Un site utilisant WordPress.com

Archives de la catégorie ‘Les Qualités du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam’

Le Comportement du Prophète (Mouhamad sal Allah alayhi wa salam)

Le Comportement du Prophète Mouhamad (sal Allah alayhi wa salam)

(cheikh Abdel Moshin al Abbad, enseignant à la mosquee de Médine)


Chapitre : Certaines affections du coeur répandues peu avant sa mission et la façon dont il y a remédié

(…)

" Nous faisons descendre du Coran, ce qui est un remède et une miséricorde pour les croyants ". Il (Allah) à dit également : " Dis : il est pour les croyants un guide et une guérison ". (Saint Coran)

Effectivement, Allah a suscité son Messager dans une société atteinte dans son ensemble, de maladies du coeur aussi différentes que nombreuses. La plus grave d’entre elles est de s’attacher à un autre qu’Allah. Cela consiste à vouer à une autre de Ses créatures certaines oeuvres qu’Il (Allah) mérite -glorifié soit-Il- de façon exclusive. C’est pourquoi, le prophète sal Allah alayhi wa salam a traité ce périlleux traumatisme et cette plaie incurable en l’extirpant carrément et en épurant le coeur de ses séquelles dans un premier temps.

Puis, il a remédié aux maux de ces coeurs en y ravivant l’amour d’Allah, les emplissant d’espoir et de crainte dans le but de lui vouer un culte exclusif dénué de tout associé. Certes, Il (Allah) détient -glorifié soit-Il- Seul le pouvoir de créer et de concevoir. Il méritait donc de se voir consacrer réellement l’adoration entière, sans que celle-ci soit destinée à qui que ce soit en dehors de Lui.

Le prophète sal Allah alayhi wa salam a subi de la part des polythéistes divers torts. Ayant fait preuve de patience, Allah lui a accordé la victoire et l’a soutenu. L’issu fut à son avantage à lui et à ses alliés " La fierté est à Allah, à Son messager, et aux croyants " " La fin heureuse revient à la piété ". Il a rencontré aussi de leur part de multiples oppositions et persécutions comme le Seigneur l’a souligné à travers Son Livre Illustre dans les Sourates el Hidjr, l’Ascension, etc..

Entre autres, le Tout-Puissant a mentionné à leur sujet dans le Chapitre Sad :

"Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà
une chose vraiment étonnante›. 
Et leurs notables partirent en disant: ‹Allez-vous
en, et restez constants à vos dieux: c’est là vraiment une chose
souhaitable. Nous n’avons pas entendu cela dans la dernière
religion ; ce n’est en vérité que pure invention ! Quoi ! C’est sur lui, parmi nous, qu’on aurait fait
descendre le Rappel [le Coran] ?"
 (Saint Coran)

La raison qui les a poussés à proférer de tels propos n’est autre que l’orgueil et la jalousie. Le peuple de Saleh a proféré les mêmes paroles que les incrédules Quraychites, comme le relate ce Verset du Chapitre La lune :

Les Tamud ont traité de mensonges
les avertissements. Ils dirent: ‹Allons-nous suivre un
seul homme (Salih) d’entre nous- mêmes ? Nous serions alors dans
l’égarement et la folie. Est-ce que le message a été envoyé à
lui à l’exception de nous tous ? il est plutôt un menteur insolent "
(Saint Coran)

Le moyen le plus efficace utilisé par le prophète sal Allah alayhi wa salam pour remédier à ce mal, qui est le pire dans l’absolu, est d’avoir contraint les infidèles à adorer un seul dieu de la même façon qu’ils reconnaissaient Son Unicité – glorifié soit-Il- en tant que Seigneur. (Note personnel : c’est à dire que ces idolâtres reconnaissaient qu’Allah était le Créateur de toute chose, pourtant ils vouaient leurs adorations à d’autres que Lui, ce qui était forcément contradictoire, en effet Celui qui a tout crée mérite exclusivement l’adoration. La Révélation Coranique leur démontrait donc l’erreur dans laquelle ils étaient )

Je me contenterai, pour exemple, de citer certains Versets venant démontrer clairement cette méthode :

N’est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre
et qui vous a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Nous avons
fait pousser des jardins pleins de beauté. Vous n’étiez nullement
capables de faire pousser leurs arbres. Y a t-il donc une divinité avec
Allah ? Non, mais ce sont des gens qui Lui donnent des égaux. N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu
de séjour, placé des rivières à travers elle, lui a assigné des
montagnes fermes et établi une séparation entre les deux mers, – Y
a-t-il donc une divinité avec Allah ? Non, mais la plupart d’entre eux ne
savent pas. N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il
L’invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre,
génération après génération, – Y a-t-il donc une divinité avec Allah ?
C’est rare que vous vous rappeliez ! N’est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres
de la terre et de la mer, et qui envoie les vents, comme une bonne
annonce précédant Sa grâce. – Y a-t-il donc une divinité avec Allah ?
Allah est Très Élevé au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. N’est-ce pas Lui qui commence la création, puis la
refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une
divinité avec Allah ? Dis: ‹Apportez votre preuve, si vous êtes
véridiques ! › "
(Saint Coran)

Dans la sourate Le pèlerinage, on peut également citer l’image étonnante et l’exemple éloquent de l’incapacité des idoles que les hommes ont associées à Allah dans Son adoration.

Il a dit en effet -glorifié soit-Il-:

Ô hommes! Une parabole vous est proposée,
écoutez-la : ‹Ceux que
vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même
pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela.
Et si la
mouche les dépouillait de quelque chose,
ils ne sauraient le lui
reprendre
. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles ! › Ils n’ont pas estimé Allah à sa juste valeur;
Allah est certes Fort et Puissant. "
(Saint Coran)

Dans sa sagesse, le prophète a également combattu des fléaux comme l’injustice, l’iniquité, le mépris des déshérités, la vanité que l’on tire de ses origines et de son lignage. Il a répandu parmi les hommes la notion de justice. La paix de l’âme et la stabilité se sont alors installées dans les foyers. La piété est devenue le paramètre pour définir la vertu plutôt que le lignage et la lignée.

Il l’a déclaré explicitement en ces termes sal Allah alayhi wa salam au cours du Pèlerinage d’adieu au milieu de la foule la plus immense à laquelle il s’était adressé : " Certes, il n’y a aucune différence entre un Arabe et un non Arabe, ni entre un noir et un brun si ce n’est par la piété. Le meilleur d’entre vous au près d’Allah est le plus pieux. "

Quand le cas de la voleuse Makhzoumiya lui fut soumis, il ordonna de lui couper la main. Si bien qu’Oussama ibn Zaïd tenta de l’en dissuader, mais en vain. Il rétorqua sal Allah alayhi wa salam par cette réponse célèbre qui servira à jamais de fondement en matière de justice : " Je jure par Allah que si Fatima, la propre fille de Mouhamad commettait un vol, je lui couperais la main. "

A travers sa réaction, il nous démontre sal Allah alayhi wa salam que la corruption dans la justice a causé la perte des civilisations passées : " Les peuples avant vous ont péri car si le notable volait, ils l’épargnaient, tandis que si le faible commettait le même crime, ils lui appliquaient la sentence. "

Lors du partage du butin de Houneïne, il donna sans compter sal Allah alayhi wa salam aux personnes dont il souhaitait le ralliement, à tel point que les Auxiliaires de Médine – qu’Allah les agreée – n’ont pas apprécié d’être moins favorisés que les autres. Alors, il est venu les voir pour leur annoncer :

" Ne vous ai-je pas trouvé égarés quand je vous suis venu, Allah vous a ensuite guidés par mon intermédiaire ? N’étiez-vous pas divisés, quand Il vous a unis par mon intermédiaire ? N’étiez-vous pas démunis quand Il vous a enrichis par mon intermédiaire. "

Le Seigneur -glorifié soit-Il- leur a rappelé ce bienfait dans Son Livre Illustre, en leur précisant qu’il constitue justement l’un des plus grands dons à leur égard en disant : " Accrochez-vous à la corde d’Allah et surtout ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits d’Allah à votre égard ; quand vous étiez des ennemis, Il a uni vos coeurs pour faire de vous ainsi des frères par sa Grâce. Vous étiez au bord du gouffre de l’Enfer, et Il vous en a sauvés". (Saint Coran)

Il a révélé aussi : " S’ils voulaient te trahir, alors Allah te suffit. Il est Celui qui t’a assisté de Sa victoire et (de celle) des croyants. Il a uni leurs coeurs ; si tu avais dépensé toute la terre, tu ne serais pas parvenu à unir leurs coeurs, mais Allah les a unis. Il est certes Puissant et Sage ". (Saint Coran)

Voici donc un éventail de symptômes que l’on pouvait recenser (..)

