Un site utilisant WordPress.com

Archives de janvier, 2006

Quelques Vertus enseigné par l’Islam

 
L’ISLAM ENSEIGNE LES MEILLEURS VERTUS
 
 
J’ai voulu dans ce texte mentionné sans trop de commentaire quelques qualités et vertus que L’Islam nous enseigne. Bien quels soit nombreuses et gigantesque je ne les citerais pas toutes.
 
Dans ce texte se trouve donc des versets du Coran ainsi que des paroles du sceau des prophète le prophète Muhammad ( Sal Allah alayhi wa salam )
 
Les Verset du Coran sont en couleurs vert
Les paroles du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam sont en bleu
 
—————————-
 
Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) embrassait Al-Hassan Ibn ‘Ali (c’est-à-dire son petit-fils) tandis qu’Al-Aqra’ Ibn Habis était en sa présence. Al-Aqra’ lui dit : « Tu embrasses tes enfants. Je jure par Allah, j’ai dix enfants et je n’ai jamais embrassé aucun d’entre eux ! » Donc le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « celui qui ne fait pas miséricorde (à d’autres) on ne lui fera pas miséricorde. »
 

En vérité, la miséricorde -dans notre religion- englobe ce monde et l’au-delà, aussi bien les hommes que, les animaux, les oiseaux et les habitats environnants. Allah dit (sens du verset): « et Ma miséricorde englobe toute chose. »

 

Allah a fait de l’envoi du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) une miséricorde pour toute la création, comme Il dit : « et Nous ne t’avons envoyé (ô Muhammad) que comme une miséricorde pour les mondes. »

 

Une fois, notre prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a vu un de ses compagnons saisir le bébé d’une alouette et elle a commencé à hurler sur les têtes des compagnons. Donc il (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « qui a privé cette alouette de son enfant ? Rendez-lui ses enfants ! »

 

Plus un être humain est faible et pauvre, plus nous devons lui montrer de la miséricorde. Et être doux avec lui est ce qui incombe le plus. C’est pourquoi notre Seigneur nous a interdit d’opprimer l’orphelin. Allah dit :  « n’opprimez pas l’orphelin. Et ne repoussez pas le mendiant. »

 

En effet il (salallahu ‘alayhi wa salam) a commandé que nous nous occupions des enfants, des femmes et des aînés. Ainsi, dans ses derniers mots à ses compagnons et sa nation, il a dit : « la prière et ce que vos mains droites possèdent. Prenez soin des femmes. » Et il (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « le meilleur d’entre vous est le meilleur avec ses femmes. Et je suis le meilleur d’entre vous avec mes femmes. »

 

La miséricorde est quelque chose d’inné, qu’Allah a placé dans les cœurs de toutes Ses créatures, même les lions- les plus dangereux d’entre eux – car ils sont miséricordieux avec leurs petits. Et Allah est plus miséricordieux envers Sa création qu’une mère l’est avec son enfant

 

Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « le Tout Miséricordieux fait miséricorde à ceux qui font miséricorde à d’autres. Faites miséricorde à ceux sur la terre et Celui au-dessus du ciel vous fera miséricorde. »

 

Source : Magazine Al-Asalah (n°21, page : 17-19)

Traducteur Isma’il alarcon ( ceci est un extraits du lien posté sur salafs.com )

 

Allah dis :

" Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. " s 49 v 13

 

Le prophète sal Allah alayhi wa salam a dit :

"Vous ne serez pas croyant tant que vous n’aimerez pas pour votre frère (en Islam) ce que vous aimez pour vous même." (Bukharî (13) Mouslim (45) Nasa’î (8/115) Al Baghawî (3474).

