Un site utilisant WordPress.com

Archives de juillet, 2006

Expliction de l’attestation de Foi – Partie 1 –

Explication de l’attestation de Foi – Partie 1 –
 
 
note : avant de commencer ce texte il est nécessaire de rappeler que l’attestation de foi est le 1er pilier de l’islam, ces preuves sont tirés du Coran et de la Sunnah ( Tradition du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam ) ont peut donné comme exemple sur cela laparole du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam suivante :
 
"L’Islâm consiste en ce que tu dois: témoigner qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé"  ( sahih Mouslim )
 
pour manque de place j’ai du faire cela en 2 articles voici donc la première partie sur  " témoigner qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah "
 
—————————-
 
 
L’Islam n’est possible qu’en prononçant les deux témoignages « LA ILAHA ILA ALLAH »(le témoignage que nulle divinité ne mérite d’être adoré à part Allah) et « OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH » que Muhammad est le Messager d’Allah.

 

" Et ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui n’ont aucun pouvoir d’intercession, à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause." [Sourate AzZoukhrouf – 86]

 

En effet, l’entrée dans l’Islam n’est possible que par le biais de ces deux attestations. Et c’est pour cette raison que le Prophète  (  Muhammad Sal Allah alayhi wa salam ) ordonné à Mou’ âdh Ibn Jabal– lorsqu’il l’envoya au Yémen, de commencer sa prêche par le témoignage que « nulle divinité à part Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah ».

 

L’attestation que «Nulle divinité à part Allah» (LA ILAHA ILA ALLAH) est la reconnaissance de l’homme, par la langue [Bi Al-Lisan] et le cœur [Bi Al Qalb], que nul adoré à part Allah.

 

A)                      La signification du témoignage «Nulle divinité à part Allah – LA ILAHA ILA ALLAH».

 

En arabe le mot « ilaha » a la signification d’adoré « ma’boud ». Et de ce mot on ressort « Dhou Oulouhiya» qui signifie « Celui qui détient l’adoration » [Tawhid Al-Oulouhiya].

 

Ainsi le sens de ce témoignage est :

 

[Nulle divinité n’est en droit d’être adorée à part Allah] ou nulle divinité [Véritable – Haqq] sauf Allah :

LA ILAHA [Haqq] ILA ALLAH

 

Note du traducteur :

 

Haqq : en arabe désigne Allah (Nom propre d’Allah) qui veut dire « Le Vrai / Véritable», comme dans le verset suivant :

 

 "C’est ainsi qu’Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux; c’est Allah qui est le Sublime, le Grand." [Sourate Al Hajj – 62]

 

En grammaire arabe, on peut dire que cette phrase de compose d’une négation qui se trouve dans [LA] « nulle divinité » (Nafyoûn) et d’une affirmation (Ithbat) qui se trouve dans [ILA] «à part Allah».

 

Il y a, dans cette phrase, un sous-entendu implicite « Véritable – Haqq » [khabar mahdhouf], nulle divinité n’est en droit d’être  adoré (Véritablement) en dehors d’Allah Seul. Ceci implique, non seulement, un culte pur voué à Allah uniquement, mais aussi, l’annulation de toute adoration vouée à autre que Lui.

 

Ainsi, par notre sous-entendu implicite qui est « Véritable – Haqq » s’éclaircit la réponse à l’ambiguité prononcée par plusieurs personnes qui est: comment pouvez-vous dire « nulle divinité à part Allah», alors qu’il existe d’autres divinités qui sont adorées en dehors d’Allah, qu’Allah a nommé divinité ainsi que leurs adorateurs ?

 

En effet, Allah  a dit :

 

…Leurs divinités, qu’ils invoquaient en dehors d’Allah, ne leur ont servi à rien, quand l’Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu;…﴿ [Sourate Houd – 101]

 

Et le Très-Haut a dit:

 « N’assigne point à Allah d’autres divinités … » [Sourate Al-Isrâ – 22]

Et le Très-Haut a dit:


« Et n’invoque nulle autre divinité avec Allah… » [Sourate AI-Qassas – 88].