Allah a fait une Faveur immense à l’humanité en suscitant cet homme afin de détourner les gens de la vile idolâtrie vers la noble adoration du Créateur – le Très Haut.

Il les a écartés de l’injustice, de l’iniquité, et de l’effusion de sang pour les transporter dans les hauteurs de la justice, de la paix, et de la tranquillité de l’âme. Ils sont passés de la division et de la discorde à l’union et à la concorde. Ils étaient complices dans les oeuvres nuisibles et mauvaises pour devenir solidaires dans les oeuvres bonnes et pieuses. Ils incitaient au mal et dissuadaient de faire le bien pour littéralement changer ensuite. Ils vivaient dans la duperie et la tromperie, ils se complaisent à présent dans un climat de confiance et de bon conseil.

Ils étaient glacés par la peur et l’angoisse, en perpétuelle protestation face au Destin d’Allah. Aujourd’hui, ils se complaisent impassiblement dans la patience, satisfaits du Décret d’Allah. En un mot, ils sont passés de tous les maux de ce monde et de l’au-delà au bien-être présent et futur. Allah -glorifié soit-Il- nous invite à Le remercier pour tout cela en lui vouant (à Allah) un culte exclusif, sans lui donner d’associé :

" Par le pacte de Qoraïche, le pacte de leurs voyages d’hiver et d’été. Qu’ils vénèrent le Seigneur de cette maison ! Il a apaisé leur faim et leurs craintes ".  (Saint Coran)


 

source : tiré du livre du cheikh Abdel Mohsin al Abbad "Le comportement du prophète sal Allah alayhi wa salam" (titre en français) traduit par l’édition Daralmuslim, page 17 à 25 ( avec quelque paragraphe que j’ai passé et qui sont mentionnés par (…) ), publié avec l’accord de l’édition.

titre en arabe du livre : (sal Allah alayhi wa salam) من أخلاق الرسول الكريم


Couverture du livre ici et possibilité d’achat : http://daralmuslim.com/comportement/353-le-comportement-du-prophete.html

Remarquables attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam


Remarquable attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam


J’ai tenu a mentionné quelques hadith qui nous montre l’excellent comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam, ces hadiths traitent de son comportement dans certaine situation qui était survenue à son époque. J’aimerai surtout que le non musulman qui lira cela tire les leçons qu’il conviendra de tirer.

En effet nous voyons des personnes que je ne citerai pas pour ne pas leurs faire de la publicité et qui sont maintenant connue des média et des gens de la masse qui ont critiquer l’islam et le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam l’ayant décrit comme étant " un maître de haine ". Les quelques hadith que je vais cité ci-dessous vont vous démontré quel était vraiment le vrai comportement du prophète que les musulmans suivent, ces hadiths suffiront à eux seul à répondre à ces fausses accusation mensongère dénué de toute justice et qui d’ailleurs démontre une profonde ignorance de l’islam. Voici quelques situations et attitudes remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam.

1ère attitude remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Un jour, un homme des tribus du désert était à la mosquée et y urina. les présents se mirent en colère contre lui et le grondèrent sévèrement; mais le prophète (Mouhammad sal Allah alayhi wa salam) se contenta d’ordonner qu’on jeta de l’eau à l’endroit sali et il appela le bédoin et lui dit :

" La mosquée est un lieu qui doit rester propre car elle est un lieu dédié à la prière et à la lecture du Coran " ( Rapporté par al Boukhari (219,220), Muslim (98,100)

Voila le magnifique comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam, cela est-il le comportement d’un maître de haine ?? ou est ce plûtot le comportement d’une personne qui a les meilleurs vertu ? le prophète sal Allah alayhi wa salam n’a pas crié sur cette personne en lui disant " qu’a tu fais ! tu as uriné dans la mosquee ! " il  ( sal Allah alayhi wa salam ) ne l’a pas non plus frappé ni même n’a pas encouragé les gens à le frapper mais il ( sal Allah alayhi wa salam ) a simplement ordonner qu’on jeta de l’eau à l’endroit sali et il appela le bédoin et lui dit :

" La mosquée est un lieu qui doit rester propre car elle est un lieu dédié à la prière et à la lecture du Coran "

2ème attitude remarquable du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Une autre fois, un homme vint vers lui et lui dit :

" Oh, Messager de Dieu, je suis perdu ! J’ai eu commerce avec ma femme alors que nous sommes en période de jeûne ! ( c’est à dire qu’il avait eu un rapport sexuel durant le jeûne ) ". L’homme n’ayant pas d’esclaves à libérer, ni la force pour faire le jeûne continu pendant deux mois, ni assez d’argent pour nourrir soixante pauvres ( Ce qui est l’expiation pour celui qui à fait le Coït avec sa femme durant la journée de jeûne ), le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam plein de mansuétude, lui donna un panier de dattes et lui demanda de faire l’aumône avec. L’homme demanda " Y-aurait-il des gens plus pauvres que nous ? " le prophète sal Allah alayhi wa salam se mit à rire à pleine dent et lui dit :

" Va donc, donne-le en nourriture pour ta famille " ( Rapporté par al-boukhari (1936), Muslim (81,87) )

Voilà encore un magnifique exemple du comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam dont peut témoigné toute personne en sois, l’homme qui était venu se sentait perdu car il avait commis un acte très grave qui était d’avoir un rapport sexuel avec son épouse durant la journée de jeûne et celui qui fait cela ( le Coït avec sa femme durant la journée de jeûne ) doit affranchir un esclaves et si il n’en a pas les moyens il doit jeûner deux mois consécutifs, et si il ne peut pas à cause d’une excuse légalement valable alors il doit nourrir soixante pauvres, dans ce hadith cet homme n’avait pas les moyens d’accomplirs aucune des expiations mentionné plus haut, le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam plein de mansuétude lui à donc donné un panier de dattes et lui a dis de faire l’aumône avec, mais cet homme était aussi pauvre alors il a dit :

" Y-aurait-il des gens plus pauvres que nous ? " le prophète  ( Mouhammad ) sal Allah alayhi wa salam se mit à rire à pleine dent et lui dit :

" Va donc, donne-le en nourriture pour ta famille " ( Rapporté par al-boukhari (1936), Muslim (81,87) )

Est-ce la encore une fois le comportement d’un maître de haine ?? ou le comportement d’une personne vertueuse ?

3ème remarquable attitude du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam :

Un jour, une femme lui offrit un manteau dont la bordure est tissée et lui dit :

" Ô Messager de Dieu ! je t’offre ceci ". Le prophète (Mouhammad sal allah alayhi wa salam), ayant besoin (d’un manteau), l’accepta et s’en revêtit. Un homme d’entre les compagnons, l’ayant vue, dit :

" Ô messager de Dieu ! que ce manteau est beau ! donne-le moi…"

" Certainement " répondit le prophète ( Mouhammad sal Allah alayhi wa salam ). après le départ du prophète, les présents dirent à l’homme :

" Tu n’as pas bien agi ! tu lui as demandé de te le donner bien qu’il en avait besoin et tu sais qu’il ne refuse rien à celui qui lui demande une chose " … ( Rapporté par al boukhari (6032) )

l’homme expliquera par la suite qu’il avait demander cela pour se servir du manteau du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam comme linceuil à sa mort ( à la mort de cet homme )

Une fois de plus dans ce hadith ressort le magnifique comportement du prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam qui n’est pas le comportement d’un maître de haine mais le comportement d’un prophète qui a les meilleurs vertu et qui est un exemple pour le monde entier. Dans ce hadith le prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam n’a pas refuser de donner ce manteau bien qu’il en avait besoin, il l’a plutot donné à cette personne et c’est a cela que l’islam nous encourage, a aider ceux qui sont faibles et démunis ainsi que ceux qui sont dans le besoin.