Abdullah ibn Amr ibn Al-Âs (Que Dieu l’agrée) rapporta qu’un musulman demanda au Prophète Sal Allah alayhi wa salam  "Quelle est l’oeuvre la plus méritoire en Islam?" Il lui répondit: "Tu donnes à manger aux gens et tu salues ceux que tu connais et que tu ne connais pas." (Al Boukhâri et Mouslim)

 

Ibn Mas’oud Al-Ansâri rapporta que le Prophète sal Allah alayhi wa salam a dit: "Celui qui incite à faire le bien aura la même récompense que celui qui le fait." (Mouslim)

 

D’après ‘Amîr ben Sa’d, Sa’d ben Abi Waqqâs l’informa que le Messager de Dieu  sal Allah alayhi wa salam, avait dit:

"Pour chaque dépense que tu fais en vue de Dieu, tu auras une récompense, même pour une bouchée que tu mets dans la bouche de ta femme." (Sahih d’Al Boukhâry R41 "Les dépenses que l’homme fait au profit des siens- en espérant la récompense (divine)- sont considérées comme une aumône.)

 

D’après Qatâda Anas (RA) dit:
"Le Messager de Dieu sal Allah alayhi wa salam  dit: "Il n’y a pas de musulman qui plante un arbre ou sème une graine; et que vient ensuite en manger un oiseau, un homme ou une bête, sans que cela ne lui soit considéré comme étant une aumône." (Sahih d’Al Boukhâry volume7, "L’Ethique" n°6012)

Le Prophète sal Allah alayhi wa salam a dit:

"Celui qui demande le pardon pour les croyants et les croyantes, Allah lui écrit pour chaque croyant et chaque croyante une bonne action."
Rapporté par al-Tabarânî et authentifié par Shaykh Al-Albânî

le prophète (sal Allah alayhi wa salam ) a dit :

"L’aumône ne diminue pas l’argent, et Allah augmente la gloire du serviteur qui pardonne aux autres, et quiconque est modeste pour Allah, Allah l’élèvera" Rapporté par Mouslim

 

Dieu le Très-Haut a dit: Chapitre 3 – verset 134: «…Ceux qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens. Et Dieu aime les gens de bien».

 

Chapitre 42 – verset 43: «Celui qui se montre patient et pardonne, c’est certainement là une marque de caractère».

Selon ‘Âisha, le Messager de Dieu (sal allah alayhi wa salam) a dit:«Dieu est doux et II aime la douceur en toute chose». (ura)

 

Toujours selon elle, le Prophète sal allah alayhi wa salam a dit:

 " Quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l’embellir et quand elle en est retirée, elle ne peut que l’enlaidir "  ( Rapporté par Muslim )

 

 le Messager de Dieu sal allah alayhi wa salam a dit du haut de sa chaire en parlant de l’aumône et de la fierté de ne rien demander à personne: «La main supérieure est meilleure que la main inférieure. La main supérieure est celle qui donne et la main inférieure est celle qui demande». (ura)

 

Selon Abou Hourayra , le Prophète sal allah alayhi wa salam a dit: «La richesse ne consiste pas en l’abondance des biens, mais la vraie richesse est celle de l’âme». (ura)

 

Dieu le Très-Haut a dit: Chapitre 26 – verset 215: «Sois modeste et doux avec ceux des Croyants qui t’ont suivi»

 

Selon Abou Ayoub Al Ansàri, un homme dit: «O Messager de Dieu! Informe-moi d’une œuvre qui me fasse entrer au Paradis et qui m’éloigne de l’Enfer». Le Prophète sal allah alayhi wa salam lui dit: «Tu adores Dieu sans rien Lui associer. Tu pratiques correctement la prière. Tu t’acquittes de l’aumône légale et tu fais du bien avec tes proches». (ura)

 

D’après Ibn Mas’ud, le Prophète (sal allah alayhi wa salam) a dit : « La sincérité mène aux œuvres de bien et les œuvres de bien mènent au Paradis. L’homme ne cesse de dire la vérité jusqu’à ce qu’on le mentionne auprès de Dieu sous le nom de véridique. Le mensonge mène aux mauvaises actions (à la rébellion contre Dieu) et les mauvaises actions mènent à l’Enfer. L’homme ne cesse de mentir jusqu’à ce qu’on le mentionne auprès de Dieu sous le nom de menteur ». (URA) 


 

Dieu le Très-Haut a dit :9.119 : « O vous qui avez cru ! Craignez Dieu et soyez avec les véridique ».

