Un site utilisant WordPress.com

Archives de décembre, 2005

L’Islam, l’Imane, l’Ihsan.

 
بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين وعلى آله وصحبه أجمعين
أما بعد : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

L’ISLAM L’IMANE L’IHSAN

L’ISLAM

Sa signification est la soumission à Allah Ta’Ala par Son unicité, être dévoué à Lui en Lui obéissant, le rejet total du chirk et le désaveu de ses partisans (les partisans du chirk), comme l’a mentionné Allah Ta’Ala évoquant l’histoire d’Ibrahim aalayhi salam: [26] Et lorsqu’Abraham dit à son père et à son peuple: "Je désavoue totalement ce que vous adorez, [27] à l’exception de Celui qui m’a créé, car c’est Lui en vérité qui me guidera". [28] Et il en fit une parole qui devait se perpétuer parmi sa descendance. Peut-être reviendront-ils?
 [sourate 43 verset 26 à 28]
 
Et les piliers de l’islam sont au nombre de cinq: l’attestation qu’Il n’y a d’autre divinité en dehors d’Allah et que Mohammad est le messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, donner la zakat, le jeûne du Ramadhan, le pélerinage à la maison sacrée pour celui qui en a la possibilité.
 
Le sens de l’attestion (ach chahada) "la ilaha ilallah" est qu’il n’y a d’autre divinité digne d’être adorée en réalité si ce n’est Allah, et le sens de l’attestation "Mohammadan rasoulallah" est l’obéissance dans ce qu’il (Mohammed) a ordonné, la croyance en ce qu’il a informé, s’écarter de ce qu’il a interdit et réprimé et qu’Allah ne soit adoré que d’après ce qu’il a légiféré.

 
L’IMANE

L’imane signifie étymologiquement at tasdiq (l’acceptation), et au niveau jurisprudentiel l’attestation par la langue, l’acceptation par le coeur et l’action des membres. Il s’agit là de la véritable définition étayée par les preuves du Livre (coran) et de la sounnah, et sur quoi étaient les salafs (prédecesseurs) de cette communauté.
 
Tout comme il est prouvé dans le coran et la sounnah le fait que la foi augmente et diminue. Elle augmente avec l’obéissance et diminue avec la désobéissance (à Allah), voici quelques preuves: Allah Ta’Ala a dit:"Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété." (sourate Mohammad, verset 17), et Il Ta’Ala a dit:
 
" Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur." (sourate al anfal, verset 2), et Il Ta’Ala a dit:
 
" C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi (…)" (sourate al fath verset 4);
Et dans la sounnah, le prophète aalayhi salam a dit:"La foi comporte entre 73 et 79 branches: la plus élevée est La Ilaha illa Allah et la plus basse est d’enlever une chose nuisible du chemin, et la pudeur fait partie de la foi." (rapporté par Abou Daoud (5/56) et an nasa-i (6/98)), et également la parole du prophète salallahu aalayhi wa salam:
 
"Sortira du feu celui qui aura le poids d’un atome de foi" (rapporté par Al Boukhari (13/393) et Mouslim (1/182)).
Ainsi tout cela prouve clairement l’augmentation et la diminuation de la foi conformément à la doctrine des gens de la sounnah et du consensus (ahlous sounna wal jama’a).
(…) Et les piliers de la foi sont au nombre de six: la croyance en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, au jour du jugement et la prédestination qu’elle soit bonne ou mauvaise.


 
L’IHSAN

"Il s’agit d’adorer Allah comme si tu le voyais, car si tu ne Le vois pas, certes Lui te voit".
 Le sens de cela: être sous la surveillance d’Allah Ta’Ala aussi bien en privée qu’en public, surveillant les actes de celui qui L’aime et qui Le craint, qui espère Sa récompense, et craint Sa rencontre.