C’est plutot cet société matérialiste qui forme les gens à devenir avare et à ne vouloir que s’accaparer le plus de bien possible, c’est même d’ailleurs le but de certaine personne dans leurs vie, une simple quête au richesse qui finira tot ou tard, ce qui pousse tous ces gens a être avares et à délaisser les autres, tandis que l’islam pousse l’individu a se préparer pour le jours des Comptes, c’est a dire après la mort, cet croyance permet à l’individu de savoir que ce bas monde finira tot ou tard et qu’il n est pas la demeure éternelle mais juste un pont que l’ont franchis, ceci pousse le musulman a être généreux envers les autres en vue d’acquérirs les bonnes oeuvres qui lui permettront d’atteindre le paradis avec l’agrément d’Allah.

Quand à celui qui n’a pas cet croyance, ils ne courts qu’après ce bas monde comme cela est bien connus mais la n’est pas notre sujet.

En résumé tout ce que nous avons vu confirme ce verset du Saint Coran ou Allah dit de Son prophète Mouhammad sal Allah alayhi wa salam traduction approximative du sens du verset :

" C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. " Saint Coran, Chapitre 3 Verset 159

Cet versets déments et expose les mensonges et ruses de ceux qui veulent le faire passer pour un maître de haîne et ces trois situations remarquables mentionné plus haut suffiront à montré la vérité à toute personne sincère en sois et qui ne pourra qu’être en admiration devant de tel vertus, j’aimerai terminé ce petit article sur quelques parole de non musulman connus qui même s’il n’était pas musulman n’en demeure pas moins des témoignage sincère :

W. Montgomery disait : « La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant, aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.

Georges Bernard Shaw disait : « Je l’ai étudié – le merveilleux homme – et à mon avis, loin d’être un antéchrist, il mérite le titre de Sauveur de l’humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. J’ai prophétisé sur la foi de Mohammad qu’elle sera acceptable à l’Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l’Europe d’aujourd’hui. » Georges Bernard Shaw, The genuine Islam, Vol I., No 8, 1936.

Michael H. Hart disait : « Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans religieux et séculier. » Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History (Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire), Hart Publishing Co. Inc. (New-York), 1978, p. 33.

Et je terminerai sur cet parole de Maurice Bucaille :

Maurice Bucaille, scientifique français, disait : « Comment un homme, illettré au départ, aurait-il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique, que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps-là, et cela, sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science, 1978, p. 126.

"

" Ô hommes! Si vous doutez au sujet de la Résurrection, c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence puis d’un embryon (normalement) formé aussi bien qu’informe pour vous montrer (Notre Omnipotence) et Nous déposerons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons (à l’état) de bébé, pour qu’ensuite vous atteignez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent (jeunes) tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre désséchée: dès que Nous y faisons descendre de l’eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. "

Saint Coran traduction approximative du verset 5 du chapitre 22

Que disent-ils du prophète Muhammad ? (sal Allah alayhi wa salam)

QUE DISENT-ILS DU PROPHÈTE MUHAMMAD ?

 « Quel homme fut plus grand ? »

 

J’ai tenu à mettre ici des témoignages de personnalités non musulmane envers le prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam, je tiens avant tous à dire que nous n’avons pas besoin de ce témoignage pour affirmé qu’il est un prophète ( Sal Allah alayhi wa alam ), nous n’avons pas non plus besoin de ces témoignages pour affirmé ces qualités, simplement j’ai trouvé cela utile insh’a Allah de mettre ces témoignages pour que les personnes non musulmane peuvent aussi voir le point de vue des personnes qui  ne sont pas musulmanes. Bonne Lecture.

 

L’Encyclopédie Britannica le proclame : « l’Homme de religion qui a connu le plus de succès sur cette terre. » Georges Bernard Shaw, homme politique britannique, a déclaré que si Muhammad vivait encore, il réussirait à résoudre tous les problèmes qui menacent notre civilisation, aujourd’hui. Thomas Carlyle, écrivain et historien renommé, fut tout étonné qu’un seul homme, d’un seul tour de main, pût souder des tribus ennemies et des bédouins nomades en une nation, la plus puissante et la plus civilisée qui soit, et ce, en moins de 20 ans. Napoléon et Gandhi rêvaient inlassablement d’une société de la même trempe que celle forgée par cet homme en Arabie il y a 15 siècles.

En effet, nul autre humain n’accomplit autant dans les domaines aussi variés de la pensée et du comportement humain, et dans un temps aussi limité, que Muhammad sal Allah alayhi wa salam. Illettré, il était cependant un enseignant des nations, un réformateur social, un guide moral, un penseur politique, un génie militaire, un colosse de l’administration, un ami sincère, un compagnon merveilleux, un époux doux et dévoué, un père affectueux tout cela en un seul homme. Aucune personnalité de l’histoire ne put le surpasser ou même l’égaler, dans n’importe quel domaine de la vie.

La vie et les enseignements des autres grandes personnalités du monde se sont enfouis dans les replis poussiéreux de l’Histoire. Alors que le mode de vie du Prophète Muhammad (sal Allah alayhi wa salam) ne cesse d’être mis en pratique par des millions de musulmans. Lisez donc ce qu’ont dit de lui quelques intellectuels occidentaux…

« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles qui s’écroulèrent souvent avant eux. Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur un tiers du globe habité, mais il a remué de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes… Sa patience dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, son triomphe après le tombeau (après sa mort) n’attestent nullement d’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. […] Orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Muhammad ! À toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? » Lamartine, Histoire de la Turquie. Paris, 1854. Tome 1 et Livre 1, p. 280.

« Ce n’est pas la propagation, mais la permanence de sa religion qui mérite notre émerveillement ; la même impression, pure et parfaite, qu’il laissa à la Mecque et à Médine, se retrouve, après douze siècles, chez les Indiens, les Africains et les Turcs, prosélytes du Coran… Les musulmans ont su résister, uniformément, à la tension de réduire l’objet de leur foi et de leur dévotion au niveau des sens et de l’imagination de l’homme. « Je crois en Un seul Dieu et en Muhammad, son prophète » ; ceci enferme la profession de Foi de l’Islam, de façon simple et invariable. L’image intellectuelle de la Divinité ne s’est jamais vue dégradée par une idole, quelle qu’elle soit; les hommages rendus au prophète n’ont jamais franchi la mesure de la vertu humaine ; ses préceptes vivants ont restreint la gratitude de ses disciples dans les limites de la raison et de la religion. » Edward Gibbon et Simon Ocklay, History of The Saracen Empire.

« La façon dont il accepta les persécutions dues à sa foi, la haute moralité des hommes qui vécurent à ses côtés et qui le prirent pour guide, la grandeur de son œuvre ultime, tout cela ne fait que démontrer son intégrité fondamentale. La supposition selon laquelle Muhammad serait un imposteur soulève plus de problèmes qu’elle n’en résout. Et pourtant aucune des grandes figures de l’histoire n’est si peu appréciée en Occident que le Prophète Mohammad. » W. Montgomery, Mohammad at Mecca, Oxford, 1953, p. 52.

« Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Muhammad en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Muhammad est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans : religieux et séculier. »
Michael H. Hart, The 100 : A Ranking of the Most Influential Persons in History ( Classement des plus influentes personnalités de l’Histoire) New-York : Hart Publishing Co. Inc. 1978 p. 33.