 

Selon Souhayb Ibn Sinan, le Messager de Dieu (sal Allah alayhi wa salam) a dit : « Ce que l’affaire du Croyant est etonnante ! Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien, et cette faveur n’appartient qu’au Croyant : s’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Dieu et c’est là pour lui une bonne chose. S’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose ». (rapporté par Moslem) 

 

Dieu dit :

42.43 "Celui qui se montre patient et pardonne, c’est certainement là une marque de caractère."

 

D’après Abou Hourayra, le Messager de Dieu (sal Allah alayhi wa salam a dit :

«  Le fort n’est pas celui qui terrasse ses adversaires, mais seul est fort celui qui se maîtrise dans la colère ». 

Selon Abouddardà’, le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) a dit: «Rien ne pèse plus dans la balance du Croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère. Dieu déteste en effet tout grossier au parler impudique». (Rapporté par Attirmidhi)  

Selon Abu Moussa, le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) a dit : « Chaque Musulman est redevable d’une aumône ». On dit : « Et s’il n’en a pas les moyens ? » Il dit : « Il travaille de ses deux mains. Il se fait ainsi du bien à lui-même et peut faire l’aumône ». On dit : « Et s’il en est incapable ? » Il dit : « Il aide autrui à atteindre ce qui lui tient à cœur ». On dit : « Et s’il en est incapable ? » Il dit : « Il prescrit le bien » On dit : « Et s’il ne le fait pas ? » Il dit : « Il s’abstient de faire le mal et c’est déjà pour lui une aumône ». (URA)

Voici donc quelques vertus que nous enseigne l’Islam à travers le Coran et la Sunnah (Tradition du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam), si ont y prête bien attention ont vois que l’Islam appel à être doux, sincère, véridique, patient, à preserver les liens de parenté, au bon comportement envers les femmes, à faire des aumones, à maitriser sa colère, à saluer ceux que l’ont connais comme ceux que l’ont ne connais pas, à bien traiter les animaux, à être miséricordieux etc… et vraiment l’Islam enseigne encore tant d’autres vertus mais je n’ai voulu qu’en mentionner quelque unes.

Beaucoup de Musulmans n’ont pas ces vertus et donnent une mauvaise image de l’Islam aux autres par cela mais il faut regarder l’Islam lui même qui ne se trouve pas chez tel ou tel, mais qui se trouvent dans le Coran et la Sunnah celon la compréhension des pieux prédecesseurs et le meilleurs exemples de cela est le Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam qui n’était pas dure envers les gens mais doux comme Dieu le dis dans le Coran:

"C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires"

[ Sourate la famille d’Imrane Verset 159 ]

 

Il n’était pas tyran, dure, méchant, comme certaine personne ignorante ou ayant une haine envers l’Islam l’ont caricaturé en le dessinant avec une bombe sur un turban etc… ( en référence aux caricature publié dernièrement ) le mal que ces personnes veulent faire ne retombera que sur eux, et les quelques vertus que l’Islam nous enseigne plus haut nous montre tous le contraire de cela.

Les gens se sont moqués de beaucoup de messager avant le prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam et à l’époque du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam les gens s’était aussi moqué de lui, il n’est donc pas étonnant de voir cela comme le dis Allah dans le Coran :

 

"On s’est moqué de messagers venus avant toi. Et ceux qui se sont moqués d’eux, se virent frapper de toutes parts par l’objet même de leurs moqueries " ( Sourate 21 V41 )

 

et il y a certes un excellent modèle à suivre en lui (  Muhammdad Sal Allah alayhi wa salam )

 

et Allah nous suffis comme témoin 

 

" En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre) " (sourate Al-Ahzab, verset 21)

 

" Et tu es certes, d’une moralité imminente. "  ( Sourate 68 V 4 )

 Il est aussi évident après avoir lu ces quelques vertus que l’Islam nous enseigne, qu’il n’appel pas à la destruction, ni aux massacres de milliers d’innocent qui ont perdus la vie dans divers attentats, etc… ceux qui commettent ces actes n’ont rien compris à la religion islamique ou il n’en ont compris qu’une infime partie, Ils sont loin des enseignements de Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam et l’Islam se désavoue de leurs actes.