Et il nous est parvenu, montrant ce que sont l’islam, l’imane et l’ihsan ce qui a été rapporté par mouslim de Omar Ibn Al Khatab radhiallahou aanhou qui a dit:"Alors que nous étions assis chez le Prophète salallahu aalayhi wa salam, un homme nous apparut. Ses vêtements étaient d’une blancheur remarquable et ses cheveux très noirs. Rien dans sa tenue ne laissait voir des traces de voyage et personne ne le connaissait. Il s’assit face au Prophète salallahu aalayhi wa salam, genoux contre genoux, posa les paumes de ses mains sur ses cuisses et dit "O Muhammad, qu’est-ce que l’Islam ?" et le Prophète salallahu aalayhi wa salam répondit :

 
"C’est que tu témoignes qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est son prophète, que tu accomplisses les prières, que tu fasses l’aumône, que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu fasses le pélerinage à la maison sacrée si tu en as la possibilité".
 
L’homme répondit : "Tu as dit vrai".
 
Nous nous étonnâmes alors de cet homme qui posait des questions au Prophète saallahu aalayhi wa salam.

Il demanda ensuite "Qu’est-ce que la Foi (l’Iman) ?"
 
Le Prophète salallahu aalayhi wa salam répondit :
 
"Que tu crois en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, dans le jour du Jugement dernier et dans le Destin, bon ou mauvais".
 
Il demanda ensuite : "Qu’est-ce que la Bienfaisance (Ihsan) ?"
 
Le Prophète salallahu aalayhi wa salam répondit : "Que tu adores Allah comme si tu Le voyais, car même si tu ne Le vois pas, Lui te voit".
 
Il s’informa : "Qu’est-ce que l’Heure ?"
 
Et le Prophète salallahu aalayhi wa salam de répondre : "Celui qui est interrogé n’en sait pas plus que celui qui interroge".
Il lui dit alors : "Dis-moi quels sont ses Signes ?"
 
Le Prophète salallahu aalayhi wa salam répondit :
 
"Lorsque la servante enfantera sa propre maîtresse et que tu verras les va-nu-pieds, les sans-vêtements, les miséreux, les simples bergers se surpasser dans l’élévation de hautes constructions. ". Après ces paroles, l’étranger partit. Après un moment, le Prophète salallahu aalayhi wa salam dit :
 
"O Omar ! l’avez-vous reconnu ?" Nous répondîmes : "Allah et Son Prophète savent mieux que nous". Alors le Prophète salallahu aalayhi wa salam dit : "C’est Jibrîl : il est venu vous enseigner votre religion."

(rapporté par mouslim (1/36))

(source: moudhakarat al ‘aquida chapitre 12, cheikh As Souhaymi hafidhahoullah)

وصلى الله على نبينا محمد وعلى آله وصحبه وسلم تسليماً

 
 
Qu’Allah récompense le frère qui s’est chargé de cette traduction bénéfique amine.
 
note personnel: "Jibril" désigne l’ange Gabriel.

Conseils général à l’ensemble des Musulmans

 
بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين وعلى آله وصحبه أجمعين
أما بعد : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
 

CONSEIL GENERAL DE CHEIKH IBN BAZ RAHIMAHULLAH A L’ENSEMBLE DES MUSULMANS

La Louange est à Allah Le Seigneur des mondes, Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur notre prophète Mohamed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Après cela : Ceci est un conseil que je donne à mes frères en Allah pour leur rappeler les droits d’Allah et les appeler à œuvrer dans Son obéissance, conformément à Sa –Ta’Ala- Parole :« Et rappelle ; car le rappel profite aux croyants » (s51 v55) et Sa –Soubhanahou- Parole : « Et entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété, et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression » (s5 v2)et Sa –Soubhanahou- Parole : «[1] Par le temps ! [2] L’Homme est certes en perdition, [3] sauf ceux qui croient, et s’enjoignent mutuellement la vérité, et s’enjoignent mutuellement l’endurance » (sourate al ‘asr).
ET la parole du prophète salallahu aalayhi wa salam : « la religion c’est le conseil (sincère). Nous demandâmes : envers qui Ô Messager d’Allah? Il répondit : "envers Allah, Son Livre, Son Messager, les responsables des musulmans, et leur masse » (rapporté par Muslim).

