Un site utilisant WordPress.com

Archives de août, 2006

Le Coran a été révélé pour être médité.

La Parole d’Allâh Le Très-Haut

Le Qor’ân (Coran) a été révélé pour être médité

Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ‘Abdullâh Muhammad

Ibn Abî Bakr az-Zar’î al-Ma’roûf Ibn Qayyîm al-Djawziyyah [691-751 H]

lundi 28 août 2006, par Ibn Abd Al-Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Pour ce qui est de la méditation du Qor’ân (Coran), elle consiste à concentrer le cœur sur ses significations, à concentrer l’esprit et la réflexion pour le comprendre, tel est le but de sa révélation et non pas seulement dans la simple récitation de son texte sans compréhension ni réflexion. Allâh – Ta’âla – a dit :

« [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent ! »

[1]

Et :

« Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Où y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ? »

[2]

Et :

« Ne méditent-ils donc pas sur la parole (le Coran) ? »

[3]

Et Il (Allah) – Ta’âla – dit :

« Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. »

[4]

Al-Hassan a dit : « Le Qor’ân a été révélé pour qu’on le médite et qu’on agisse en conséquence. Faites donc de sa lecture une pratique. » C’est-à-dire, que rien n’est plus bénéfique pour l’adorateur [d’Allâh] dans sa vie de tous les jours, dans la préparation de son retour final et dans l’obtention de son salut, que de réfléchir sur le Qor’ân, de méditer longuement sur son texte et de concentrer l’esprit sur le sens de ses versets. Car cela fait découvrir à l’adorateur tous les sentiers du bien [Kheyr] et du mal [Char], leurs ramifications, leurs causes, leurs débouchés et leurs fruits ainsi que les issues pour ceux qui les pratiquent, et il met dans sa main les clés [Mafâtîh] des trésors de la félicité et des sciences bénéfiques [‘Ouloûm an-Nâfi’ah], ce qui est de nature à fortifier les bases de la foi dans son cœur, à construire son édifice et à assurer ses piliers [Arkân].

En effet, la méditation du Qor’ân fait voir au serviteur dans son cœur l’image du bas monde, de la vie future, du Paradis et de l’Enfer, lui inculque des enseignements exemplaires, lui fait contempler la justice d’Allâh et Ses faveurs, lui fait connaître Son Essence, Ses noms, Ses attributs et Ses actes, ce qu’Il aime et ce qu’Il déteste, Sa voie droite qui mène à Lui, les obligations de l’itinérant sur ce chemin et les difficultés ainsi que les calamités qui menacent sur cette voie. Elle lui fait connaître également l’âme et ses caractéristiques [Sifât], ce qui corrompt les œuvres et ce qui les améliore. Elle lui fait connaître aussi les gens du Paradis [Ahl al-Djannah] et les gens de l’Enfer [Ahl an-Nâr] ainsi que leurs œuvres, leurs états et leurs marques, ainsi que les rangs des gens heureux et des réprouvés, et la répartition des créatures. En un mot, elle lui fait connaître le Seigneur [Rabb] vers lequel il est appelé, la voie qui mène à Lui, et la félicité qu’il aura en accédant auprès de Lui. [5]

Notes

[1] Coran, 88/29

[2] Coran, 38/24

[3] Coran, 118/68

[4] Coran, 89/3

[5] Kitâb « Madâradj as-Sâlikîn » de Ibn al-Qayyîm, vol-2 p.34-36

source: tiré du site manhajulhaqq

Note personnel:

J’ai ajouté à l’article des mots en français pour facilité la compréhension aux non musulmans, ces mots traduit ne se trouvait pas dans le texte original traduit par le site.

Publicités

L’origine du Shirk (l’adoration vouer à d’autre qu’Allah)

L’origine du shirk

( C’est à dire  l’adoration voué à
autre qu’Allah
)

Par
l’imam Muhammad Nasir-ud-Din Al-Albani

 

[1] Parmi ce qui a été établi
dans la Shari’a (la loi révélée), est que cette humanité
était – au début – une seule nation sur le vrai
tawhid
(L’adoration voué à Allah uniquement)
, Puis, le shirk 
(tout acte d’adoration, ou autre chose réservé  seulement
à Allah, voué à d’autre qu’Allah) les a graduellement dépassés. La base
de ceci est la Parole d’Allah – le Très-Haut :

« Les gens
formaient (à l’origine) une seule communauté (croyante). Puis, (après
leurs divergences,) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et
avertisseurs »
(Saint
Coran
Sourate Al-Baqara :213)

Ibn ‘Abbas (radiallahu
‘anhu
) a dit : « Entre Nuh (Noé) et Adam il y a eu dix générations,
toutes étaient sur la Shari’a (la loi) de la vérité, puis ils ont
divergé. Ainsi, Allah a envoyé prophètes comme porteurs de bonnes
nouvelles et avertisseurs. » [2]

Ibn ‘Urwa
Al-Hanbali (d.837 H) a dit : « Cette parole réfute ces historiens des
Gens du Livre (juifs et chrétiens) qui prétend que Qabil (Caïn) et ses
fils était des adorateurs du feu. » [3]

Je dis : En cela
est aussi une réfutation de certains philosophes et athées qui
prétendent que la base (naturelle) de l’homme est le shirk (Vouer
l’adoration à d’autre qu’Allah)
 et que le tawhid (Vouer
l’adoration uniquement à Allah)
 s’est développé en l’homme!