 

 

 

Publicités

Audio Vidéo du Chapitre 75 du Saint Coran

 
Voici une vidéo traduction du chapitre 75 du Saint Coran ( Sourate 75 ), c’est à dire que vous avez l’audio en arabe ( la langue de la révélation du Saint Coran ) et la vidéo traduction en langue française du sens de ces versets.
 
Sourate 75  " Al Qiyamah " (La résurection)
 
 
Pour écouter cliquer sur ce lien
 
 
 
 
 
"C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux."
 
(Sourate 2 Verset 2) 

La protection des non musulmans vivant dans les pays musulmans

 
Ceci est un extrait du livre " Que disent les Savants de l’Islam sur le Terrorisme ? " édition Anas dans cet extrait le cheikh Al Fawzan membre du Comité des grands savants d’Arabie Saoudite explique la protection des non-musulman vivant en terre islamique, c’est a dire vivant dans des pays musulmans. C’est article permettra d’éclaircir de nombreux point insh’a Allah, notamment le faite que l’Islam n’approuve pas le faite de tuer les touristes étranger etc… sans aucune raison, c’est pourquoi j’ai jugé utile de mettre ce texte.
 
Bonne lecture.

 

 

Réponse du cheikh Sâlih Ibn Fawzân Ibn

Abdullah Al-Fawzân


  

Article paru dans le journal Ar-Riyâdh suite aux attaques visant des étrangers en Arabie Saoudite

 

Louange à Allah, et que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille et ses Compagnons.

Il ne fait aucun doute qu’instaurer la paix et la sécurité [dans une société] est une nécessité. L’être humain a plus besoin de la sécurité qu’il n’a besoin de manger ou de boire. C’est pourquoi, lorsqu’Abraham a invoqué Allah, il a demandé la sécurité avant sa subsistance ;

« … Ô Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et accorde à ses habitants de ses fruits … »

En effet, les gens ne peuvent pas se procurer la nourriture et la boisson en période d’insécurité ; si celle-ci s’installe dans un pays, les routes par lesquelles transitent les marchandises [ne sont plus sûres et] sont coupées. C’est la raison pour laquelle Allah a prévu pour les bandits de grand chemin la plus dure des punitions :

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer le désordre sur terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leurs mains et leurs jambes en ordre croisé, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’humiliation ici-bas ; et ils auront dans l’au-delà un châtiment énorme. »

L’islam est venu préserver cinq choses essentielles qui sont : la religion, la vie, l’honneur, la raison et les biens. L’islam a prévu des sanctions sévères à l’encontre de ceux qui portent atteinte à ces cinq choses essentielles, qu’elles appartiennent à des musulmans ou à des non-musulmans qui sont liés par un pacte [avec les musulmans]. En effet, le non-musulman qui jouit d’un accord a les mêmes droits et devoirs que le musulman. Le Prophète (Sal Allah alayhi wa salam) a dit : « Celui qui tue un non-musulman bénéficiant d’un pacte ne sentira pas l’odeur du Paradis » et Allah dit :

 

« Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité… »

Même si les musulmans craignent que les non-musulmans avec lesquels ils ont un pacte ne le rompent, ils n’ont pas le droit de les combattre tant qu’ils ne leur ont pas annoncé que le pacte qui les lient a pris fin ; et il ne leur est pas permis de les attaquer par surprise sans avoir dénoncé officiellement l’accord. Allah dit:


« Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d’un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d’une façon franche et loyale car Allah n’aime pas les traîtres. »

 

Les non-musulmans dont les relations sont régies par un accord avec les musulmans se divisent en trois groupes :

(Al-Musta’min 🙂 celui qui rentre dans un pays musulman, à qui on garantit la sécurité, le temps d’accomplir une mission ; ensuite, quand sa mission prend fin, il rentre chez lui ;

(Al-Mucâhid 🙂 celui qui rentre dans le cadre d’un accord de paix avec les musulmans, la paix et la sécurité lui sont garanties tant que l’accord entre les deux parties n’est pas rompu. Il est interdit à quiconque de lui porter atteinte, comme il lui est interdit de porter atteinte à un musulman ;

(Ad-Dhimmî 🙂 celui [qui réside en pays musulman et] qui paie un impôt aux musulmans et obéit à leur loi.