 

 Comment est-il possible d’affirmer, que « nulle divinité à part Allah », tout en sachant que le caractère divin est valable pour d’autres divinités en dehors d’Allah ?

 

De plus, comment peut-on affirmer le caractère divin pour d’autres divinités en dehors d’Allah alors que les Prophètes ont dit à leurs peuples :

 

 « … Adorez Allah. Pour vous, pas de divinité à part Lui» [Sourate Al-A’râf verset 59]

 

La réponse à cette ambiguïté apparaît lorsque nous sous-entendons « n’est en droit d’être adorée (Véritablement) » dans notre formulation « Nulle divinité à part Allah » :

 

Nous répondons alors: Ces divinités, qui sont adorées en dehors d’Allah, sont de fausses divinités qui ne possèdent rien des droits divins, et la preuve à cela est la Parole d’Allah, le Vrai, – :

 

Il en est ainsi parce qu’Allah est Lui le Vrai, alors que tout ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux, et , qu’ AllAh est le Haut, le Grand. ﴿ [Sourate Luqman -30]

 

Et aussi Sa parole -qu’Il soit glorifié 

 

« Que vous en semble (des divinités), Lat et ‘Ouzzd ainsi que Manât, cette troisième autre? Sera-ce à vous le garçon et à Lui la fille? Que voilà donc un partage injuste! Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n’a fait descendre aucune preuve à leur sujet. » [Sourate An-Najm – 19/23]

 

Et aussi Sa parole selon Youssouf (عليه السلام):

 

Vous n’adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Allah n’a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n’appartient qu’à Allah. Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.﴿ [Sourate Yousouf – 40].

 

En conclusion :

La signification de « Nulle divinité à part Allah » est « Nul n’est en droit d’être adorée (Véritablement) à part Allah ».

Quant aux divinités autres que Lui parmi les messagers, les anges, les saints, les pierres, les arbres, le soleil ou la lune (etc.) ; leur caractère divin prétendu par leurs adorateurs n’est que fausseté et en aucun cas une vérité. La seule divinité digne d’adoration est Allah – Gloire à Lui.

 

Traduction tiré de l’explication du 2ème hadith des 40 hadith de Nawawi rahimullah expliqué par cheikh Uthaymin

Publicités

Explication de l’attestation de Foi partie 2

Explication de l’attestation de Foi – Partie 2 –   
 
 

Voic donc l’expliction de :

 

 L’Envoyé de Dieu (sal Allah alayhi wa salam  ) dit alors: «L’Islâm consiste en ce que tu dois: témoigner qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé

 

voici donc l’explication de : "et que Mohammed est Son Envoyé"

 

Ensuite, la signification du témoignage que Muhammad est le Messager d’Allah (OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH), est la reconnaissance par la langue [Bi Al-Lisan]  et la croyance par le cœur [Al i’tiqad bil Al Qalb] que Muhammad Ibn Abd-Allah AI- Hâchimy AI-Qorachy est le Messager d’Allah ( Sal Allah alayhi wa salam ) pour l’ensemble de la création, qu’ils soient djinns ou humains le sceaux des prophète.

 

Allah le Très-Haut a dit:

 

Dis: "O hommes! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés".﴿ [Sourate Al- A’ raf – 158].

 

Et le Très-Haut a dit :

 

« Qu’on exalte la bénédiction de Celui qui a fait descendre le livre de discernement sur Son serviteur, afin qu’il soit un avertisseur à l’univers. » [Sourate Al-Furqâne -01].

 

Parmi les exigences de ce témoignage et de ce que sa prononciation entraine, c’est de ne pas croire que le Messager d’Allah ( Sal Allah alayhi wa salam ) a un droit à la Seigneurie [Ar-Rouboubiya – unicité d’Allah dans la Seigneurie], à un quelconque rôle dans l’organisation de l’univers ou un quelconque droit à l’adoration.

 

Muhammad ( Sal Allah alayhi wa salam ) est le serviteur d’Allah par excellence, et on ne doit pas l’adorer ni le démentir. Aussi, parmi ces exigences, nous devons croire qu’il ( Sal Allah alayhi wa salam ), ne possède pour lui même ou pour autrui aucun bienfait ni aucune nuisance à part ce qu’Allah a voulu.