Et la recommandation la plus importante que je vous fais ainsi qu’à moi-même est la crainte d’Allah Soubhanahou en toute circonstance, et celle-ci est la recommandation d’Allah et la recommandation de Son messager salallahu aalayhi wa salam.
Allah Ta’Ala a dit : « Craignez Allah ! Voilà ce que nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes » (s4 v131), et le prophète salallahu aalayhi wa salam a dit à ses compagnons dans de nombreux sermons : « Je vous recommande la crainte d’Allah, et l’écoute et l’obéissance » (rapporté par Ahmad, At Tirmidhi et Abou Daoud).

Et la vraie crainte consiste à faire ce qu’Allah a décrété obligatoire comme actes d’obéissance et délaisser ce qu’Allah a interdit comme actes de désobéissance. Et Allah a ordonné la crainte et il a promis aux pieux de les soulager de leurs afflictions, de leur faciliter les choses, de pardonner leurs fautes, d’augmenter la récompense et la subsistance par des moyens sur lesquels ils ne comptaient pas.
Allah Ta’Ala a dit : « Ô Hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera l’Heure] est une chose terrible. » (s22 v1). Et Il -Ta’Ala- a dit : « [70] Ô vous qui croyez ! Craignez et parlez avec droiture [71] afin qu’Il améliore vous améliore vos actions vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. » (s33 v70/71). Et Il –Ta’Ala- a dit : « Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable [3] et lui accordera des dons par des [moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. » (s65 v2/3). ET Il -Soubhanahou- a dit : « Quiconque craint Allah cependant, Il lui efface ses fautes et lui accorde une grande récompense. »(s65 v5). Et Il –Ta’Ala- a dit : « Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité…ceux-là sont ceux qui réussissent. »(s64 v16).

Et les versets ordonnant la crainte et exhortant à celle-ci, et montrant le bien qui est promis aux pieux sont nombreux et connus.

( source: conseil général de cheikh Ibn Baz rahimahullah )
http://www.binbaz.org.sa/

وصلى الله على نبينا محمد وعلى آله وصحبه وسلم تسليماً

 
qu’Allah récompense le frère qui s’est chargé de cet essais de traduction amine
 
 

Rappeler les défauts d’une personne ?

 

L’avis concernant celui qui parle avec une personne afin de lui rappeler ses défauts ?

Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ
 
dimanche 12 octobre 2003.
 
 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Question :

 

Quel est l’avis concernant celui qui parle avec une personne afin de lui rappeler ses défauts ? Est-ce que cela est permis ?

 

Réponse :

Cela est permis, s’il ne s’agit que de donner des conseils et de réprouver les actes blâmables [commis par l’auteur], aussi afin qu’il délaisse ses actes de désobéissance [al-ma’sîyah], tant que l’on fait cela d’une belle façon et dans le but de faire accepter ses conseils. Ceci dit, s’il ne s’agit que de se divertir du mal d’autrui, de le dénoncer sans raison ou de faire du chantage, il n’est alors pas permis de faire cela. [1]

 

source:

[1] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-12 p.342

tiré de : http://manhajulhaqq.com/article.php3?id_article=162

l’Islam et le droit des parents

 
 
Note personnel:
 
Etant donné que l’Islam ordonne tout ce qui est bien pour l’individu et qu’il condamne tout ce qui est néfaste pour l’individu, il était logique de montrer ce que nous enseigne l’islam concernant le droit des parents, pour informer les musulmans de leurs devoirs concernant ce droit et pour montré aux non musulman que l’islam agis dans tous les domaines de la vie.
 
 
 
 
 
Les droits des parents
Shaykh Muhammad ibn Salih Al-Uthaymin

Al-istiqaamah

Les parents sont ceux qui sont liés à vous par le sang et des liens proches; comme le frère, l’oncle, la tante, ou leurs enfants. Quiconque a un lien de relation avec vous a certains droits sur vous, en fonction de leur rapprochement par rapport à vous. A ce propos, Allah – le Très Haut – dit :

"Et donne au proche parent son droit." [Sourate Al-Isra ‘ 17:26]

Allah – le très Haut- dit aussi:

"Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers père et mère." [Sourate Nisa 4:36]

Donc il est obligatoire pour tous de traiter leurs parents de la meilleure façon possible et de les soutenir conformément à leurs besoins et leur donner ce qu’ils recherchent d’aide et d’appui. Et c’est ce qui est réclamé par la Shari’a (la loi Islamique prescrite), le ‘ aql (la raison) et la fitrah (la nature saine).