L’islam accorde à ces trois catégories de non-musulmans la sécurité autant dans leur personne, que dans leurs biens et leur honneur ; quiconque les agresse a trahi l’islam, et mérite une peine exemplaire.

 

C’est une obligation pour le musulman d’être juste, que ce soit envers le musulman ou envers le non-musulman, même s’ils ne font pas partie des trois catégories sus-citées. Allah le Très Haut dit :

 

« … Et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser… »


 

« Ô les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété... »

Ceux qui agressent les gens en paix font partie soit de la secte des Khârijites, soit ce sont des bandits de grand chemin ou des rebelles (contre le pouvoir en place). Et on se doit de prendre avec chacune de ces catégories des mesures sévères, qui mettent une fin radicale à leur entreprise, et qui mettent les musulmans et les non-musulmans (appartenant aux trois catégories citées ci-dessus) à l’abri de leur mal.

Quant à ceux qui font exploser des bombes, où qu’ils se trouvent, et qui prennent les vies d’innocents, détruisent les biens respectés – des musulmans et des non-musulmans – [tuent les hommes et] rendent ainsi les femmes veuves, et les enfants orphelins, Allah a dit à leur sujet :


« Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce qu’il a dans le cœur, tandis que c’est le plus acharné disputeur. Dès qu’il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre * Et quand on lui dit : “Crains Allah”, l’orgueil criminel s’empare de lui. L’Enfer lui suffira, et quelle mauvaise couche, certes ! »

Ce qui est surprenant, c’est que ces agresseurs qui sortent des limites de la Loi islamique disent que leurs actes [terroristes] font partie du Jihâd sur le sentier d’Allah ! Ceci est un des plus grands mensonges proféré à l’encontre d’Allah, car Allah a considéré cela comme du désordre et non pas comme du Jihâd.

Mais on s’étonne moins quand on sait que les prédécesseurs de ces Khârijites ont déclarés apostats les Compagnons du Prophète (Sal Allah alayhi wa salam) ; ils ont assassiné Uthmân et Alî, qu’Allah les agrée – qui sont deux des califes bien guidés et qui font partie de ceux à qui le Prophète a annoncé qu’ils rentreraient au Paradis. Malgré cela, ils les ont tués et ils ont appelé leur geste du Jihâd sur le sentier d’Allah, alors que c’est du Jihâd sur le sentier du diable ! Allah dit à ce sujet :

« Ceux qui ont cru combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Taghût… »

Et il ne faut pas faire endosser la responsabilité de leurs actes à l’islam.

Les ennemis de l’islam – parmi les mécréants et les hypocrites – disent que l’islam est une religion de terrorisme, en prenant pour preuve les actes de ces criminels.

Leurs actes ne font pas partie de l’islam ; ni l’islam ni aucune religion ne les approuve.

Ce n’est rien d’autre que [la manifestation de] la pensée des Khârijites que le Prophète a incité à tuer : « … où que vous les trouviez, tuez-les. » 

( note personnel : le faite de les tuer revient biensur aux autorité et non a l’acte personnel voir la note de bas de page )

Mais il est du ressort du gouvernant musulman de les combattre, comme l’ont fait les Compagnons du Prophète (Sal Allah alayhi wa salam), sous l’autorité du commandeur des croyants Alî ibn Abî Tâlib, qu’Allah l’agrée.

Certains hypocrites ou ignorants prétendent que c’est dans les écoles musulmanes qu’on leur a inculqué ces idées, que les programmes scolaires contiennent ce genre de pensées déviées, et ils réclament que les programmes d’enseignement soient changés !

Je dis (en réponse à cela) que ceux qui ont ces pensées déviées ne sont pas sortis des écoles musulmanes, et ils n’ont pas appris la science chez les savants musulmans, car ils interdisent que l’on étudie dans les écoles, les instituts et les facultés, et ils méprisent les savants musulmans ; ils disent que ce sont des ignorants, ils les qualifient de « collaborateurs » à la solde des hommes de pouvoir. Ceux-là apprennent chez ceux qui ont des pensées déviées, et chez des jeunes qui n’ont que peu de science, comme eux. Ils agissent comme leurs prédécesseurs qui ont traité d’ignorants et d’apostats les savants parmi les Compagnons du Prophète (Sal Allah alayhi wa salam).