 

 Comme Allah  dit:

 

Dis-(leur): "Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que je connais l’Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé ﴿ [Sourate AI An’am 50]

 

C’est bien, donc, un serviteur, qu’Allah commande, qui suit uniquement, ce qui lui a été ordonné de faire.

 

Le Très-Haut a également dit:

 

Dis: "Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu’Allah veut. Et si je connaissais l’Inconnaissable, j’aurais eu des biens en abondance et aucun mal ne m’aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu’un avertisseur et un annonciateur".﴿ [Sourate Al-A’ raf – 188].

 

Voici, donc, le sens du témoignage « nulle divinité à part Allah, et Muhammad est le Messager d’Allah. »

 

L’explication de notre parole concernant le témoignage: «la reconnaissance par la langue [Bi Al-Lisan] et le cœur [Bi Al Qalb] et qu’il faut nécessairement réunir ces deux conditions, car il y a des gens qui reconnaissent par la langue sans croire avec leur cœur pour autant, tels que les hypocrites.

 

En effet, Allah  a dit au sujet des hypocrites :

 

Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent: "Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah"; Allah sait que tu es vraiment Son messager; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs.. ﴿ [Sourate AI-Mounâfiqoune – 01]

 

Ceux-là ont reconnu par leurs langues sans croire par leurs cœurs. De même, il se peut que l’homme reconnaisse au fond de son cœur, mais, sans pour autant, prononcer le témoignage. Cette reconnaissance ne lui est pas bénéfique vis-à-vis de nous, en apparence. Mais intérieurement, son jugement revient à Allah. Cependant, dans œ bas-monde, cette reconnaissance ne lui est pas bénéfique et on ne le considérera pas comme musulman tant qu’il n’aura pas prononcé le témoignage avec sa langue.

 

Néanmoins, s’il était dans l’incapacité physique ou morale de la prononcer  à ce moment, on se comportera vis à vis de lui selon son état.

 

En conclusion:

 

La véritable signification des termes «LA ILAHA ILA ALLAH » et la plus juste est :

 

[Nulle divinité n’est en droit d’être adorée (Véritablement) à part Allah] et il faut donc absolument réunir la reconnaissance de ce témoignage par la langue et absolument par le cœur !

 

 Traduction rapprochée Ibn Hamza

Le 25 Mouharam 1427 – Vendredi 24/02/2006

 Tiré du site ibnhamza

Traduction tiré de l’explication du 2ème hadith des 40 hadith de Nawawi rahimullah expliqué par cheikh Uthaymin

 

La Religion accepter par Allah c’est l’Islam

La religion accepter par Dieu c’est l’islam

 

 

Allah, l’Exalté, dit:

 

« Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah… alors Allah est prompt à demander compte! » ( Sourate Al-`Imrân Verset 19 )

 

Dans ce verset, Allah nous informe que:

 

Certes, la religion acceptée d’Allah est l’Islam. Il n’y a pas d’autre religion que l’Islam, et Allah n’accepte que lui.

 

L’Islam est la soumission à Allah Seul, extérieurement et intimement, dans ce qu’Il légifère dans Son Livre et par la langue de Son prophète Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui),

 

Allah dit : « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà parmi les perdants(Sourate Al-`Imrân Verset 85)

 

Celui qui croit en d’autre religion que l’Islam, il ne croit pas véridiquement en Allah.

 

Car, il ne suit pas la voie qu’Allah a légiferée par la langue de Son Prophète (Sal Allah alayhi wa salam).

 

Allah nous informe que les gens du Livre  (juifs et chrétiens) savent cela, seulement il se sont disputés agressivement, et ils ont divergé avec obstination et perversité.

 

Quand Muhammad (Sal Allah alayhi wa salam) leur est venu avec son message, ils l’ont reconnu comme ils ont reconnu leurs enfants, mais l’envie, la perversité et la mecréance des versets d’Allah les empêchaient de suivre le chemin droit.

« Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah… alors Allah est prompt à demander compte! » (Sourate Al-`Imrân Verset 19)

c’est-à-dire qu’ils attendent le jour de jugement dernier, il aura, certes, lieu, et Allah les rétribuera pour ce qu’ils faisaient.

 

source: tiré de http://www.qurancomplex.org

L’Honnêteté

L’Honnêteté

 

Allah, qu’Il soit Exalté, dit: « Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants-droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. Quelle bonne exhortation qu’Allah vous fait! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout.» ( Sourate An-Nisâ’ Verset 58)

 

L’explication du verset :

 

Les dépôts : c’est tous ce dont l’homme est responsable. Dans ce verset honoré, Allah ordonne à Ses serviteurs de rendre les dépôts à leurs ayants droit, complets sans retarder le délai déterminé. Parmi ces dépôts s’ajoutent les fonds monétaires, les secrets, et les devoirs que seul Allah peut en prendre connaissance.

 

Allah, qu’Il soit Exalté, dit: « et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité » Sa parole inclut le jugement porté sur le prix du sang, et les fonds monétaires, Allah, qu’Il soit Exalté, dit : « Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété.» ( Sourate Al-Mâ’da Verset 8)

 

L’équité dans ce verset veut dire que la Législation d’Allah en ce qui concerne les jugements et les sanctions transmis par Son prophète (Sal Allah alayhi wa salam).

 

Allah, qu’Il soit Exalté, dit: « Quelle bonne exhortation qu’Allah vous fait! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout.» C’est une louange divine de Ses ordres et de Ses interdictions, car ils englobent les intérêts de la vie présente et de l’au-delà, ainsi ils repoussent les nocivités des deux demeures. Car ils sont prescrits de la part de Celui qui entend et Qui voit tout, et Qui connaît l’intérêt des serviteurs mieux qu’eux.

 

Voir : l’exégèse d’Ibn Sa`di P.148, (impression d’Al-Luwayhiq)

 

http://www.qurancomplex.org

 

"Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent qu’Ils n’est qu’un Dieu unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent." ( Sourate 14 Verset 52 )

 

S’accrocher aux invocation

 

S’accrocher aux invocations

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî

mercredi 5 juillet 2006, par Ibn Abd Al-Hâdî

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

« Celui qui se préoccupe de l’Au-delà, Allâh place sa richesse dans son cœur et rassemble les siens autour de lui, et ce bas monde est contraint de venir à lui ; mais celui qui se préoccupe de ce bas monde, Allâh place sa pauvreté devant lui et disperse les siens, et il ne recevra pas d’autre part de ce bas monde que celle qui lui est réservée. » [1]

La moindre des choses est que l’adorateur s’attache aux invocations [al-Adhkâr] prononcées par l’enseignant du bien et l’imâm des pieux (sallallahu ‘alayhi wa sallam) ( c’est à dire le prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam ) parmi les invocations délimitées comme celles en début et en fin de journée, au coucher et au lever du soleil, après le sommeil, après les prières obligatoires ou les invocations liées à des actions précises comme au moment de manger, boire, s’habiller, avoir un rapport sexuel, en entrant dans la maison, à la mosquée, aux toilettes et en y sortant, lorsque la pluie tombe ou que le tonnerre gronde et autre que cela […]

Ensuite il doit s’attacher aux formulations d’invocation de manière absolue, notamment la meilleure qui soit qui est :

Lâ Ilâha illa Allâh

Et dans certaines situations, on peut aussi dire :

[Gloire à Allâh] Subhânallâh

[Louange à Allâh] Al-HamdouLLiLLeh

[Allâh est le Grand] Allâhu Akbar

Lâ hawla wala qouwata illah bi-Lleh

 

Ensuite, qu’il sache que toute parole prononcée par la langue ou la pensée au fond du cœur et qui peut rapprocher l’adorateur d’Allâh, comme l’apprentissage d’une science, l’enseignement d’un savoir, une recommandation au bien et une interdiction d’un mal et autre que cela est un rappel [Dhikr Allâh]. Voilà pourquoi celui qui se préoccupe de rechercher le savoir bénéfique [‘Ilm an-Nâfi’] après avoir accompli les œuvres obligatoires [al-Farâ-îdh] et assiste a des cercles d’études pour y apprendre et comprendre la jurisprudence, ce qu’Allâh et Son Messager ont appelé « fiqh » [compréhension], ceci est parmi le meilleur rappel.