« Homme d’affaires prospère dès l’âge de vingt ans, il devait bientôt devenir directeur des caravanes de chameaux d’une veuve fortunée. Celle-ci reconnaissant ses mérites, lui proposa le mariage. Bien qu’elle fut de quinze ans son aînée, il l’épousa et fut un époux dévoué jusqu’à sa mort. De même que la plupart des grands prophètes qui le précédèrent, Muhammad chercha à éviter l’honneur de transmettre la parole divine, se considérant comme indigne d’accomplir cette tâche. Mais l’Ange lui ordonna : « Lis ! » (Voir note de bas de page N°1 concernant cela). De ce que nous connaissons de sa vie, nous savons que Muhammad ne savait ni lire ni écrire, mais il commença à dicter des mots qui lui étaient inspirés, et qui allaient bientôt transformer une grande partie du globe par le verset : « Il n’y a qu’un seul Dieu. » Sur tous les plans, Muhammad était un esprit éminemment pratique. Lorsque son fils bien aimé, Ibrahim, mourut, il y eut une éclipse, et des rumeurs s’étendirent rapidement disant que Dieu lui avait exprimé personnellement ses condoléances. Or, on dit que Muhammad lui-même affirma qu’une éclipse étant un phénomène naturel, il est insensé d’attribuer ce genre de phénomène à la naissance ou la mort d’un être humain.  » « A la mort de Muhammad, certains voulurent le déifier, mais son successeur administratif (Abou Bakr le véridique, ndlr.) mit fin à cette vague d’hystérie par une des paroles les plus belles de l’histoire religieuse : « Si l’un d’entre vous alla jusqu’à rendre un culte à Muhammad, sachez que Muhammad est mort. Mais si c’est à Dieu qu’il rend un culte, Dieu est le vivant et ne meurt pas. » James A. Michener, Islam : The Misunderstood Religion. Dans la revue Reader’s Digest (édition américaine). Numéro de mai 1955, p. 68-70.

Pour conclure, ceci est un honnête témoignage, et c’est la conclusion objective et inévitable à laquelle mène toute étude impartiale et critique de l’Histoire des religions. Ceci, comme l’attestent bien des spécialistes non-musulmans. La seule chose que chacun doit faire en tant qu’être humain sensible, réfléchi et concerné, c’est de s’arrêter un court instant et de se demander : toutes ces idées extraordinaires et révolutionnaires, sont-elles fondées et véridiques ? À supposer simplement, qu’elles soient justes, et que, ami lecteur, vous ne connaissiez pas encore cet homme, que vous ignoriez ses enseignements, ou encore que vous ne le connaissiez pas suffisamment pour tirer profit de sa force, n’est-il pas temps que vous répondiez à ce grand appel vers la vérité et que vous fassiez un effort pour le connaître ? Cela ne vous coûtera rien, mais ne fera que marquer l’ouverture d’une ère absolument nouvelle dans votre vie…
 

Notre dernière invocation est la louange appartient à Dieu, Seigneur des mondes et nous demandons à Dieu d’accorder le salut et la bénédiction à son humble serviteur, notre Prophète bien-aimé…

L’association Aux Sources de l’Islam


Note de bas de page N°1 : James A. Michener, fait référence aux premiers versets qui furent révélés au prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam qui sont:

"Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,  

qui a créé l’homme d’une adhérence.

Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,

qui a enseigné par la plume [le calame],

a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. "

(Sourate 96 du Saint Coran, Verset 1 – 5)

Ainsi était le Messager d’Allah Muhammad salAllah alayhi wa salam

 
 
Ainsi était Mouhammad Ibn ‘Abdillah (Sal Allah alayhi wa salam), le Messager de Dieu


L’Imam Ibn Qoudama Al Maqdisi dit concernant le Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam-:

"L’envoyé de Dieu était le plus magnanime des hommes et le plus affectueux.

Il réparait ses chaussures, raccommodait ses vêtements et aidait ses épouses dans le ménage.

Il avait plus de pudeur que la jeune fille derrière le voile de ses appartements.

Il répondait à l’invitation de l’esclave, rendait visite aux malades, marchait seul, prenait quelqu’un en croupe, acceptait les cadeaux en mangeait et en, récompensait mais il ne mangeait pas et n’acceptait pas l’aumône (zakat).

 Parfois, il –‘Aleyhi salatu wa salam- ne trouvait pas assez de dattes pour remplir son estomac. D’ailleurs, il –‘Aleyhi salatu wa salam- ne s’est jamais rassasiée de pain de mie trois jours de suite. Lorsqu’il–‘Aleyhi salatu wa salam-  était tenaillé par la faim, il serrait son ventre à l’aide de cailloux placés à l’intérieur de sa ceinture. Il –‘Aleyhi salatu wa salam- mangeait ce qui se présentait, il –‘Aleyhi salatu wa salam- n’a jamais critiqué un  repas. Il ne –‘Aleyhi salatu wa salam-  mangeait pas accoudé. Il –‘Aleyhi salatu wa salam-  mangeait de son coté (du plat). La viande était sa nourriture préférée, de la viande de chèvre ou de mouton, il –‘Aleyhi salatu wa salam-  aimait l’épaule, des légumes la calebasse, des acidités le vinaigre et des dattes celles qui sont en pâtes.

Il –‘Aleyhi salatu wa salam-  mettait ce qu’il trouvait parfois un manteau rayé, parfois un manteau en laine.

Il montait parfois un mulet parfois un âne et parfois il marchait pied nus. Il–‘Aleyhi salatu wa salam-  aimait les bonnes odeurs et détestait les mauvaises. Il honorait les gens de grand mérite et gagnait les cours des gens de noblesse. Il ne se montrait dur avec personne et acceptait les excuses présentées.

Il plaisantait en ne disant que la vérité, riait sans faire d’éclats et ne passait pas un moment sans oeuvrer pour Dieu- exalté soit Il -ou sans s’occuper de ce qui est indispensable. Jamais, il n’a maudit une femme ou un serviteur. Jamais, il n’a frappé avec sa main sauf si c’était dans un combat pour Dieu. Jamais il ne s est vengé pour lui-même sauf lorsqu’on violait les interdits de Dieu.

Chaque fois qu on lui donnait le choix entre deux choses il–‘Aleyhi salatu wa salam-  choisissait la plus facile sauf si elle impliquait un péché ou une rupture de lien de parenté car il–‘Aleyhi salatu wa salam-  était le plus éloigné de cela.

Anas –Radi Allahouanhu- disait "Je l’ai servit pendant 10 ans jamais il ne m a dit Ouf ou pour une chose que j ai faite ou pour une chose que je n’ai pas faite; si tu faisait ceci."


Il est décrit dans la Thora en ces termes Mohammed l’envoyé de Dieu est mon serviteur élu. Il–‘Aleyhi salatu wa salam-  n’est ni grossier, ni vulgaire, ni criard dans les souks. Son bon caractère consistait aussi à commencer à saluer le premier celui qui le croisait et à patienter avec celui qui s apprêtait à le quitter jusqu’à ce qu il s’en aille. Ainsi, jamais il n’a retiré sa main avant que celui qui le saluait le fasse. Il s’asseyait là où il trouvait de la place vacante et se mêlait, à ses compagnons comme s’il était l un d’eux. D’ailleurs si un étranger arrivait, il ne pouvait le reconnaître s’il n’interrogeait pas pour qu on le désigne. il gardait longuement le silence et lorsqu il parlait il le faisait doucement en insistant sur les mots et en les répétant pour qu on comprenne. Il –‘Aleyhi salatu wa salam-  pardonnait tout en ayant les moyens de sévir, et ne jetait à la face de personne ce qu il n’aimait pas. De tous les hommes il était le plus fidèle, le plus véridique et le plus noble à côtoyer. Celui qui le fréquentait assidûment l’aimait. Lorsque ses compagnons évoquaient les choses du bas monde il partageait leurs conversations. Il leur arrivait de raconter des histoires de l’époque antéislamique et riaient, et il souriait avec eux.

De tous les hommes il était le plus courageux. L’un de ses compagnons disait : Lorsque nous étions effrayé dans le combat nous nous protégions derrière l’Envoyé de Dieu –‘Aleyhi salatu wa salam- "


Il n était ni trop grand ni trop petit mais d une taille moyenne. Il avait le teint clair et pas mat. Ses cheveux étaient légèrement ondulés ni lisse ni crépus et ils lui descendaient jusqu aux lobes des oreilles. Il avait le front large, les sourcils fins et longs, le nez aquilin, les joues fermes, la barbe fournie, le cou élancé, la poitrine large, le ventre plat et les bras longs, la paume de sa main était plus lisse que la soie.