Le  verset précédent réfute cette revendication, aussi
bien que deux hadith authentiques suivants :

Premièrement : Sa
parole (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qu’il rapporte de son
Seigneur : « J’ai créé tous mes serviteurs sur la vraie religion
(sur le tawhid, loin du shirk). Puis, les diables sont venus à eux et
les ont détournés de leur vraie religion.
Ils ont rendu illicite
aux gens ce que J’ai rendu licite pour eux et ils ont commandé
d’associer à Mon adoration ce sur quoi Je n’ai descendu aucune preuve
. »

[4]

Deuxièmement : Sa
parole (sallallahu ‘alayhi wa sallam): « Chaque enfant naît sur la fitra [5]
mais ses parents font de lui un juif, un chrétien ou un adorateur du
feu. Il ressemble à la manière dont un animal donne naissance à une
descendance naturelle. Avez-vous a remarqué aucun nouveau-né mutilé,
avant que vous ne le mutiliez. »

Abû Hurayra a dit :
Récitez si vous le souhaitez : « telle
est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes – pas de
changement à la création d’Allah »
[ Saint Coran Sourate Ar-Rum :30] [6]

Après cette
explication claire, il est très important pour le musulman de savoir
comment le shirk s’est répandu parmi les croyants, après qu’ils
aient été muwahidun (les gens sur le tawhid). Concernant
la Parole d’Allah – le Parfait – à propos du peuple de Nuh :

« et ils ont dit : “n’abandonnez jamais vos divinités et
n’abandonnez jamais Wadd, Suwaa, Yagout, Yaouq et Nasr . »
[Sorate Nuh :23]

Il a été rapporté
par un groupe de Salaf (Pieux Prédécesseurs), dans beaucoup de
narrations, que ces cinq déités étaient de pieux fidèles. Cependant,
quand ils sont morts, Shaytan ( le
diable ) a chuchoté aux gens de se retirer et de s’asseoir sur leurs
tombes. Puis, Shaytan a chuchoté à ceux qui sont venus après eux qu’ils
devaient les prendre comme idoles, leur ornant cette idée en disant que
c’était un moyen de se rappeler d’eux et de les suivre dans la conduite
pieuse. Puis, Shaytan a suggéré à la troisième génération qu’ils
devaient adorer ces idoles en plus d’Allah – le Très-Haut – et il leur a
dit à voix basse que c’était ce que leurs ancêtres faisaient !!!

Puis, Allah leur a envoyé  Nuh ( Noé ‘alaihi
salam
), leur ordonnant d’adorer Allah seul.
Cependant aucun n’a répondu à son appel sauf quelques-uns. Allah – le
Puissant et Majestueux – a rapporté cet incident entier dans sourate
Nuh.

Ibn ‘Abbas
rapporte : « En effet, ce sont cinq noms d’hommes pieux du peuple de Nuh
(Noé). Quand ils sont morts Shaytan a chuchoté
à leur peuple de faire des statues d’eux et de placer ces statues en
leurs lieux de réunion comme un rappel, donc ils ont fait cela.
Cependant, aucun parmi eux n’a adoré ces statues, jusqu’à ce qu’ils
meurent et le but des statues a été oublié. Puis, (la génération
suivante) a commencé à les adorer. »
[7]

Ainsi la sagesse
d’Allah – le Béni, le Très-Haut – a été complétée, quand il a
envoyé Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa sallam) comme sceau des
prophètes et a fait de Sa Shari’a l’achèvement de toutes les Lois
divinement prescrites, dans lesquelles Il a interdit tous les moyens
et les voies par lesquels les gens peuvent tomber dans le shirk
qui est le plus grand des péchés.
Pour
cette raison, construire des lieux saints sur des tombes et avoir
l’intention de voyager spécifiquement vers elles, en les prenant comme
les lieux de festivité et de réunion et prêtant serment par le résident
d’une tombe; tout cela a été interdit. Tout ceci mène à l’excès et à
l’adoration d’autre qu’Allah – le Très-Haut
.

Ceci est encore
plus le cas à une époque où la science ( science religieuse ) diminue,
l’ignorance augmente, il y a peu de conseillers sincères (à la vérité)
et shaytan ( Le diable ) coopère avec les hommes et les djinn pour circonvenir l’humanité et les dévier de
l’adoration d’Allah seul – le Béni, le Très-Haut
.

 

Notes de bas de page :

[1] Tahdhirus-Sajid
min Ittikhadhil-Quburi Masajid
(pp.101-106)

[2] Rapporté par
Ibn Jarir At-Tabari dans son tafsir (4/275) et Al-Hakim (2/546) qui a
dit : « il est authentique selon les critères d’Al-Bukhari. » Ad-Dhahabi
a aussi été d’accord sur cela.

[3] Al-Khawakibud-Durari
fi Tartib Musnadul-Imam Ahmad’ala Abwabil-Bukhari
(6/212/1),
toujours sous la forme de manuscrit.

[4] Rapporté par
Muslim (8/159) et Ahmad (4/162) de ‘Iyadh ibn Himar Al-Mujashi’i (radiallahu
‘anhu
)

[5]Al-Hafidh Ibn
Hajar a dit dans Al-Fath (3/248) : « …..la parole la plus
célèbre est que cela signifie Islam. Ibn ‘Abdul-Barr a dit :
« C’est ce qui était bien connu de la plupart des salaf  et
les savants du tafsir ont reconnus que ce qui est signifié par
la Parole d’Allah – le Très-Haut- « la
fitra d’Allah sur laquelle Il a créé l’humanité. »
est l’islam
.

[6] Rapporté par
Al-Bukhari (11/418) et Muslim (18/52)

[7] Rapporté par
Al-Bukhari (8/534)

publié par les frères du site salafs 

Source : Son livre Tahdhirus-Sajid min
Ittikhadhil-Quburi Masajid
(pp.101-106)

Note
personnel :

J’ai mis quelque
terme entre parenthèse pour facilité la compréhension aux non musulman.