Ainsi, lorsque tu médites sur cela, tu ne trouves pas dans les propos des premières générations une grande divergence concernant la plus méritoire des œuvres. Et si l’affaire demeure équivoque, il convient à l’adorateur d’accomplir la prière de consultation légiférée [al-Istikhârah] car en effet, quiconque consulte Allâh pour une affaire n’aura jamais de regret. Il se doit de multiplier cela, ainsi que les invocations car c’est la clé [Miftâh] de tout bien et qu’il ne montre pas d’empressement en tenant des propos comme : « J’ai invoqué mais on ne m’a pas répondu. » Qu’il se libère dans les temps méritoires comme le dernier tiers de la nuit après les prières obligatoires, après l’appel à la prière, au moment où la pluie tombe et ce qui y ressemble. [2]

 

[1] Rapporté par at-Timidhî d’après Anas, et rapporté par Ibn Mâdjah et d’autres en termes semblables d’après Zayd Ibn Thâbit – Authentifié par SHeikh al-Albânî.

[2] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, vol-5 p.538

 

source: http://manhajulhaqq.com/article.php3?id_article=404

 

 

L’Islam interdit le Racisme

L’Islam interdit le Racisme
 
 
 
 
 
Le Prophète Muhammad Sal Allah alayhi wa salam a dit:
 
Il a été dit : " O Messager d’Allah, qui sont les plus nobles des hommes ? " Il répondit : " Les plus pieux. " ( Rapporté Al-Boukhari et Mouslim)
 
" Un Arabe n’a aucune mérite sur un non-Arabe ni un non-Arabe sur un Arabe, ni un homme blanc sur un homme de couleur ni un homme de couleur sur un homme blanc, si ce n’est par la piété "
 
Ainsi l’Islam à mis fin à toute forme de racisme, les gens sont égaux comme les dents d’un peigne, il n’y a de différence entre eux que par la piété, les bonnes actions et les relations  qu’ils ont avec Dieu, avec eux-même, avec leurs communautés et avec le monde entier.
 
Allah dit : ( sens de la traduction du verset )
 

"Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. " ( Sourate 49 V 13 )

 

L’Islam à donc changé l’esprit fanatique de l’homme à l’égard de  sa tribu, son pays, de sa famille, de sa couleur, de sa race et il en a fait une pensée plus humaine en dépassant son aspect borné.

Ces différence doivent donc aider les hommes à se connaitre et s’entraider et non se hair et à semer le désordre. 

Il est donc évident qu’aux yeux de l’Islam, l’humanité à donc des valeurs égales sans distinction entre  noir et blanc, entre Africain et Européen.

Il faut aussi dire que l’Islam à fait des musulmans aussi loins soient-ils, aussi grande soit leurs différence de peau, aussi grande soit leurs différent statut social ( riche, pauvre ), l’Islam en à fait  des frères.

Allah dit:

"Les croyant ne sont que des frères"

 

Le Message de l’Islam s’adresses à tous le monde aussi bien aux arabes qu’aux non arabe:

Allah dit:

" et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateurr et avertisseurs pour toute l’humanité "

Donc en s’adressant à tout le monde l’Islam considère que tous les hommes sont égaux et membres d’une seul nation, Allah dit:

" Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. "  ( Sourate21 V 92 )

 

C’est bien là, la vraie égalité, fraternité, solidarité. N’est-ce pas là, l’Universalité que la Déclaration des Droits de l’Homme n’arrive qu’en partie à réalisé au vingtième siècle ? alors que l’Islam l’à complétement réalisé depuis le septième siècle.

 

source: je me suis aidé du livre

"Les droits de l’homme en islam et la réfutation des préjugés soulevés contre l’Islam" du cheikh Sulayman ibn Abdel Rahman Al Hukail, professeur de l’Université Islamique de Imam Mohammad Ibn Saoud

———————————-

 

"Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit."

(Sourate 5 V 16 )