S’agissant de ses miracles celui qui a contemplé ses états et entendu parler de ses nouvelles relatant l éthique, ses actes, ses règles de bienséance, les merveilleuse de gestion des intérêts des créatures et la beauté de ses indications pour expliquer ce qui est manifesté de la loi religieuse dont les entendements et les éloquents n’arrivaient pas à saisir les commencements de leurs subtilités, même s’ils y passaient leur vie, celui qui constate tout cela n’aura aucun doute que ceci ne pouvait être le résultat d’une ruse ou d une machinerie et estimera qu’on ne puisse le concevoir s’il n’est pas puisé dans le soutient du ciel et la puissance divine car cela ne pouvait être le fait d’un trompeur et d un menteur."

Extrait de "Moukhtassar Minhadj Al Qassidin" (le titre donnait en français est "revivification de la spiritualité musulmane") de Ibn Qudama al Maqdisi

tiré de l’over-blog ( Rappel01 ).

Bien que toute ces qualités magnifque qu’avait notre prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam suffirait déjà à voir l’exemple qu’il était j’ai jugé utile d’en rajouté quelques unes.

comme sa douceur envers les enfants:

Dans un Hadith authentifié de Al-Barâ’ ibn `Azib (qu’Allah soit satisfait de lui) ou il dit : J’ai vu le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) portant sur son épaule El Hasan ibn `Alî et disant :

« Seigneur, je l’aime, aime-le aussi ». (6).

El Nawawi commenta ce Hadith en disant : « Le Hadith montre le devoir d’être doux, clément et bienveillant envers les enfants » (Explication du « L’Authentique De Mouslim » d’El Nawawi : 15/ 194.)

‘Al-‘Aqra` ibn Hâbis, ayant vu l’Envoyé d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) embrasser Al-Hasan, dit :

"J’ai dix enfants et jamais je n’ai embrassé un seul d’entre eux !". Le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) le regarda, puis lui dit :

« On ne fera pas miséricorde à celui qui ne fait pas miséricorde »

 Rapporté par El-Boukhari dans «Les Bonnes Manières » : 5997. Par Mouslim dans « Les Vertus » :6170. Par Abou Daoud dans « Les Bonnes Manières » : 5220. Par Eltermidhy dans « Piété Et Relation » :2035. Par Ahmed : 7491. Et par Elhamidy dans ses « Traditions » : 1155. Du Hadith d’Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui).

qu’El Boukhari a rapporté de Oussama Bin Zaid (qu’Allah soit satisfait d’eux) qui dit : "Le messager d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) avait l’habitude de me prendre sur une de ses cuisses et El Hassan (Ben Ali) sur l’autre, puis nous embrassait et disait : « O Allah ! Soit miséricordieux envers eux, car je suis miséricordieux envers eux »

Rapporté par El-Boukhari dans «Les Bonnes Manières » : 6003 et par Ahmed : 22491. Du Hadith d’Oussama Bin Zaid (qu’Allah soit satisfait d’eux).

selon le dire de l’Envoyé d’Allah (sal Allah alayhi wa salam) à El-Bachir Bnou Saàd (qu’Allah soit satisfait de lui) qui favorisa d’un cadeau l’un de ses enfants parmi d’autres, en disant :

« As-tu donné à tous tes enfants la même chose que celui-ci ?, il répondit négativement. Il dit :

« Craignez Allah et soyez juste envers vos enfants »

 

Les Leçons bénéfique et exemplaires à tiré du comportement du Messager d’Allah Muhammad sal Allah alayhi wa salam

 
Les Leçons bénéfiques et exemplaires du comportement du Messager d’Allah Muhammad sal Allah alayhi wa salam
 
 
Comment se tenir quand on tape à une porte (et lorsqu’on nous fait attendre à la porte):

Abdullah Ibn Bussr rapporte :

" Lorsque le messager d’Allah tapait à une porte, il ne faisait pas face à la porte mais il se mettait à droite ou à gauche "

Rapporté notamment par Al Bukhari dans Adab Al Mufrad et authentifié par Sheikh Al Albani.

 
Sheikh Al Abbad [dans son Sharh Sunane Abi Dawud K7 n°368 54 Min 16sec] : " Le fait de se mettre à droite à gauche et de ne pas faire se mettre en face de la porte lorsqu’on tape à celle-ci, fait parti du bon comportement. Ceci parceque, le fait de se mettre a droite ou à gauche permet lorsque on va ouvrir la porte de ne pas voir ce que le propriétaire de la maison ou de l’endroit ne voudrait pas que l’on voit."

Faire preuve d’un excellent comportement et Rencontrer les gens avec un visage radieux.

Parmi les choses dont le prophète nous a recommandé mais que beaucoup de musulmans négligent de nos jours, il y a le bon comportement.

Aicha rapporte que le prophète sal Allah alayhi wa salam a dit Le croyant atteint par son bon comportement le degré de celui qui jeune [sans jamais rompre] et passe toutes ses nuits en prière [sans jamais s’arrêter] » [Authentifié par Cheikh Al Albani rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunnane n°4797

Le prophète sal Allah alayhi wa salam a dit : «J’ai été envoyé pour parfaire les nobles caractères »[Déclaré authentique par cheikh Al Albani As-sahiha n° 793. [[i]Rapporté par Boukhari dans Adab Al-Moufrad n°273[/i]]

Le messager d’Allah sal Allah alayhi wa salam a également dit :

«[Comporte-toi avec les gens en faisant preuve d’une haute moralité » :

Ibn Daqiq Al ‘Id, Ibn Rajab ainsi que Cheikh Al ‘Abbad et d’autres expliquent que cette phrase signifie que le musulman doit se comporter avec les gens comme il aimerait que les gens se comportent avec lui.

Le bon comportement fait partie des caractéristiques des Moutaqine. La Taqwa d’une personne n’est point complète sans le bon comportement. Pour cette raison le Musulman doit se conduire avec les gens en se parant de bonnes actions dans la parole et dans l’acte.

D’ailleurs le messager d’Allah a dit :

« Nul d’entre vous ne sera croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aimerait pour lui ». [Rapporté par Boukhari et Mouslim]

Allah dit (sens du verset) :

« Ceux qui refoulent leur colère et pardonne aux gens. Et Allah aime les bienfaisant » S 3 v 134
 

"Et tu es certes, d’une moralité imminente"
S.68 V.4

Le messager d’Allah était le plus pieux des hommes comme le confirme la parole de la mère des croyantes Aicha la véridique fille du véridique, lorsqu’elle fut interrogée sur le comportement de son époux le messager d’Allah :

« Son comportement était le coran »

[Authentifié par Cheikh Al Albani Rapporté par Abou Dawoud 40/2, An-Nassaî199/3, Ad-darimi 345/1]

Anas Ibn Malik en décrivant le comportement du prophète a dit : « Le Messager d’Allah jouissait parmi les hommes de la plus haute moralité »[Rapporté Par Boukhari et Mouslim]

Le plus noble des hommes est celui doté du meilleur comportement :

En effet Allah dit : (sens du verset) :

« Certes le meilleur d’entre vous auprès d’Allah c’est le plus pieux » s 49 v 13

A ce propos Abou Hourayra a dit: «On a demandé au Messager de d’Allah: «Quel est le plus noble des hommes?» Il dit: «C’est le plus pieux d’entre eux».[Partie d’un long Hadith Authentique rapporté par Boukhari et Mouslim]

Dans un autre récit, ‘Abdullah Ibn ‘Umar a rapporté que le Messager a dit : « Les croyants ayant la foi la plus parfaite se sont ceux qui possèdent le meilleur caractère. » [Déclaré Hassan Sahih par Cheikh Al Albani. Abou Dawoud n°4682]

Dans un autre hadith rapporté par Boukhari et Mouslim on trouve : « Le meilleur d’entre vous est celui qui possède le meilleur comportement »

Le bon comportement pèsera lourd (dans la balance) le jour de la résurrection :

Abû Darda Rapporte que le messager d’Allah a dit : « Rien ne pèse plus lourd dans la balance du croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère »[Déclaré authentique par Cheikh Al Albani. Rapporté par Abou Dawud 4799]

-Le bon comportement conduit à l’amour d’Allah :

En effet le prophète a dit: « Les serviteurs les plus aimés d’Allah sont ceux qui ont les meilleurs comportements »[Déclaré authentique par Cheikh Salim Al Hillali dans son livre Makarimou l-Akhlaqi p 51. Rapporté par Al Hakim et At-tabarani].