A partir de maintenant, ce que nous souhaitons, c’est que les parents prennent garde à leurs enfants, et ne les laissent pas aux mains de ceux qui ont des pensées destructrices qui les orientent vers l’égarement et le sectarisme. Qu’ils ne les laissent pas participer à des rassemblements douteux, à des excursions dont ils ne connaissent pas les organisateurs, ou à des camps de loisir qui sont les endroits de prédilection où recrutent ceux qui cherchent à égarer les jeunes et où chassent les loups à l’affût. Qu’ils ne laissent pas leurs enfants en bas âge voyager en dehors de l’Arabie.

Il convient aux savants d’orienter les gens dans la bonne direction, de leur apprendre la croyance authentique dans les écoles, les mosquées et les médias, afin de ne laisser aucune occasion à ceux qui veulent les égarer, qui ne sortent que dans l’obscurité et agissent lorsque les gens de bonne foi ont le dos tourné.

Qu’Allah nous facilite à tous l’apprentissage de la science utile et l’accomplissement des bonnes œuvres, et qu’Il prie et salue sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

 

Publication de l’extrait du livre avec l’accord de l’édition Anas.

 

source: extrait du livre " Que disent les savant de l’Islam sur le Terrorisme " édition Anas

 

Note personnel : concernant cette parole du prophète Muhammad Sal Allah alayhi wa salam

« … où que vous les trouviez, tuez-les. »  : La sentence concernant ceux qui font partie de la secte des Khawârij est très dure car il représente un énorme danger pour la communauté. Et sa n’est pas un acte personnel de leurs donner la mort, mais cela revient aux autorités de le faire. J’ai voulu bien éclaircire ce point pour éviter tous malentendu et mauvaise idée qui aurait pu aboutir à une mauvaise compréhension de cet parole du prophète Sal Allah alayhi wa salam. ( concernant cet note vous trouverez une note similaire concernant cet même parole du prophète Sal Allah alayhi wa salam dans le livre, "Ce qui distingue le Musulman du Polythéiste" édition Anas à la page 42 en note de bas de page numero 54.

 


L’explication du vrai Monothéisme

 
 

L’explication du vrai Monothéisme – 1 er partie

2 janvier 2006 Sounna


Que la gloire soit à Allah, le Tout-Puissant, l’Aimant et le Pourvoyeur de l’Univers et que la paix et les bénédictions soient sur le prophète Mohammed, le dernier des prophètes et sur tous ceux qui suivent son exemple jusqu’au Jour du Jugement. La foi est le fondement sur lequel se base toute la structure des nations. Ainsi, le progrès de chaque nation dépend du maintien de sa foi et de son idéologie. Ainsi, tous les prophètes (que la paix soit sur eux), ont appelé à la vraie foi.

Chaque prophète dit à son peuple depuis le début : « Adorez Allah, le Tout-puissant. Vous n’avez d’autre Divinité que Lui. » [1]

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: ‹Adorez Allah et écartez-vous du Tagut» [2]

Et cela, parce qu’Allah a créé chaque peuple pour l’adorer Lui seul et pour ne lui donner aucun associé. « Je n’ai créé les hommes et les djins que pour qu’il M’adorent ». [3]

L’adoration est le droit exclusif d’Allah seul sur sa création humaine. Le prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم a dit une fois à Mu’adh Ibn Jabal, qu’Allah soit satisfait de lui, : « « Connais-tu le droit d’Allah sur Ses serviteurs et le droit des serviteurs auprès d’Allah ? ». Je dis : « Allah et son Messager en sont plus informés ». Il dit : « Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est de L’adorer sans rien Lui associer et le droit des serviteurs auprès d’Allah est de ne pas châtier ceux qui ne Lui ont rien associé ». » [4]

Ce droit d’être adoré est le premier droit que les gens doivent à Allah.

« Votre Seigneur a décrété que vous ne deviez adorer que Lui »  [5]

« Dis: ‹Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui associez rien ». [6]

Ce droit est prioritaire sur tous les autres droits car il est le fondement sur lequel tous les autres principes de la religion (l’islam) sont basés.