Et il y a beaucoup de preuves textuelles encourageants silatur-rahim (préserver les liens de parenté); comme ce qu’Abou Hurayra radiyallahu ‘ anhu rapporte du prophète (sallallahu ‘ alayhi wa sallam), qui a dit :

"Certes, Allah a créé la création, avant qu’il ait fini, le Rahm : (l’utérus/liens de parenté) s’est levé et a dit : Est-ce le lieu de celui qui cherche refuge auprès de Toi contre ceux qui sont sévère et rompent leur liens avec moi. Ainsi Allah dit : Oui, En effet cela te plairait-il que je maintienne des liens avec ceux qui maintiennent des liens avec toi et que je rompe des liens avec ceux qui rompent les liens avec toi ? Ainsi le Rahm : dit : ‘Oui, en effet ‘ Ainsi Allah dit : Alors ceci est pour toi. Alors le messager d’Allah (sallallahu ‘ alayhi wa sallam) a dit :" récitez si vous souhaitez :

 
"Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur la terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux-là qu’Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles." [Sourate Muhammad 47:22-23] [2]

Le Prophète sallallahu ‘ alayhi wa sallam a aussi dit :

"Qui croit en Allah et le Jour Dernier, qu’il maintienne les liens de parenté." [3]

Malheureusement, beaucoup de personnes n’accomplissent pas ce haqq (droit) et transgressent les limites concernant cela. Certains d’entre eux ne cherchent pas à maintenir des liens avec leurs parents ou leur montrer de la bonté; ni par la richesse, ni par le bon comportement, ni par l’octroi de cadeaux occasionnels et présents, ni en les aidant lorsqu’ils en ont besoin.

En effet, beaucoup de jours ou de mois peuvent passer sans même les voir ou leur rendre visite. Et parfois, plutôt que de chercher à maintenir les liens de parenté, certaines personnes cherchent même à durcir ces liens, en cherchant à nuire à leurs parents – par des mots, ou des actions, ou les deux. De tels gens maintiennent seulement des liens avec ceux qui ne sont pas proches, et rompent leurs liens avec leurs parents!

Certaines personnes maintiennent seulement des liens avec ceux qui maintiennent des liens avec eux, mais se coupent de ceux qui se coupent d’eux. Donc tels gens ne sont pas vraiment le waasils (ceux qui maintiennent les liens de parenté), mais plutôt ils sont ceux qui se basent sur le donnant – donnant. Donc ils maintiendront seulement des liens avec ceux qui maintiennent des liens avec eux – qu’ils soient des parents, ou d’autres qu’eux. Cependant, le vrai waasil (celui qui maintient les liens de parenté) est celui qui maintient les liens de parenté pour Allah – que ses parents maintiennent des liens avec lui ou non. ‘ Abdullah Ibn ‘ Amr (radiyalahu ‘ anhu) rapporte que le prophète sallallahu ‘ alayhi wa sallam a dit :

"Le waaasil (celui qui maintient les liens de parenté) n’est pas celui qui le fait simplement par réciprocité. Plutôt le waasil est celui qui, même quand les parents se coupent de lui, maintient toujours des liens avec eux." Un homme demanda : ô messager d’Allah, j’ai des parents avec qui je maintiens les liens de parenté, mais ils se coupent de moi. Je les traite avec bonté, ils me traitent de mauvaise manière. Et je m’abstiens et je patiente avec eux, et ils se comportent grossièrement et par ignorance envers moi. Le Prophète (sallallahu ‘ alayhi wa sallam) a dit :

"Si la situation est telle que tu le dis, alors c’est comme si tu remplissais leurs bouches avec du sable. Et Allah continuera à te faciliter et à te soutenir tant que tu continueras à faire ce que tu fais." [4]

