme : « N’est-ce pas que lorsqu’elle a ses règles, elle ne prie pas et ne jeûne pas. » (Al-Bukhârî, Muslim) Les savants sont unanimes sur le fait que le jeûne de la femme en période de menstrues ou de saignement post-natal n’est pas valide.

cheikh Uthaymin dit ensuite:

Ces actes annulatifs n’invalident le jeûne qu’à trois conditions :

– La science (savoir que cette chose annule le jeûne)

– La présence d’esprit (ne pas avoir oublié au moment où on commet l’acte)

– La volonté (vouloir commettre l’acte en sachant qu’il annule le jeûne)

source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm, p.469-475 de cheikh Uthaymin traduit par salafs.com quand a la parole du cheikh al Ajmi elle est également tiré du site salafs.com d’une traduction d’un livre de question reponse du cheikh al Ajmi

avec quelques ajouts entre parenthèse de ma part pour plus de clarification.

Mosquee de Médine (Arabie Saoudite)