Le bon comportement est l’une des causes permettant l’obtention de l’amour du Messager d’Allah :

« Ceux parmi vous qui seront le plus proches de moi le jour de la résurrection et que j’aime le plus sont ceux qui sont dotés des meilleurs caractères » [Jugé authentique par Cheikh Al Albani. At-timidhi n°2018]

Le Bon comportement mène au paradis :

Abou Houreyra rapporte : « On a dit : O messager d’Allâh ! Qu’est -ce qui fera entrer le plus grand nombre de gens au paradis ? "La crainte d’Allâh [Taqwa] et le bon caractère". Et qu’est-ce qui fera entrer le plus grand nombre de gens en enfer ? : "La bouche et le sexe".[Jugé Bon par Cheikh Al Albani. Rapporté par At-tirmidhi, Ibn Majah, Ibn Hibban et d’autres]
Dans un autre Hadith : « La crainte d’Allah et le bon comportement sont deux des plus fortes raisons pour rentrer au paradis »[Rapporté Par Mouslim]

Abou Houreyra Rapporte que le messager d’Allah disait : « Vous ne pouvez pas donner de l’argent à tout le monde. Mais montrez leur un visage radieux et faites preuves de bonne moralité » [declaré hassan Par Cheikh Al Albani. Rapporté par At-tirmidhi n°2004]

Les qualités qui caractérisent les personnes dotées d’un bon comportement sont entre autre leurs grande pudeur, leurs refus de causer le moindre mal aux gens et leurs franchise. Mais aussi, le fait que qu’ils parlent peu et oeuvrent beaucoup, Ils sont chastes, fidèles à leurs engagements, ils ne sont point grossiers, ne sont point avare et ne sont pas calomniateurs. Ils ont toujours le sourire, aiment ce qui plait à Allah et détestent ce qu’Allah détestent.

Posté par Mounib Abou-Houdeyfa

l’affirmation de la prophétie de Muhammad (salla-llâhu ’alayhi wa sallam)

La méthode du Coran dans l’affirmation de la prophétie de Muhammad (salla-llâhu ’alayhi wa sallam)

16 avril 2006 Sounna

 

Cheikh ’Abd Ar-Rah’mân As-Sa’diy (qu’Allah l’agré) a dit :

 

Ce grand fondement a été affirmé par Allah dans Son Livre de diverses manières par lesquelles on reconnaît son entière véridicité (صلى الله عليه وسلم).

 

Ainsi, Il rapporte qu’il a cru aux messagers et a appelé à ce à quoi ils ont appelé, que toutes les qualités qu’avaient les prophètes existent en notre prophète Muhammad (صلى الله عليه وسلم) et que pour tout vice ou défaut dont Il les a exempts, notre Messager Muhammad (صلى الله عليه وسلم) est le premier et plus digne d’en être exempt. [Il nous informe également] que sa législation est prévalante sur toutes les législations et que son Livre est prévalant sur tous les livres.

 

Toutes les qualités des religions et des Livres [révélés] ont été réunies par Allah dans ce Livre et dans cette religion. De surcroît, [cette religion] les a surpassés par des avantages et des qualités qui n’existent nulle part ailleurs. Allah a affirmé la prophétie de Muhammad (صلى الله عليه وسلم) par le fait que c’était un analphabète qui ne savait ni écrire, ni lire et qu’il n’a jamais fréquenté des connaisseurs des Livres [révélés] précédemment.

 

Au contraire les gens l’ont vu subitement amener ce livre que les djinns et les humains rassemblés ne pourraient jamais imiter ; ce n’est pas dans leur capacité même s’ils s’entraidaient. Il est impossible, dans ce cas, qu’il l’ait amené de lui-même, qu’il ait menti sur son Seigneur en lui attribuant ce Livre ou qu’il soit suspect dans ce qu’il rapporte de la science de l’invisible.

 

Allah a mentionné ceci et l’a répété dans le Coran. Il a aussi affirmé [la prophétie de Muhammad (صلى الله عليه وسلم)] par le rapport des histoires des prophètes antécédents d’une manière développée et conforme à la réalité dont personne ne peut douter. Il [nous] informe ensuite que [le Prophète (صلى الله عليه وسلم)] n’a aucun moyen de connaître cela si ce n’est par la révélation qu’Allah lui a faite.

Par exemple, Allah – Elevé soit-Il – a dit, après avoir mentionné l’histoire de Mûssâ (Moïse) de façon développée (traduction approchée) :

« Tu n’étais pas sur le versant ouest [du Sinaï] quand Nous avons décrété les commandements à Moïse » [1],

et lorsqu’Il a mentionné l’histoire de Yûçuf  et ses frères, de façon développée, Il a dit (traduction approchée) :

« Et tu n’étais pas auprès d’eux lorsqu’ils se mirent d’accord pour comploter »  [2].

 

Ces événements et ces informations détaillés que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) développait selon ce qui lui était révélé en détail, ont corrigé la plupart des rapports et des événements qui étaient falsifiés et déformés dans les livres des gens du Livre, à cause des mythes et des légendes qu’ils ont ajoutés, même en ce qui concerne ’Îssâ  (Jésus fils de Marie) et sa mère, leur naissance et leur parcours, ou en ce qui concerne Mûssâ (Moïse), sa naissance et son parcours.

 

Tout ceci et d’autres choses encore n’étaient pas connus par les gens du Livre selon la vraie réalité jusqu’à ce que le Coran vienne raconter cela de manière identique à ce qui s’est déroulé et advenu ; chose qui a étonné les gens de Livre et d’autres encore et les a fait se taire, de sorte que personne parmi ses contemporains ou parmi les générations suivantes n’a pu démentir quoi que ce soit de ces rapports. Ceci est donc parmi les plus grandes preuves du fait que c’est réellement le Messager d’Allah.

 

Dans d’autres passages, Allah affirme la prophétie de [Muhammad (صلى الله عليه وسلم)] par [la mention de] la perfection de Sa Sagesse, de Sa Puissance entière et du fait que Son assistance à Son Messager, la victoire qu’Il lui a donnée sur ses ennemis et la terre qu’il lui accordée sont une conséquence nécessaire de la Sagesse et de la Miséricorde de Puissant et Sage. [Il nous informe par ce moyen] que celui qui critique le message [de Muhammad (صلى الله عليه وسلم)] aura critiqué la Sagesse d’Allah, Sa Capacité, Sa Miséricorde, et même sa Seigneurie.

 

De même, la victoire qu’il a donnée à ce Prophète contre les peuples les plus puissants de la terre, et l’assistance magnifique qu’Il lui a portée sont parmi les signes de sa prophétie et les preuves du monothéisme. Ceci est clair pour celui qui l’observe.

 

Dans d’autres passages, Il affirme sa Prophétie et son Message par les qualités de perfection qui ont été réunies en lui, et par ses beaux caractères ; du fait que le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) avait les plus hauts et les plus parfaits caractères parmi tous les nobles et hauts caractères. En effet, le fait qu’il ait de si grandes qualités et qu’il surpasse par ses caractères – dont les plus nobles sont la véridicité et l’honnêteté – toutes les créatures n’est-il pas la plus grande preuve qu’il est le Messager du Seigneur des Mondes et l’élu choisi parmi toutes les créatures ?