S’il n’y avait aucune autre récompense pour le maintient des liens de parenté, sauf qu’Allah maintient des liens avec le waasil dans ce monde et dans l’autre, qu’Il étend Sa pitié par cela, rend les affaires plus faciles par cela et enlève la détresse et les ennuis par cela, ce serait plus que suffisant. Cependant, avec ceci, silatur-Rahim ( maintient des liens de parenté) rapproche la famille et les parents, si bien que l’amour et la compassion se développe et ils s’aident l’un l’autre, dans les temps de bien-être et de privation, et d’autres joies et plaisirs – comme il est éprouvé et bien connu. Et quand les liens de parenté ne sont pas maintenus, alors chaque bénéfices mentionné ci-dessus se changent en leurs opposés et un grand mal arrive à la société.

Notes de bas de page

1. De Huqouq Da’at Ilayhal-Fitrah wa Qarrathash-Shari’ah (pg.11-13)

de Shaykh Muhammad Ibn Saalih Al-‘Uthaymin.

2. Rapporté par Al-Bukhari (no 5987) et Muslim (no 3456).

3. Rapporté par Al-Bukhari (no 6138), d’Abou Hurayrah (radiyallahu ‘ anhu)

4. Rapporté par Al-Bukhari (no 5991)

article tiré du site troid.org
traduit en français par les frères de salafs.com

Ecouter La beauté du Saint Coran

 
Chapitre "Loqman" du Saint Coran en Vidéo Traduction Français
 
 
 
Cliquer sur le lien plus bas pour écouter le Chapitre "Loqman" du Saint Coran
 
 
Vous avez l’audio en Arabe (lanque de la révélation du Saint Coran) et vous avez la traduction vidéo en français des Verset.
 
cliquer ici
 
 
 
Quelques termes à connaitre pour mieux comprendre les verset:
 
Az Zakat:  Le vocabulaire français ne permet pas vraiment de trouver un terme équivalent, mais c’est plutôt l’aumône que le musulman doit verset chaque année dont les règles sont détaillés dans le Coran et la Sunnah
 
As-Salât: le plus souvent traduit par (prière) en français mais ce mots englobe plusieurs chose, c’est plutot un office religieux comportant un ensemble de geste ( debout, inclinés etc..) les gestes que comporte la prière du musulman.
 
 
 
———————————-
 

Traduction relative et approchée : "Dis : « Si les djinns et les humains s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable même s’ils se soutenaient les uns les autres"S17 V88

 

Traduction relative et approchée:  "Allah a fait descendre le plus beau des récits, un livre dont certains verset se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent à l’entendre ; Puis leurs peaux et leur cœurs s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà le guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide " S39V23 

 

La bienésance Islamique

 

les règles de bienésance islamique

 

Leçon 15 du livre : " Notions indispensables à l’ensemble de la communauté "

 

les règles de bienséance islamique :

 

Saluer, etre souriant, manger et boire de la main droite, respecter les règles de bienséances que l’islam a institué lorsque l’on entre dans la mosquée, dans la maison ou qu’on en sort et lors du voyage. Honorer ses parents, ses proches, ses voisins, les personnes agées, les enfants, présenter ses voeux lors d’une naissance, et ses condoléances lors d’uen décès… et autres bonnes manières islamiques.

 

Apres avoir détaillé les règles touchant à la croyance et à la jurisprudence dans les cours précédents, l’auteur -qu’ ALLAH le protège- a voulu clarifier ici pour l’ensemble de la communauté certains nobles caractères institués pour tout musulman et autres règles de bienséances islamique.

 

Tu te dois donc cher frère musulman -qu’ALLAh nous aide à atteindre tout bien- de les mettre an pratique afin de proposer aux gens le meilleur et le plus exemplaire des comportements, basé sur ces caractères islamiques si nobles, et ses manières si éminentes et sublimes.

 

Les textes du Coran et de la Sunnah incitant à se conformer à ces nobles caractères sont nombreux.Si je ne craignais d’etre trop long, je les aurais certes cités.