Ainsi, le prophète, que la paix et les bénédictions soient sur lui, a constamment, pendant ses treize années de prêche à la Mecque, appelé les gens à observer ce droit d’Allah et à ne lui donner aucun associé. Le Saint Coran confirme ce concept dans la plupart de ses versets et nie toute ressemblance à Allah. Chaque musulman, lors de ses cinq prières quotidiennes, promet à Allah de respecter ce droit en disant : « C’est Toi que nous adorons, c’est Toi que nous implorons. » [7]

Ce droit important fait référence à l’unicité dans l’adoration, dans la divinité ou dans l’objectif et le but.

Ce monothéisme est ancrée dans la nature humaine. Le prophète, صلى الله عليه وسلم, a dit : « Chaque enfant naît sur la fitra, ce sont ses parents qui en font un Juif, un Chrétien ou un « majus » adorateur du feu ». [8]

Ainsi, croire en l’unicité d’Allah est inné et originel, alors que l’idolâtrie est fausse et n’est pas naturelle. L’homme se détourne du droit chemin seulement à cause de sa mauvaise éducation et de ses fréquentations. Allah le Tout-puissant a dit dans le Saint Coran : « L’humanité ne formait qu’une seule et même nation, et Allah a envoyé des messagers avec de bonnes nouvelles et des avertissements ; et avec eux Il a envoyé le Livre afin que les gens jugent des affaires qui les divisent. » [9].

De même, Lui, le Tout-puissant, a aussi dit dans le Saint Coran : « Les gens ne formaient (à l’origine) qu’une seule communauté. Puis ils divergèrent » [10]

De plus, Ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « (Il y avait dix siècles entre Adam et Nouh (Noé), ils vécurent tous selon l’Islam) ».  [11]

Ibn-ul Qayim, l’érudit a commenté ceci en disant : « Cette interprétation du verset par Ibn Abbas est correcte. » [12] Il a pris des exemple du Saint Coran pour renforcer cette idée dans son commentaire : « L’Exégèse du Quran ».

Le premier incident de polythéisme eut lieu parmi le peuple de Noé, lorsque les hommages envers leurs saints a dépassé les limites et qu’ils ont commencé à les adorer malgré le rappel de leur Prophètes. Comme il est mentionné dans le Saint Coran : « et ils ont dit: ‹N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwaa, Yagout, Yaouq et Nasr.  ». [13]

Bukhary a cité Ibn abbas qui dit que « Les noms mentionnés plus haut sont ceux d’hommes pieux parmi le peuple de Nouh. Lorsque ces hommes pieux moururent, Satan a suggéré au peuple de Nouh d’ériger des statues dans leurs maisons et de les invoquer au nom de ces hommes pieux. Ainsi, le peuple s’exécuta sans adorer les statues. Mais, dans les générations suivantes, ces statues devinrent des idoles adorées. » [14]

_________________

[1] Sourate Al ‘Araf. Les franges (7), verset 59.

[2] Sourate Les abeilles (16) , verset 36.

[3] Sourate Qui éparpillent 51,  verset 56.

[4] Sahih Bukhari 13/300 (édition arabe). et Muslim, 30.

[5] Sourate Le voyage nocturne 17, verset 23.

[6] Sourate les troupeaux (6), verset 151.

[7] Sourate Fatiha (1),verset 5.

[8] Sahih Muslim No. 2047 (Edition arabe).

[9

[10] Sourate Jonas (10), verset 19.

[11] Ibn Kathir, Interprétation du Saint Coran 1 : 250.

[12] Ibn-ul- Qayim : Ighathatul-Lahfan 2 : 201.

[13] Sourate Noé 71, verset 23

[14] Sahih Bukhari (6) : 133.

 

source: Résumé de l’explication du vrai Monothéisme

Traduit de Spubs.com

Auteur: Shaikh Salih al Fawzaan

Traduction: L’équipe Sounna.com

tiré de : http://www.sounna.com/article.php3?id_article=126

 

note personnel : " Le peuple de Nouh " c’est a dire le peuple de Noé que la paix soit sur lui.