 

D’autres fois, Allah [affirme cette prophétie] par ce qui existe dans les Livres des anciens, et les annonces des prophètes et messagers précédents, soit par son propre prénom soit par ses qualités sublimes, la description de sa communauté, de son environnement, comme dans la Parole d’Allah – Elevé soit-Il : (traduction approchée) « Et annonçant la bonne nouvelle de la venue d’un messager après moi s’appelant Ahmad » [3]. ( Voir note de bas de page concernant ce Verset )

 

Dans d’autres passages encore, Allah affirme cette prophétie par les choses inconnues dans le passé ou le futur que [Muhammad (صلى الله عليه وسلم)] a annoncé et qui se sont produites dans une époque révolue, dans son époque, ou qui continuent à se produire en tout temps. Si ce n’était la Révélation qui lui venait, rien de ces connaissances ne lui serait jamais parvenu, et ni lui ni personne d’autre n’aurait eu de moyen de savoir cela.

Dans d’autres passages, Allah [affirme cette prophétie] par Sa Protection [de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم)] et sa préservation contre toutes les créatures, malgré l’acharnement des ennemis, leur pression sur lui, et leur application entière à le faire tomber [dans leurs pièges] avec tous leurs efforts. Allah le préserve, les empêche de l’atteindre et lui donne victoire sur eux. La seule raison en est qu’il est véritablement Son Messager, son confident dans Sa Révélation, et le transmetteur de ce dont il a été ordonné.

Allah affirme la prophétie [de Muhammad (صلى الله عليه وسلم)], en outre, en évoquant la grandeur du [Message] qu’il a amené, à savoir le Coran que « le faux n’atteint ni par devant ni par derrière : c’est une révélation d’un Sage, Digne de louange » [4].

 

Il lança à ses ennemis et à ceux qui n’y ont pas cru le défi d’amener un [livre] semblable, dix sourates semblables ou [même] une seule sourate, mais ils ont été incapables [de le faire], ils sont retournés sur leurs pas, et n’ont eu que la défaite et l’échec, alors que ce sont les spécialistes de la langue [arabe], et les éminents orateurs éloquents, mais ils n’ont pas pu y parvenir malgré leur acharnement et leurs essais pour amener une seule sourate semblable, et ils n’ont pas été capables – malgré leur acharnement et leurs essais [répétés] – d’y trouver un défaut ou une incorrection qui puisse l’abaisser de ce plus haut degré d’éloquence qui a ébloui leurs cœurs.

 

Alors ils ont eu recours à la force et à l’effusion de sang. Ils n’auraient pas eu recours à ceci s’ils avaient trouvé un moyen de le combattre par la parole et par ce qu’ils prétendaient posséder comme connaissance et sagesse.

 

Leur recours à la force et à l’effusion de sang a donc été la plus grande preuve de la véridicité du Messager et du fait qu’il ne prononçait rien sous l’effet de la passion ; mais que ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée. C’est aussi la preuve la plus certaine que c’est La vérité et le guide venant de la part d’Allah qui y a réuni pour Son Messager (صلى الله عليه وسلم) et pour les croyants tout ce qui leur garantit le bonheur dans cette vie et dans l’au-delà, dans toutes leur affaires ; et [la preuve] que ce Coran est le plus grand signe de la prophétie [de Muhammad (صلى الله عليه وسلم)], le plus majestueux et le plus complet.

Allah – Elevé soit-Il – affirme que le Coran serait très suffisant s’il était la seule preuve de la véridicité de Son Messager (صلى الله عليه وسلم), et ceci dans plusieurs passages, dont Sa Parole (traduction approchée) :

 « Ne leur suffit-il donc point que Nous ayons fait descendre sur toi le Livre et qu’il leur soit récité ? Il y a assurément là une miséricorde et un rappel pour les gens qui croient » [5].

 

Dans d’autres passages, Allah affirme [la prophétie de Muhammad (صلى الله عليه وسلم)] par sa grande pitié envers la création, son attendrissement à l’égard sa communauté, et par le fait qu’il était compatissant et miséricordieux avec les croyants, ainsi que par le fait qu’il n’a jamais existé et qu’il n’existera jamais de créature ayant plus de pitié ni plus de piété et de bienfaisance à l’égard de la création. Les effets de [ces qualités] sont apparents pour toute personne qui observe.

Ces sujets et ces méthodes ont été mentionnées par Allah à de nombreuses reprises dans Son Livre, et Il les a affirmées avec de diverses expressions, des significations détaillées, et des moyens merveilleux. Les exemples sont innombrables. Et Allah est le plus savant.

 

[1] Sourate 28 Al-Qasas (Le récit) ; verset 44

[2] Sourate 12 Yûçuf ; verset 102

[3] Sourate 61, As-Saff (Le rang) ; verset 6

[4] Sourate 41, Fussilat (Les versets détaillés) ; verset 42

[5] Sourate 29, Al-’Ankabût (L’araignée) ; verset 51

Source: Extrait du livre "Al-Qawâ’id ul-H’icên fî Tafsîr il-Qor`ân"

Auteur: Cheikh ’Abd Ar-Rah’mân As-Sa’diy

Traduit par: Adel Abd Allah

source: http://www.sounna.com/article.php3?id_article=175

Note personnel:

"Ahmad" en arabe a presque la même signification que Muhammad c’est pourquoi les deux termes sont utilisés dans le Coran pour désigner la même personne : c’est à dire le Prophète Muhammad Sal Allah alayhi wa salam. Issa ( Jésus ) fils de Marie avec donc annoncé la venue du Prophète Muhammad Sal Allah alayhi wa salam comme cela est mentionné dans le verset plus haut.

« Et annonçant la bonne nouvelle de la venue d’un messager après moi s’appelant Ahmad »

 

Quelques Qualités du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam

 
 
"Et tu es certes, d’une moralité éminente"
[ Sourate 68 Verset 4 ]
 
 
 
 
Sa Modestie concernant la nourriture:
 
 
Aicha qu’Allah soit satisfait d’elle rapporte que le prophète Sal Allah alayhi wa salam venait souvent lui demander:
 
 
As-tu de quoi préparer le déjeuner ?
 
Non, disait-elle.
 
Alors, je jeûne, concluait-il. [ Rapporté par Mouslim ]
 
 
La générosité du prophète sal Allah alayhi wa salam
 
 
Ibn Abbas qu’Allah l’agrée a dit: " Le Prophète (sal Allah alayhi wa salam) était le plus généreux des hommes et il l’était davantage au mois de Ramadan quand l’Ange Gabriel lui rendait visite. L’Ange Gabriel le rencontrait chaque soir du Ramadan pour lui faire réviser le Coran, Il était alors à ce moment plus généreux que le vent qui annonce la pluie " [ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim ]
 
 
Son soucis des autres
 
 
Ibn Mas’oud qu’Allah l’agrée rapporte que le Prophète sal Allah alayhi wa salam lui dit:
 
 
Récite-moi du Coran.
 
Ô Messager d’Allah ! Vais-je te réciter le Coran alors que c’est à toi qu’il a été révélé, répondis-je.
 
Je désire l’entendre d’au autre que moi, répondit-il.
 
Alors, je récitai la sourate "Les Femmes" et arrivé à ce verset:
 
"Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin, et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci" [ Sourate 4, Verset 41 ].
 
Arrête-toi me dit-il.
 
Je me retournai et vis ses yeux remplis de larmes. [ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim ]
 
 
Son service, son Humilité et son aide pour les gens
 
 
On rapporte également que lorsque Anas qu’Allah l’agrée rencontrait des enfants, il les saluait et disait :
 
" Ainsi faisait le Prophète sal Allah alayhi wa salam ".
 
[ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim ].
 
On rapporte de Al Aswad ibn Yazîd qu’il a dit: On demanda à Aicha qu’Allah soit satisfait d’elle ce que le Prophète sal Allah alayhi wa salam avait l’habitude de faire chez-lui. Elle répondit: " Il était toujours au service de sa famille et dès que sonnait l’heure de la prière, il se rendait à la mosquée "
 
[ Rapporté par Ahmad et Al Boukhari ].
 
 
Sa douceur et sa bonté
 
On rapporte de Anas qu’Allah l’agrée a dit :
 
"Je marchai en compagnie du Messager d’Allah sal Allah alayhi wa salam alors qu’il était vêtu d’un manteau de Najran au bord épais. Un bédouin l’ayant approché le tira si fortement que je pus voir sous la violence de la pression le bord du manteau imprimer sa marque sur le haut de l’épaule du Prophète sal Allah alayhi wa salam.
 