Que le prophète (صلى الله عليه و سلم) soit pour toi un modèle d’application de ces directives,
car lorsque qu’on Questionna A’isha -Qu’ALLAh l’agrée- au sujet de l’ethique du prophète

(صلى الله عليه و سلم) , elle répondit : "Le coran etait son ethique" rapporté par Muslim, Ahmad et Abou Dawud.

Que les éloges et les salutations soient sur lui.

il etait connu pour sa sincérité, son respect du dépot, son courage, sa générosité, et son eloignement de tout ce qu’Allah Le tres Haut a interdit. Ses nobles compagnons -Qu’Allah les agrée tous- l’ont suivi en cela.

 

En outre l’islam en ses débuts s’est propagé aux quatre coins de la terre en raison des relations exemplaires qu’entretenaient les commerçants musulmans avec les autres communautés.En effet, ils faisaient preuve de sincérité et de loyauté (dans leurs transactions).

 

J’espère donc d’ALLAH, puis attends de toi mon frère musulman ou toi ma soeur musulmane,
que tu sois de ceux qui bénéficient de ces nobles caractères : sois sincère dans tes propos et tes actes sois respectueux du dépot que tu gardes et que tu rends, fais preuve de retenue et contente toi de ce que tu possèdes, sois pudique, courtois, courageux, loyal, généreux, irréprochable et honnète.

 

Honore ton voisin car ses droits envers toi sont très importants.

Aide les personnes dans le besoin, car Allah aide Son serviteur aussi longtemps que celui ci aide son frère.
Salue les personnes que tu connais et celles que tu connais pas, car c’est une sounnah qui engendre l’amitié et dissipe la solitude et la division.

Sois souriant lorsque tu rencontres tes frères musulmans car c’est aumone.

 

Fais ce que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a conseillé de faire comme le fait de manger et de boire avec la main droite.Conforme-toi à la sounnah en trant dans la mosquée par le pied droit en récitant l’invocation tirée de la sounnah, en sortant par le pied gauche. Sois régulier concernant l’invocation d’entrée et de sortie de la maison, Allah te protègera alors, te préservera et t’aidera. N’oublie pas l’invocation du voyage lorsques tu voyages.

Honore tes parents, comporte toi de la meilleur façon avec eux et sache que tes devoirs envers sont immenses, comme le prouvent le coran et la sounnah. Ne sois pas nonchalant en remplissant ton devoir envers eux au risque de le regretter le jour ou le regret ne sera d’aucune utilité.

N’oublie pas d’honorer tes proches, tes voisins, les personnes agés et les plus jeunes, car c’est une directive divine et prophétique.

 

 

Tiré de " Notions indispensables à l’ensemble de la communauté " vérifié et revu par Shaykh Abd el Aziz IBN BAZ rahimahoulah, rédigé par Abd Al Aziz ibn Dawud Al Faiz président d’un organisme d’ordonnance du bien et de réprobation du mal (en arabie saoudite).

Ce très bon livre évoque tous les aspects indispensables a chaque musulman (homme et femme)
traitant du tawhid, du chirk, des piliers de la foi, de la prière, ablutions, comportement, prière funéraire.
Première sortie de la nouvelle maison d’édition "Dar-Al-Muslim", ce livre est disponible à la mektaba du meme nom située 1 rue gutenberg 69003 LYON (quartier guillotière), et prochainement dans une mektaba proche de chez vous avec l’aide d’ALLAH.

http://www.daralmuslim.com

 

source: http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/2004/10/les_rgles_de_bi.html

Les suicides et les attentats kamikazes ?

Suite a l’attentat kamikaze qui c’est produit en Irak  ou une femme c’est fait exploser et aussi d’autres attentats kamikaze qui se produisent dans le monde j’ai juger bon de mettre l’avis du cheikh Uthaymin qui était un des plus grand savant de l’Islam de ce siècle de manière à montrer au non musulman ainsi qu’au musulman que ce genre d’attentats kamikaze n’est pas permis en Islam et que cela est interdit ainsi que le suicide .
 
 
 

L’avis concernant les suicides sous forme d’attentats kamikazes ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîne
vendredi 12 septembre 2003.
 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Question :

 

Quel est le jugement concernant le Djihâd à travers des actes de suicide, tel qu’attacher des explosifs à une voiture et faire ainsi rage à l’ennemi, le moyen par lequel il sait [le kamikaze] qu’il mourra sans aucun doute à la suite de cet acte ?