Puis il dit: "Ô Muhammad, ordonne qu’on me donne quelque chose du bien d’Allah dont tu disposes."
 
Le Messager d’Allah sal Allah alayhi wa salam se tournant vers lui, se mit à rire ; puis, il ordonna qu’on lui donnât quelque chose."
 
[ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim ]
 
Abû Houreira qu’Allah l’agrée rapporte :
 
" Un bédouin urina dans la mosquée. Comme les gens se précipitaient sur lui pour le maltraiter.
 
Le Messager d’Allah sal Allah alayhi wa salam leur dit :
 
"Laissez-le et répandez sur son urine un seau d’eau, car on vous a envoyés pour faciliter les choses et non pour les rendres difficiles". [ Rapporté par Al Boukhari ]
 
 
La miséricorde du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam envers les femmes
 
Le Prophète sal Allah alayhi wa salam a dit : " Je commence quelquefois la prière avec l’intention de la prolonger, mais en entendant les pleurs d’un petit enfant, je l’allège, car je sais que ses cris tourmentent la  mère "
 
[ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim ]
 
Une fois, son chameau trébucha et le jeta au sol ainsi que son épouse Safiyya avec qui il partageait sa monture. Alors Abû Talha qu’Allah l’agrée s’empressa vers eux et le Prophète sal Allah alayhi wa salam lui dit :
 
"Occupe-toi de la femme."
 
[ Rapporté par Al Boukhari ]
 
 
La pudeur du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam
 
Abou Saïd Al Khoudri qu’Allah l’agrée rapporte : " Le Prophète sal Allah alayhi wa salam était plus pudique q’une fille vierge dans son harem. Quand il voyait une chose qu’il répugnait, nous remarquions cela dans l’expression de son visage".
 
[ Rapporté par Al Boukhari ].
 
 
La sagesse dans ses exhortations:
 
Aicha qu’Allah soit satisfait d’elle a dit :
 
"Quand le Prophète sal Allah alayhi wa salam apprenait qu’une personne a proféré une chose, il ne disait jamais: " pourquoi untel a dit ceci ?", mais il disait plutôt: qu’ont les gens à dire ceci et cela ? ".
 
[ Rapporté par Al Baïhaqi ]
 
L’Humour du Messager d’Allah sal Allah alayhi wa salam:
 
D’après Abû Houreira qu’Allah l’agrée, il fut dit au Prophète sal Allah alayhi wa salam : " Ô Messager d’Allah, tu plaisantes avec nous "
 
" Mais je ne dis que la vérité " répond-t-il.
 
[ Rapporté par Al Baïhaqi et Al Boukhari dans son livre Al Adaboul Moufrad ]
 
 
 Les droits que le Messager d’Allah donna au voisin:
 
D’après Ibn Omar et Aicha qu’Allah soit satisfait d’eux le Prophète sal Allah alayhi wa salam a dit : " L’Ange Gabriel ne cessait de me recommander d’avoir des égards pour le voisin à tel point que je crus qu’il allait lui donner le droit à l’héritage"
[Rapporté par Al Boukhari 10/369, 370 et Mouslim (2624) et (2620)
 
D’après Abou Chouraïh Al Khouzâ’i qu’Allah l’agrée, le Prophète sal Allah alayhi wa salam a dit : " Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier traite son voisin avec égards ". [ Rapporté par Mouslim ].
 
 
Voila quelques qualités du Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam, je ne pourrais pas toute les cités ici, ce texte n’est qu’a l’exemple d’une goutte d’eau retiré d’un océan. Il est le dernier des Messager d’Allah.
 
Allah à révelé a son dernier Messager tout ce qui est bénéfique pour l’être humain ici bas et dans l’au-delà et qui le meneront au Paradis ainsi que tout ce qui sera néfaste ici bas et dans l’au-delà et qui le mèneront en Enfer.
 
 
Comme nous l’avons vu le Prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam n’était pas tyrant ni injuste, etc… comme beaucoup de médias ou autre personnes ayant une haine envers l’Islam, continue de le proner et continue de vouloir ternir l’image de l’islam, ou d’autre en le caricaturant etc.. mais nous avons deja traiter cela dans ce blog, et comme nous l’avons déjà dis cela fut de même pour les autres Prophète envoyé auparavant, qu’il s’agisse de Moïse, Abraham, Noé,…etc.. paix sur eux  
 
les gens s’était moqué aussi d’eux de la même manière qu’a l’époque du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam ont se moqua aussi de lui, certains dire c’est un possédé,  un poète, un fou etc… et pourtant il ne l’était pas, de la même manière aujourd’hui cela se poursuit dans les médias et autres, mais cela ne se retournera que contre leurs propre auteurs. Voici quelques exemples de diffamation que les gens ont porter
à l’époque du Messager d’Allah Muhammad sal Allah alayhi wa salam:
 
 
"Puis ils s’en détournèrent en disant: «C’est un homme instruit [par d’autres], un possédé»".  [ Sourate 44 Verset 14 ]
 
"Ou bien ils disent: «C’est un poète! Attendons pour lui le coup de la mort». "  [ Sourate 52 Verset 30 ]

 
"Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu’en raillerie : "Est-ce là celui qu’Allah a envoyé comme Messager ? * Peu s’en est fallu qu’il ne nous égare de nos divinités, si ce n’était notre attachement patient à elles !"

[Sourate Al Furqan (25), Versets 41 et 42]

 
  

 

Au contraire il n’était ni possédé, ni poète, mais il était bien le Messager d’Allah et sur un chemin droit.

 

"Tu (Muhammad) n’es pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé."  [ Sourate 68 Verset 2 ]
 
"Rappelle donc et par la grâce de ton Seigneur tu n’es ni un devin ni un possédé" [ Sourate 52 Verset 29 ]

 

 "Et tu es certes, d’une moralité éminente.  Tu verras et ils verront qui d’entre vous a perdu la raison"

[ Sourate 68 Verset 4,5,6 ]

 

"Tu (Muhammad) es certes du nombre des messagers,  sur un chemin droit."

[ Sourate Ya-Sin Verset 3 et 4 ] 

Voila quelques verset qui nous montre que certain le prennait en raillerie d’autres disait qu’il était possédé, d’autres un devin, cela n’est donc pas étonnant de voir cela aujourd’hui. Et pourtant malgré toute ces attaques qu’il a subis de son vivant, son message véridique c’est propagé par tout dans le monde, aux 4 coins de la planète et les gens se convertirent par millions à l’Islam, de même qu’encore aujourd’hui des gens continuent de se convertirent à l’Islam, ceci est une preuve de la prophétie de Muhammad sal Allah alayhi wa salam.

 

Après avoir lu ces quelques qualités il est évidement claire qu’il n’appelait pas à la destruction, aux pillages, aux volles, aux meurtres d’innocent 

etc…

la personne saine d’esprit et honnête envers elle même  ne pourra que témoigner du contraire en lisant ce à quoi il  a appeler dans ces quelques qualités citer plus haut, et verra qu’il appel a la générosité, au respect de la femme, a la bonté, la clémence, le bon voisinage etc… et toute personne qui lis cela ne peut être qu’en admiration devant de tel exhortation.

  
 
Comme nous l’avons dis il ne faut pas regarder les musulmans en général malheureusement beaucoup se sont élgoiné du comportement du prophète Muhammad sal Allah alayhi wa salam, certains commettent des injustices au gens en les volants en les trompant, d’autres sont devenus des calamités pour leurs voisins etc… mais comme nous l’avons deja dis l’Islam se trouve dans le Coran et la Sunnah ( Tradition du prophète sal Allah alayhi wa salam ) celon la compréhension des pieux prédecesseurs, et ne se trouve pas chez tel ou tel personne, au contraire les musulmans ne sont rabaissés qu’en s’éloignant des prescription d’Allah de la même manière qu’ils sont elever par celle-ci.
 
Qu’Allah nous guide amine
 
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.