 

Réponse :

 

En effet, mon opinion sur la question, est qu’il est considéré comme avoir commis un acte de suicide, et en conséquence il sera puni en Enfer pour ce qui est authentiquement rapporté du Prophète (sallallâhu ’alayhi wa sallam) qui a dit :

 

« Quiconque se précipite du haut d’une montagne et se tue sera jeté dans la géhenne où il ne cessera de dégringoler éternellement ». [1]

 

Cependant, une personne ignorante et qui ne sait pas ce qu’il en est, qui suppose que son action est bonne et plaisante à Allâh -Subhânnahu wa Ta’âla, nous espérons pour lui qu’Allâh -Subhânnahu wa Ta’âla- lui pardonnera pour cela, du fait qu’il a fait ijtihâd [effort d’interprétation], bien que je ne lui trouve pas d’excuse maintenant. Parce que ce type de suicide est bien connu et répandu parmi les gens, il est donc de la responsabilité de la personne de demander aux gens de science [ahl ul-’ilm] afin de savoir ce qui est bon pour lui, et d’éviter ainsi l’erreur.

 

Et ce qui est surprenant, c’est que ces gens se tuent en dépit de ce qu’Allâh à interdit à ce sujet, comme Il -Subhânnahu wa Ta’âla- le dit :

« Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allâh, en vérité, est Miséricordieux envers vous. »

 [2]

Et beaucoup parmi eux ne désirent rien d’autre [à travers cet acte] si ce n’est la vengeance de l’ennemi, par quel que moyen que ce soit, sans chercher à savoir si cela est permis [hallâl] ou interdit [harâm]. Ils ne veulent donc par-là, que satisfaire leur soif de vengeance. [3]

 

note personnel : vous trouverez dans ce blog un autre articles sur ces  attentats kamikazes ou le cheikh Al Albani rahimullah disait aussi que cela est interdit et qu’en aucun cas l’Islam approuve cela :

"Nous disons : les attaques-suicides d’aujourd’hui sont toutes religieusement interdites (muharamah), qui plus est, n’ont pas été légiférées par Allah et elles feraient probablement partie de ce genre de suicide dont l’auteur s’éternisera en enfer. Quant au fait de considérer les attaques suicide comme un moyen de se rapprocher d’Allah, une personne combat aujourd’hui pour sa terre ou son pays. Ces attaques suicide n’ont aucune relation avec l’Islam"

voir : Al-fatawa al muhima fî tabsîr al umah, p.76

 

——————— 

Question : (poser au cheikh Uthaymin)

 

Quel l’avis du suicide en Islâm ?

 

Réponse :

Le suicide est quand une personne se tue intentionnellement par quel que moyen que ce soit. Ceci est harâm [interdit] et considéré comme parmi les péchés majeurs, et ceci est également inclus dans le sens général des paroles d’Allâh -Subhânnahu wa Ta’âla :

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allâh l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment »

 [4]

Et il est authentiquement établi dans la Sounnah que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Quiconque se précipite du haut d’une montagne et se tue sera jeté dans la géhenne où il ne cessera de dégringoler éternellement ». [5]

En réalité, celui qui se suicide vit souvent dans une situation désespérée […] Vous le trouvez incapable de se débrouiller face à ce qu’il vit, et en réalité il est comme une personne demandant le secours à travers la chaleur torride du feu. Il a donc évolué d’une situation dure [mauvaise] à ce qui est pire. Alors que s’il avait patienté, Allâh l’aurait aidé à surmonter ses difficultés. [6]

 

[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[2] Sourate an-Nisâ, v- 29

[3] Kitâb Kayfa Nu’âlidj Wâqi’unâ al-’Alîm – p. 119

[4] Sourate an-Nisâ, v-93

[5] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

[6] Kitâb Kayfa Nu’âlidj Wâqi’unâ al-’Alîm – p. 120

  source: http://manhajulhaqq.com/article.php3?id_article=196